cp

L'année 2020 sera peut être un bon millésime pour la cueillette des cèpes et autres champignons, tordant ainsi le coup au proverbe Année de guêpes, année de cèpes. En effet ces insectes pas très sympathiques ne se sont pratiquement pas manifestés au cours de l’été et la pluie tant attendue est arrivée au bon moment.



 cepe de bordeaux  trompettes des morts
                      Cépe de Bordeaux                                                                                     Trompettes de la mort

 

Les forêts ont donc été très fréquentées et si les récoltes de cèpes et autres champignons comestibles se sont avérées en général très satisfaisantes, il faut constater que parfois des champignons de très belle taille et d’une espèce très particulière sont découverts en lisière et même au plus profond des bois, on peut penser aux belles amanites tue mouches qu’il faut se contenter d’observer, ou encore aux trompettes de la mort beaucoup plus fréquentables.

Lors de ma dernière balade à la recherche des bolets, dès ma sortie de voiture j’aperçois à quelques mètres, en lisière du bois un tâche bleue ciel de bonne taille. De quoi s'agit-il ? Je m’approche, pensant naïvement découvrir une nouvelle variété de champignons, mais je déchante très vite, il s’agit tout simplement d’un capot de voiture qui malheureusement ne correspond pas à celui de ma Twingo vieillissante. Quel dommage !

La personne qui l’a transporté et déposé là pensait sans doute faire un heureux, c’est manqué…

Un peu plus loin, au pied d’un arbre, c’est un gros bidon cabossé en métal rouillé qui attire mon regard, il a même été repeint par endroits en vert, sans doute pour passer inaperçu.

capot voiture            bidon rouillé

.

J’entame enfin ma recherche de cèpes et au bout d’un long moment une première tête brune apparaît puis une seconde, je suis sur la bonne piste. Mais je dois me débattre au milieu des petits sapins et des grandes fougères avant d’atteindre une clairière où de nombreuses amanites au chapeau rouge à pois blancs dansent comme des folles autour d’une bouteille de vin, égarée sans doute, couchée là par hasard, mais bien sûr après avoir été vidée. En réfléchissant devant ce cadavre, j’en déduis qu’une bouteille vide doit être plus lourde qu’une pleine, au point de ne pas la ramener au point de départ. Mais je me trompe peut-être … Sauf que j’en découvre encore deux autres un peu plus loin, dans la même position, mais plus petites et qui sont peut-être encore plus lourdes !!!

Ce tableau de cueillette se rencontre malheureusement beaucoup plus souvent qu’on ne croit, c’est tout simplement lamentable.

C' est l'oeuvre de personnes mal éduquées qui n'hésitent pas à souiller la nature en se débarrassant n'importe où de tout ce qui les encombre. C'est minable.

J'ai donc terminé ma cueillette avec trois bouteilles mais aussi quelques beaux cèpes.