cp

  • 1

Il existe plusieurs variétés d’érythrones, celle que l'on trouve dans l'ouest cantalien est l'érythrone dent-de-chien (erythronium dens-canis). 

erythrone Mary Emily Eaton 1924Aquarelle de Mary Emily Eaton (1924)

Localisation :

L’érythrone dent-de-chien fait partie de la famille des liliacées. Elle est présente en France de l'étage collinéen à l'étage sub-alpin, de 500 à 1 200 mètres d'altitude, dans les Alpes, les Pyrénées et exclusivement dans l'ouest du Massif Central. Ainsi on peut la trouver dans l’Ain, les Alpes-de-Haute-Provence, les Alpes-Maritimes, l’Ariège, l’Aveyron, le Cantal, la Corrèze, la Creuse, la Drôme, la Haute-Garonne, la Haute-Savoie, les Hautes-Pyrénées, la Haute-Vienne, l’Hérault, l’Isère, le Jura, les Landes, le Lot, la Lozère, le Puy-de-Dôme, les Pyrénées-Atlantiques, la Savoie, le Tarn, le Tarn-et-Garonne et le Var.

Erythrone dent canis observation

Selon l’altitude, l’érythrone dent-canis fleurit de février pour les plus précoces à juin pour les plus tardives. Dans le Cantal, la floraison s’étale sur  l'ensemble du mois de mars, ce qui en fait une des premières fleurs de fin d’hiver/début de printemps.

Elle aime le soleil, raison pour laquelle on la dit héliophile, mais elle se contente de situation semi-ombragée, par contre elle déteste les gelées tardives et les températures extrêmes. Elle aime les situations confinées telles que les vallons ou les bas de pentes, c’est ainsi qu’elle se rencontre dans les bois, les landes herbeuses et les pelouses plus ou moins boisées, caractéristiques que l’on retrouve en Châtaigneraie cantalienne.

Certains pays comme la Suisse l’ont inscrite sur la liste rouge des plantes à protéger. En France, elle fait l’objet d’une protection départementale, dans les Landes et en Isère, et régionale, en Franche-Comté. L'érythrone dent-de-chien est l'emblème du pays de Vuache (Haute-Savoie).

erythrone logo vuachelogo du pays de Vuache

Description :

Il s'agit d'une plante vivace de 10 à 20 cm de hauteur maximum. Son  bulbe blanc et oblong est en forme de dent canine d’où son nom dent-canis (cf aquarelle de Mary Emily Eaton ci-dessus).

Son pédoncule rougeâtre, terminé par une fleur unique, se dresse au coeur de deux feuilles d’un vert glauque, fortement tachées de brun rougeâtre, opposées, elliptiques à lancéolées (en forme de fer de lance), étalées.

erythrone 8

La fleur est solitaire et penchée, ses tépales (terme employé lorsque pétales et sépales sont indissociables) sont rose vif, tachés de blanc et renversés, souvent lavés de jaune, ses étamines, au nombre de six, sont saillantes, plus courtes que le périanthe (enveloppe protégeant les organes reproducteurs), surmontées d'une anthère (partie terminale de l'étamine) rose, violette, bleutée, voire noire.

Erythrone 2Erythrone aux anthères roses

Reproduction par myrmécochorie :

La plante produit des graines pourvues d'un grand élaiosome (excroissance charnue attachée aux graines) qui attire les fourmis, leur dispersion se fait exclusivement par myrmécochorie (dissémination par les fourmis). En effet, la majorité des graines tombant à 20 cm maximum du pied mère, ce sont les fourmis qui effectuent le travail de dissémination et d’enfouissement des graines.

erythrone reproductionDerrière cette fleur fanée, le processus de reproduction est en route

Des fourmis et des hommes :

Elles nous paraissent insignifiantes et pourtant sans elles, l'érythrone dent-de-chien serait condamnée à disparaître comme ce fut déjà le cas ailleurs, alors protégeons aussi nos amies les fourmis.

En outre, il convient de veiller à ce que l'activité humaine (exploitation forestière entre autres) ait le moins d'incidence possible sur le biotope afin de préserver les colonies existantes.

*  *  *

L'érythrone dent-de-chien cantalienne sous toutes ses coutures 

  • Erythrone-1
  • Erythrone-10
  • Erythrone-11
  • Erythrone-2
  • Erythrone-3
  • Erythrone-8
  • erythrone-12
  • erythrone-4
  • erythrone-5
  • erythrone-6
  • erythrone-7
  • erythrone-9

 DTF 2020

 

La flore /Les champignons

  • La biodiversité au golf de Vézac

    La biodiversité au golf de Vézac

    A l’origine, la prairie, où se situe le golf aujourd’hui, était quasi dépourvue d’arbres et d’arbustes. Au fil des années, Lire la suite
  • L'anémone de printemps

    L'anémone de printemps

    Coucou ! C’est moi ! Oui vous savez, l’anémone de printemps (du grec anemos, vent) ou pulsatilla vernalis (du latin pulsatilla, battu Lire la suite
  • La gentiane

    La gentiane

    Qu'elles soient bleues (gentiane printanière), jaune (grande gentiane) ou rose-violacée (gentiane champêtre), qu'elles soient tapies dans l'herbe ou qu'elles élancent Lire la suite
  • L'orchis bouc

    L'orchis bouc

    Qui n’a pas eu la surprise, un jour, de trouver une nouvelle pousse jamais vue jusqu'ici, dans son jardin ou Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3