cp

« L'injure ou Décharge clandestine »

l injure

 

"C'est un trou de verdure où chante une rivière" (1)

Sur des galets d'argent scintillant dans l'eau claire.

C'est un trou de verdure où gît un matelas ;

Trop pressé, un sagouin s'en est délesté là.

Pourquoi pas moi ? pense un second, puis un troisième,

Puis ... vont s'amonceler les trop-pleins des Xièmes :

Vieux frigo, pneu pourri, et pourquoi pas ...de l'huile

De vidange, gravats ... sans oublier les piles !

C'est un coin, sous la nue, où bave une mixture ;

Miasmes plombés de fiel : lithium, cadmium, mercure ...

Du sous-sol au cours d'eau, de l'eau aux sols voisins,

De ces déchets déchus le poison va bon train.

C'est un trou plein d'ordures où pleure une rivière ;

Larmes couleur de deuil, voiles voilant les pierres ;

C'est un air de fréon criant à l'imposture

Contre des inconscients qui ont tué la Nature.


(1) Le dormeur du Val (Rimbaud).

Extrait de "Sous les chênes"

 

  • 1
  • 2
  • 3