cp

Les fresques de l'église de Saint Simon, dites fresques Gerbert, mettent en scène 12 grandes périodes de la vie de Gerbert, l’enfant du pays (il serait né à Saint-Simon au hameau de Belliac en l'an 939) devenu le premier pape français sous le nom de Sylvestre II (connu comme le Pape de l'An Mil), illustre savant, et "faiseur de rois".

fresque3 StSimon

Les fresques ont été réalisées par le peintre hongrois Gabor Szinte (1928-2012), personnalité marquante de l’art contemporain hongrois (décors de théâtre et de films, marqueterie, mosaïques et vitraux pour de nombreux édifices), considéré comme l’un des chercheurs de terrain ethnographiques les plus actifs du début du XXe siècle.

Gabor Szinte

C'est entre 2004 et 2005 que les fresques ont été réalisées par une équipe hongroise sous la houlette du maître. L’artiste a constamment été guidé par le souci de respecter le style de l’église Saint-Sigismond de Saint-Simon à laquelle les 12 toiles de 2,80 m réalisées dans son atelier de Budapest étaient destinées.

Voûte eglise StSimon

Les toiles représentent différents éléments déterminants de la vie, réelle ou supposée, de Gerbert, son enfance de berger dans les environs d’Aurillac, les années d’études à l’abbaye d’Aurillac puis en Espagne, son enseignement aux empereurs germaniques, sa nomination à la fonction d’évêque (à Reims puis à Ravenne en Italie) puis à la fonction suprême de pape en l’an mil et pour finir le couronnement d’Etienne, premier roi de Hongrie.

fresque StSimon

Une fois le travail terminé, Gabor Szinte est venu les installer en personne accompagné de deux artistes peintres-restaurateurs.

fresque3 StSimon (2)

Depuis 2006, nombreux sont les visiteurs français et étrangers dont beaucoup de Hongrois, accueillis par la statue de Gerbert installée à l'entrée de l'église Saint-Sigismond de Saint-Simon. L'engouement des Hongrois pour les fresques Gerbert s'explique par le fait que la création de leur pays est étroitement liée à l’action de Gerbert. 

SylvestreII StSimon

Il est à noter que l’église de Saint-Simon (autrefois Saint-Sigismond) mérite le détour par elle-même. Elle a fait l'objet de plusieurs travaux, les plus importants se sont achevés en 1902 mais  elle a conservé son clocher-tour de l'époque médiévale ainsi son portail roman. Elle est ouverte tous les jours (8 h 30 – 18 h 30) y compris en hiver pour une visite en accès libre.

* * *