cp

  • 1

Dernier résultat

Prochain match

Vendredi 26 octobre 2018 à 20 heures à Narbonne

Béziers Hérault 34 - Stade Aurillacois 07

Equipe


Narbonne: Parc des Sports et de l'Amitié
Spectateurs: 3 000 environ
Arbitre : Monsieur Ludovic CARRILLO (Comité Ile de France)
Mi-temps:  13 à 0 pour Béziers
Stade Aurillacois : 1 essai Shaun ADENDORFF (73e) - 1 transformation Pieter-Steyn DE WET (74e)
Béziers Hérault: 4 essais Savenaca RAWACA (3e), Kelly MEAFUA (45e), Dorian MARCO-PENA (53e), Tyrone VIIGA (68e) - 4 transforamions de Tibault SUCHIER ( 4e, 46e, 54e),Sam Katz (69e) - 1 drop (27e) et 1 pénalité (35e)Thibault SUCHIER

Exclusion temporaire: Julius NOSTADT (29e/39e), J.A COETZEN (39e/49e), Giorgi TSUTSKIRIDZE (62e/72e) pour Aurillac
Exclusion définitive: Tyrone VIIGA (79e) pour Béziers (placage dangereux) 


Compositon des équipes

Logo aurillac

15 . MC PHEE 
  14 . 
VALENTIN 13 . COLLIAT  - 12 . SAID-OMAR - 11. COETZEN
9 . BOISSET (cap) - 10 .  SEGONDS 
7. MAITUKU - 8 .  ADENDORFF - 6 . TSUTSKIRIDZE
4 . HEZARD - 5 . CORBEX 
3 . OJOVAN - 2. LEBRETON  - 1 . NOSTADT

 ballon rugby 3 

 1 . FERNANDEZ  -  2 . ESTERIOLA - 3 . SAMARAN
  5 . MARIE  - 4 . TUNEAU
 6 . MEAFUA- 8 . HOARAU - 7.  BEST (cap)
9 . TRUSARDI - 10 . SUCHIER
11 .TOUISINI - 12 . RAVACA, - 13 . PULETUA - 14 . 
BALLU
15 .  BERARD

Logo beziers

 

Remplaçants à Aurillac: 16  RIEU  >  LEBRETON (40e) LEBRETON > RIEU (79e)- 17 AMROUNI  > NOSTADT (40e) - 18 LOMIDZE > HEZARD ( 48e) - 19 JAVAKHIA  > CORBEX (48e) - 20 ROUSSEL > MAITUKU (48e) MAITUKU > ADENDORFF (74e) - 21 DE WET > SEGONDS (50e) -  22 CASSAN > COLLIAT (50e) COLLIAT > SAID-OMAR (52e) - 23 SEYROLLE > OJOVAN (55e)

Entraîneurs à Aurillac: André BESTER - Thierry PEUCHLESTRADE 
Entraîneurs adjoints stagiaires: Matthieu LESCUR, Tom PALMER, Maxime PETITJEAN
Préparateur physique: Sebastien DELPIROU
Infirmerie: 15 pensionnaires (voir la rubrique infirmerie)

Remplaçants à Béziers: 16 MARCO-PENA - 17 LAFON - 18  DESROCHE - 19  VIIGA - 20  PIC - 21  KATZ -22  PORICAL- 23  KOUIDER

Entraîneurs à Béziers: David AUCAGNE, David GERARD
Préparateur physique: Alexis MUDARRA, Nicolas SEZUR

 

Stade Aurillacois: Encore de nombreux blessés, des joueurs qui ne viendront pas ainsi que d'autres absents pour dfférentes raisons !

Blessés ou malades: Première ligne FABRO - TAUKEIAHO - ALVES - RUDE - SAVEA - SMITH
Seconde ligne: P. VAN DER WALT - 
Troisième ligne: NOUHAILLAGUET - VIALLE
Trois-quarts: SHARIKADZE - WAQALIVA - GAVEAU - HUAKAU - FUCINA - SALLES
Recrue qui ne viendra pas: Nardus VAN DER WALT, troisème ligne ( blessé aux cervicales lors de le Currie-Cup avec les Pumas)

Autres joueurs non retenus: OSTBERG - TUWAI - ALGANS - BOUYSSOU - NEL - TUWAI - DUBOURDEAU - VEPKHVADZE - LOHORE - 

Le Stade Aurillacois prend la marée haute !

L'indiscipline aura, une fois de plus, coûté cher aux cantaliens. Néanmoins ce n'est pas la seule raison pour expliquer cette nouvelle défaite en déplacement. Le fait de jouer sur terrain neutre (pas certain dailleurs), sur une pelouse qui, dans un passé récent, avait plutôt réussi aux Aurillacois, avec un arbitre qui, soit disant en passant, réussissait assez bien aux cantaliens, n'ont pas eu l'effet que certains espéraient. Ce ne sont que des mots, la réalité est tout autre.

Ce qui va suivre n'est pas une remise en cause du choix des dirigeants cantaliens, pour avoir refusé l'inversion des rencontres proposée par les biterrois. Ils avaient sans doute de bonnes raison de le faire. Simplement pour dire que, sur le plan du résultat pur, jouer deux rencontres de suite à domicile n'aurait peut-être pas été une si mauvaise affaire que celà ! Les probabilités de victoires à la maison sont plus importantes que celles sur terrain hostile. Nous savons tous que le moral est important avant d'aborder une rencontre. Hors lorsque l'on se trouve en mauvaise position, au niveau du classement, ce n'est pas très bon. Avec deux victoires possibles (Béziers et Bourg en Bresse) à la maison, soit 8 points, le Stade Aurillacois serait remonté au classement (tout celà est à prendre au conditionnel bien évidemment). Alors qui sait si une telle situation n'aurait pas été bénéfique pour le moral des troupes ?

Pour revenir sur cette rencontre, disons qu'elle avait plutôt bien commencé pour les Aurillacois. Dés la deuxième minute ils vont camper à 5 mètres de la ligne adverse. L'essai est en vue ! Hélas le ballon est égaré et c'est Béziers qui, contre le cours du jeu, va marquer après une course de près de cent mètres. Premier coup de poignard ! Une équipe qui ne concrétise pas et une autre fort opportuniste voilà la différence. Il y a l'indiscipline, certes (30 minutes jouées en infériorité numérique), mais pas seulement, comme mentionné plus haut. Un manque de réalisme, des imprécisions, une conquête en souffrance font également partie des causes de cette défaite. Un 34 à 0 après 70 minutes de jeu ça fait mal ! L'essai marqué par Shaun ADENDORFF, à quelques minutes du coup de sifflet final, aura seulement permis de ne pas rentrer "fanny".

Nous ne le dirons jamais assez: Le rugby est un sport de combat qui est fait d'envie, d'engagement, d'agressivité, d'abnégation. La conquête, la défence sont les ingrédients de base. Sans celà point de salut. Depuis le début de cette nouvelle saison, le Stade Aurillacois est probablement l'équipe qui a concéde le plus de bonus offensif à ses adversaires (Aix, Brive, Béziers).

Vendredi prochain les "rouge & bleu" vont retrouver "Jean-Alric" et le Puy-Courny. C'est le promu et mal classé, également (même nombre de points que les stadistes), qui sera l'hôte des cantaliens. Une rencontre qui pourrait déjà avoir son importance, dans la course au maintien.

Guy Batifoulier "Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser."