cp

  • 1

Dernier résultat

Le courage n'aura pas suffit face à la furia catalane

Nevers: Stade "Aimé-Giral"
7 600 spectateurs environ
Arbitre central: Monsieur François Bouzac (Comité des Alpes) 

Score à la pause: 28 à 00  pour Perpignan
Score final: 56 à 12 pour Perpignan

Stade Aurillacois: 2 essais de Utu Maninoa (75e), Latuka Maituku (80e)  - 1 transformation (80) Timothy Small

Perpignan: 8 essais: Leon Lam (10e), Jonathan Bousquet(15e), Tom Ecochard(28e), Karl Château(42e + 2), Adrea Cocagi (56e), Quentin Walker (59e), Julien Farnoux (68e), Shahn Eru (76e) - 4 transformations de Jonathan Bousquet (4), Romuald Seguy (4)

Exclusions temporaires Jean-Bernard Pujol (22e/32e) pour USAP - Baptiste Hezard (39e/49e), Thomas Dubourdeau (55e/65e) pour Aurillac

Stade Aurillacois 

15. Thomas SALLES
14. Albert VALENTIN 13. Alex LUATUA 12. Thomas DUBOURDEAU11. Louis FAJFROWSKI
10. Timothy SMALL  9. Hugo BOUYSSOU
7. Pierre ROUSSEL 8. Flavien NOUHAILLAGUET 6. Romain BRIATTE (cap)
 5. Mlls EDWARDS 4. Baptiste HEZARD
3. Anthony ALVES 2. Pierre RUDE  1. Nikoloz KHATIASHVILI

 .......

1. Enzo FORLETA 2. Leon SHELALA LAM 3. Gert MULLER
4. Tristan LABOUTELEY 5. Yohan VIVALDA
6. Mikael FALEAFA 
8. Genesis LEMALU7. Alan BRAZO
9. Tom ECOCHARD  10. Romuald SEGUY
11. Jean-Bernard PUJOL 12. Andrea COCAGI 13. Jens TORFS 14. Jonathan BOUSQUET
15. Mathieu ACEBES

Perpignan

Les remplaçants à Aurillac: 
16. Benoit RIEU > Pierre RUDE (65e) - 17. Julius NOSTATD > Nicoloz KHATIASHVILI (30e)18. Utu MANINOA > Baptiste HEZARD (65e) - 19 . Latka MAITUKU > Flavien NOUHAILLAGUET (56e)20. Paul BOISSET - 21. Joris SEGONDS  22. Jean-Philippe CASSAN > Alex LUATUA (48e) - 23. Lucas SEYROLLE > Julius NOSTADT (65e) - Nikoloz KHATIASHVILI > Anthony ALVES (72e)
Ne sont rentrés: Paul BOISSET & Joris SEGONDS

Infirmerie Aurillac: Grégory FABRO, Youssef AMROUNI,  Kevin SAVEA,  Adrien CORBEX , Maxime GRANOUILLET,  Christian OSTBERG,  William VACCARIL, Nemani NAGUSA,  Conor GASTON
Autres absents: Maxime ESCUR, Utu TAUKEIAHO, Nicolas CATANZANO, François DU TOIT, Maxime PETITJEAN, Merab SHARIKADZE, Robert LILOMAIAVA, Jack MC PHEE, Jone WAQATAVA

Les remplaçants à Perpignan:16. Raphael CARBOU 17. Quentin VALCKER - 18.Shahn ERU - 19. Karl CHATEAU 20. Sadek DEGHMACHE 21. Elzo SELPONI 22. Julien FARNOUX - 23. Stephan KOTZE

Entraîneurs à Aurillac: André BESTER & Thierry PEUCHLESTRADE - Préparateur physique: Sébastien DELPIROU 
Staff Médical : Médecins :Dr. Patrice CLAISSE - Dr. Michel MAYERAU - Kinés: Sylvain CLAVELClaire COUTARELGailliane MALICHIER - Ostéopahte: Benj
amin FAUCHER - Vidéo: Marine SOULIER - Analyste vidéo: Cyril ANDRIEU - Photogaphe: Thierry PRE
Dirigeants accompagnants: Jean Michel CLERMONT & Georges BESOGNE (équipements) - Laurent LASCROUX (logistique)

Entraîneurs à Perpignan: Christian LANTA, Perry FRESHWTER & Patrick ARLETTAZ - Préparateurs physique: Marc MIHAU, Laurent ARBO  & Ange-François COSTELLA

Prendre plus de 50 points ne fait jamais plaisir. Néanmoins nous nous devons de relativiser. D'un côté, une équipe "sang & or" qui avait beaucoup de choses à se faire pardonner? D'abord cette défaite récente, sur la pelouse d'Aimé-Giral", Face au voisin biterrois. Ensuite la raclée du match aller face aux cantalous. Lorsque l'on connaît la fierté du peuple catalan on sait à quoi s'attendre ! De l'autre côté une équipe fortement remagnée avec l'incorporation de nombreux jeunes issus du Centre de Formation. Sur le papier on savait déjà que ce serait compliqué. Que les joueurs du Cantal éprouvent de la déception, ça se comprend. On ne peut pas dire, pour autant, qu'ils aient démérité. Ils ont été courageux, ils ont mis de l'engagement, ils ont tenté de produire du jeu et ils n'ont rien lâché jusqu'à la dernière minute. Alors que peut-on leur reprocher ? Certainement pas leur jeunesse et leur manque d'expérience du haut niveau. Non plus leur état d'esprit. Sans doute quelques fautes et erreurs qui ont coûté quelques essais. Disons que c'est comme celà que l'on peut s'aguerir et voir le chemin qu'il reste à parcourir pour devenir un bon joueur de "Pro D2". Ce qui doit servir, également, c'est qu'il est risqué de mettre dans le grand bain, d'un seul coup, autant de jeunes joueurs. Il serait, sans doute plus judicieux de les incorporer à dose plus homéopathique. Ceci dit, face à une équipe comme l'USAP de ce soir, on est pas certain qu'une équipe plus expérimentée, aurait fait beaucoup mieux ?
Ce soir les catalans ont montré qu'ils étaient une grande équipe. Chaque fois qu'ils sont rentrés dans les 22 adverses, ils ont marqué. On a vu une équipe puissante, réaliste, bonne en défense et très efficace. Face à un tel adversaire il faut être très très fort pour s'imposer. Nous retiendrons tout de même, côté "cantalous" les deux essais marqués, en fin de rencontre, par Utu Maninoa et Latuka MaitukuSi çà n'a rien changé, au niveau du résultat, celà aura au moins permis de ne pas "embrasser fanny" et de montrer que l'équipe n'a rien lâché jusqu'au terme de la rencontre.
Et que penser de ces supporters catalans, qui s'étaient déja "distingués" face à Béziers, qui se permettent de siffler copieusement le buteur cantalien alors que leur équipe mène de 50 points!!! Tout simplement LA MEN TA BLE.
Le week-end prochain il faudra remettre le "bleu de chauffe" pour une nouvelle rencontre en terre hostile. Les Aurillacois rendront visite à un autre bien classé, Colomiers. Les "cantalous" n'ont certainement pas oublié qu'ils avaient chuté, face à ce même adversaire, pour leur premier match de la saison à "Jean-Alric" ?

Guy Batifoulier "Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser."