cp

  • 1

On l'évoque parfois sous le vocable de chapelle Sainte-Croix ou chapelle Notre-Dame de la Nativité, mais le plus couramment utilisé est celui de chapelle Notre-Dame du Château.

chapelle du chateau 5

Le cadre

Depuis son promontoire sur son rocher basaltique, sa silhouette se repère au loin quelle que soit la route empruntée pour accéder à Saignes (arrondissement de Mauriac, dans le nord Cantal).

De dimensions modestes, épaulée par six contreforts et percée de petites fenêtres la chapelle Notre-Dame du Château est l’archétype de la chapelle castrale avec sa nef unique et son chevet circulaire. Elle est également tout ce qu’il reste (ou presque) du dernier château de Saignes, le premier, en bois ayant été vraisemblablement détruit par les envahisseurs anglais en 1387 (guerre de cent ans). Le pan de tour, avec sa fenêtre, encore debout daterait donc d’une construction ultérieure en « dur », également détruite.

chapelle du chateau 8

Quelques habitations étaient enserrées à l'intérieur d'une enceinte tout autour du rocher ainsi qu’on peut le lire dans le Dictionnaire Statistique du Cantal de M. Deribier :

« On lit dans un terrier de 1441 que cette forteresse renfermait à cette époque des logements et des réduits considérables où se retiraient les habitants des environs dans les temps de trouble, et que les habitations du commandeur d'Ydes, du seigneur de la Bachelerie et de la famille de Chapiton lui étaient adossées. La plupart des maisons du bourg de Saignes tombaient alors en ruines, désertées qu'elles avaient été par suite des craintes qu'inspiraient les Anglais. »

L'extérieur

La chapelle a été édifiée en pierre de taille de couleur brune assemblée en grand appareil (tuf volcanique). Sa maçonnerie est percée de nombreux trous de boulin, trous destinés à ancrer les échafaudages. On aura une pensée pour les artisans du XIIe siècle qui ont sculpté les modillons représentant les habituelles têtes plus ou moins humaines et inquiétantes du côté le plus escarpé du bâtiment.

Son portail, surmonté d’une archivolte décorée de quatre colonnettes sculptées (base et chapiteau) et d’un petit oculus, a été refait en 1850 en même temps que la toiture et le dallage. Enfin, chapeautant l’ensemble, se dresse un petit campanile servant d’écrin à une cloche datée de 1650, lui-même surmonté d’une croix en pierre.

chapelle du chateau 10

Si la chapelle Notre-Dame du Château nous est parvenue dans un si bel état de conservation, c’est probablement grâce aux restaurations successives dont elle a fait l’objet.

L'intérieur

Il est dommage que la chapelle soit fermée - peut-être est-elle ouverte en été ? – sans doute est-ce une mesure de protection pour les trésors qu’elle renferme ? En effet, de magnifiques tableaux que l'on s'attendrait plutôt à trouver dans une grande église, voire même dans un musée, attendent d’être restaurés. Outre le Saint-Jean Baptiste au désert de Florentin Demoisellet, peintre du XVIIe, déjà restauré, 5 tableaux font l’objet, depuis 2016, d’un projet sur le site de la Fondation du Patrimoine pour un montant H.T. de 19 685 € :

  • Vierge en prière monographiée MP, très abîmée,
  • Adoration des bergers de Georges Guyon, peintre du milieu du XIXe,
  • Madone à la chaise, interprétation de Raphaël par un auteur inconnu,
  • La Vierge du Grand Duc,
  • Vierge à l'Enfant, …

La chapelle est classée aux Monuments Historiques depuis le 17 août 1921.

* * *

DTF

 

 

 

Edifices religieux

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7

Territoire | Le patrimoine