cp

  • 1

Dernier résultat

Vendredi 10 janvier 2020 à 20 heures

Stade Aurillacois 14 (bd) - Grenoble 19

Les Cantaliens n'y arrivent plus. 5e défaite à domicile !

Aurillac : Stade Jean-Alric  
Spectateurs : 2 000 environ
Arbitre : Monsieur Stéphane Boyer (Comité Midi-Pyrénées )
Mi-temps: 12 à 6 pour Grenoble
Stade Aurilacois: 1 essai de Pierre Roussel (48e) - 3 pénalités de Thomas Salles (3e, 7e, 68e)

Grenoble: 1 essai de Ange Capuzzo (77e) - 1 transformation de Enzo Selponi - 3 pénalités ( 11e, 38e, 40e) 1 drop-goal (21e) de Corentin Glenat
Exclusions temporaires: Taleta Tupoala (14e/24e)
Exclusions définitives: 

Compositon des équipes 

Logo aurillac

15 . J. MCPHEE
11. AJ. COERTZEN 12. R. SAGOTE - 13 - J. YOBO - 14. TH. SALLES
9 . P. BOISSET (cap) - 10 .  M. PALMIER
7. P. ROUSSEL - 8. R. HEWAT - 6. . K. LEBRETON
5. J. DUFOUR - 4 . B.HEZARD
3 .CH. OJOVAN  - 2. B. RIEU - 1. J. NOSTADT

ballon rugby 3

 1. REY-  2. FOURCADE - 3 . AULIKA
  4 . GAYRAUD -  5 .OSTRIKOV

6 . STEPHANO - 8 . FOURIE-  7. MAPPAZ
9 . NANETTE - 10 . GLENAT
11 . KILIONI - 12 . TAUFA - 13 . TUPUOLA 14 . GUILLEMIN
15 CAPUOZZO

Logo Grenoble

Remplaçants à Aurillac: 16. RUDE - 17. SEYROLLE - 18. CORBEX - 19. MAITUKU - 20. REGGIARDO -  21. NEISEN - 22.  LOHORE - 23. KARTVELISHVILI
Remplaçants à Grenoble : 16. ROSSI - 17.  JACQUOT 18. CAPELLI - 19. ALEXANDRE - 20. TUINUKUAFE - 21. SELPONI - 22. RHUILE - 23. ALVES

Entraîneurs à Aurillac:Thierry Peuchlestrade &  André Bester
Entraîneurs adjoints: Mathieu Lescure - Maxime Petitjean 
Préparateurs physiques: Sébastien Delpirou
Entraîneurs à Grenoble: Jean Noel Perrin, Stéphane Glas
Préparateurs physiques: Robin Panisset, Patrick Chassaing

Infirmerie Aurillac:
Première ligne
Grégory Fabro, Killian Marie, Adrian Smith
Deuxième ligne: Pierre Algans, Pett Van de Walt
Troisième ligne: Giorgi Tsutskiridze
Demis: Pieter-Steyn De Wet - Niel Marais
Trois quarts: Merab Sharikadze - Albert Valentin - Bastien Colliat

Merci à Colomiers !

Photos de Jean Pierre Malichier

En touche 1

Les cantaliens, en bleu, maîtres de la touche (Baptiste Hézard)

Le Stade peut remercier Colomiers, s'il n'est pas relégable ce soir. En effet ces derniers ont battu Rouen dans les dernières secondes de la rencontre, ce qui permet aux Aurillacois d'obtenir un sursis.

Mais attention, il y a le feu au "lac". Ce soir nous avons vu un Stade Aurillacois quelque peu à la peine et surtout en manque de réalisme. S'ils ont pris le score, dés les premières minutes, la suite fut plus compliquée. Encore trop d'indiscipline, ce qui a permis aux Isérois de rester dans le match. Il faut dire, également, que quelques décisions arbitrales n'ont pas avantagé les cantaliens. Pourtant, à la 48e minute, suite à l'essai de Pierre Roussel, l'espoir était quelque peu revenu. Si Thomas Salles manquait la transformation, facile, il se rattrapait vingt minutes plus tard, donnant une légère avance à son équipe (14 à 12). Il restait une douzaine de minutes et les Cantaliens n'étaient à l'abri de rien. Malheureusement cela s'est confirmé !!. 

Essai Pierre ROUSSEL

Essai de Pierre Roussel

Les huit points manqués, par le buteur local, auront manqué à l'arrivée. On ne peut lui en vouloir cela arrive, même aux meilleurs. La défaite ne tient pas seulement à ces échecs. Ce soir, nous avons pas vu un Stade Aurillacois manquer de  maîtrise à certains moments. Ils ont beaucoup trop jouer chez eux pour mettre en danger des Grenoblois qui ne semblaient, pourtant, pas au dessus du lot. Après les trois précédentes rencontres un mieux avait été ressenti, dans le groupe Cantalien. Ce soir il a manqué un petit plus, sans de de la confiance, même si les joueurs ont été présents dans le combat, en défense et dans l'envie. Peut-être la faute à la coupure ? Ce soir, nous avons envie de dire que ce n'est pas Grenoble qui a gagné mais Aurillac qui a perdu.

Supériorité en mélée

La mêlée, une fois de plus dominatrice

Quoi qu'i en soit la situation, des "rouge & bleu" du Cantal, est plutôt inquiétante. Il faut sans doute remonter très loin pour trouver un tel bilan. Cinq défaites à domicile, sur huit rencontres, c'est du rarement, voire du jamais vu !
Pourtant, nous continuons à penser que l'effectif est plutôt de qualité. Alors ou se situe le problème ? Nous laisserons à d'autres, mieux placés, le soin de répondre à cette question.

Le week-end prochain les Cantaliens se rendront chez les Catalans de l'USAP. Un autre gros morceau ! Il y en a t-il seulement qui ne le sont pas? Nous n'avons pas la prétention de donner des conseils. Néanmoins, dans la situation qui est celle du Stade, actuellement, il n'y a pas d'autres solutions que d'envoyer la meilleure équipe possible du moment. Les joueurs ont rechargé les accus, après trois semaines de repos. Ils peuvent enchaîner les matchs et doivent se confronter à ce qui se fait de mieux. Il ne faut plus se contenter de gagner à la maison, ce ne sera pas suffisant. D'autre part, à l'extérieur, la pression devrait être moins forte qu'à "Jean-Alric". Il faut y croire.  Autrement dit pas d'impasse sur cette rencontre, ni aucune autre. L'équipe doit jouer toutes les rencontres pour les gagner.

Lorsqu'il y a 15 garçons, dans chaque camp, les équipes sont à égalité. Alors puisque n'importe qui peut battre n'importe qui, pourquoi ne pas y croire ? Arrêtons de faire des complexes! Nous avons l'un des meilleurs packs, voire le meilleur de "Pro D2". Alors qu'attendons nous pour culbuter tous nos adversaires ???? 
Du MENTAL et encore du MENTAL ! "Fait tot petar miladiu"

Guy Batifoulier "Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser."