Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

Murat page précédente

La commune

: Cet édifice roman date de 12° et a été remanié à plusieurs époques à la suite notamment d'une destruction, au 14°, par les Anglais. Les trois voûtes "plein cintre",remarquables, datent de 14°.Elles sont composées de 1428 caissons en chêne peint. La fresque représente des animaux fantastiques, des fleurs, des anges, les armoiries des familles de Dienne, de Rochemonteix, etc.. L'expression est naïve, mais cette œuvre est unique dans le Cantal. Visite de Cheylade
: c'est la seule église de Haute-Auvergne qui possède une tour pentagonale faisant corps avec le clocher à peigne. A l'intérieur se trouve une cuve baptismale du 13°à moitié encastrée dans le mur et classée monument historique. Elle est formée de 5 panneaux ornés de motifs différents avec en haut une frise de fleurs de lys, de roses,d'étoiles de mer...L'église possède une partie de l'arbre de la croix, qui fut envoyée par Baudoin, empereur de Constantinople, à Philippe Auguste, et déposée dans le trésor de Saint-Denis; pendant la révolution, l'abbé Grégoire la mit en sûreté et, avant sa mort, la transmit à l'abbé Labouderie qui en fit cadeau à la paroisse de Chalinargues. Visite de Chalinargues
: construite au 12° et remaniée au 13° et 15°, elle présente les caractéristiques de la Provence et du Velay. La porte romane supporte un clocher à peigne avec un escalier surprenant, le seul de ce type dans le diocèse. A l'intérieur se trouvent la chaire du 16°, un retable en pierre du 15) et le retable de louis XV au-dessus du Maître-autel.
: construite vraisemblablement au 9° ou au 10°, elle a été profondément remaniée au 15) et 16). Le clocher à peigne de l'époque primitive est percé de quatre baies et possède un auvent pour le protéger des vents d'ouest. La porte avec un linteau d'une seule pierre décorée d'une tête d'ange est surmontée d'un tympan. L'intérieur est sobre, mais des travaux récents ont mis à jour, dans le chœur,des peintures énigmatiques. visite de Virargues
: c'est le seul vestige d'un important prieuré détruit à la révolution. Elle a été construite en 1704 et consacrée en 1795. Le clocher carré a été décapité en 1793 et reconstruit en 1905. Le portail, entièrement sculpté de billettes, est l'un des plus intéressants de la région. Il est surmonté d'une échauguette à mâchicoulis flanquée de deux meurtrières. A l'intérieur, le mobilier était extrêmement riche.Une grande partie a été mise en sûreté à Saint-Flour.Le retable, achevé en 1710, est en bois de chêne entièrement doré. Il mesure 10 m de haut sur 7 m de large et provoque l'émerveillement de tous les visiteurs.
:cet édifice de=u 12° à trois nefs, est un des plus curieux spécimen du style roman auvergnat. Les colonnes, colonnettes et chapiteaux représentant des personnages, des scènes, des feuilles en éventail sont remarquables par leur forme et leur variété; certains sont traités avec le caractère archaïque propre aux monuments auvergnats. Un christ en bois du 12°, grandeur naturelle, d'un réalisme saisissant et un bénitier du 16) sont classés monuments historiques. Visite de Dienne
: à 1192 mètres d'altitude, au sommet du rocher, cette modeste église aux formes trapues, au toit couvert de larges tuiles du pays, subit de plus en plus les outrages du temps et l'ensemble est en très mauvais état.
Le clocher à peigne, avec son escalier rudimentaire, est épaulé par les contreforts qui lui permettent de résister à tous les assauts des vents. Porte du 15)-Intérieur malheureusement délabré.

Murat page précédente

Page sur la commune de Murat