cp

  • 1

DelaVigne entree

"Sur ce promontoire stratégique, aux confins des tribus gauloises des arvernes (ancêtres des auvergnats) et des lemovices (ancêtres des limousins), se dressait un poste fortifié destiné à surveiller l’horizon et à protéger, depuis l’époque de la conquête romaine, la voie qui, traversant l’Aquitaine, reliait Bourges à la Garonne". Au Vème siècle, à l'époque de l'empereur Honorius, une colonie romaine est fondée par un certain SCAURUS AURELIUS d'où sortira, quelques siècles plus tard, l'illustre famille de SCORAILLES.

767 : prise du premier château par Pépin le Bref et son fils Charlemagne.

An 1000 : construction du 2ème château. C'est en cet endroit, déjà marqué par les évènements que grandit et prospère la famille de Scorailles dont le nom est inséparable de la Haute-Auvergne et de la France.

1470-1485 : Construction du 3ème château.

vue du parc

1648 : Fuyant Mazarin et cherchant à rejoindre discrètement Bordeaux, où son mari a des partisans, la Princesse de Condé, accompagné de son fils, le jeune duc d’Enghien, fait étape à La Vigne-Scorailles, rejointe par le Vicomte de Turenne, Maréchal de France, et par les ducs de La Rochefoucauld et de Duras, venus escorter la princesse avec un détachement de mousquetaires.

1745 : embellissements de La Vigne par Bertrand d'Humières.

Le château de La Vigne traverse la Révolution sans dommage, comme d'ailleurs toute cette zone de la Haute Auvergne.

1795 : passage à Ally de l'astronome Jean-Baptiste DELAMBRE pour calculer le mètre à partir du méridien de Paris. La Vigne se trouve situé sur la ligne du méridien de Paris.

1811 : Des d'Humières aux La Tour d'Auvergne

En 1811, Marguerite, petite fille de Bertrand d'Humières, épouse Jean-Baptiste de La Tour de La Placette, d'une famille originaire du sud du Cantal.

1899 : Vente du château de La Vigne.

1912 : Reprise et aménagements par Gabriel de Raffin de la Raffinie.

1942-1945 : Robert Jégou, accueil de réfugiés et résistance.

1950 : Acquisition par Georges et Elisabeth du Fayet de la Tour.

1965 : La Vigne est inscrit à l’Inventaire des Monuments Historiques en 1965 et s’ouvre pour la première fois au public.

1973 : reprise par Bruno et Anne du Fayet de la Tour.

* * *

DelaVigne

Georges et Elisabeth étant l'un et l'autre décédés prématurément, c'est leur fils Bruno et son épouse, née Anne du Teilhet de Lamothe, qui prennent en main en 1973 le destin de La Vigne.

Depuis, avec l'aide de leur 6 enfants et de leurs nombreux petits-enfants, ils s'efforcent d'entretenir et d'embellir le château, en développant un certain nombre d'activités économiques et touristiques autour de ce monument historique devenu un des points forts de l'ouest cantalien.

Le château est ouvert à la visite du 1er juillet au 31 août. Pour plus d'informations, consulter le site internet du château de la Vigne

Le Salon de l’Auto Miniature est une exposition de 3 000 voitures miniatures et jouets automobiles anciens, présentés sur 200 m2  et dans plus de 50 vitrines. Chaque année un thème nouveau. Le SAM est membre de l’Association des Musées Automobiles : 70 musée en Europe). Le château de La Vigne est égalment un lieu de rassemblement d'automobiles d'anthologie anciennes ou plus récentes.

Les châteaux

  • 1
  • 2