cp

  • 1

Il s'agit de vestiges d'un château du 13° siècle situé sur la commune d'Alleuze entre St Flour et le barrage de Grandval. La construction du barrage de Grandval, mis en service en 1960, semble en avoir fait une presqu'île puisque le château d'Alleuze surplombe aujourd'hui un bras de la retenue de Grandval et offre de nombreux points de vue autour du site

AlleuzeCrédit Photo Valya Cileréa Photographies

Les restes du château ont fait l'objet d'une inscription aux Monuments Historiques.par arrêté du 9 mars 1927 : édifice de plan carré, flanqué aux angles de tours rondes. Sa construction remonterait à la fin du 13e siècle. Ce château était un des postes de la citadelle de Saint-Flour. Détruit en 1405 par les Sanflorains, il fut reconstruit en 1412 par la ville de Saint Flour, sommée de le remettre en l'état, à ses frais, sur le plan de l'ancien édifice après que l'évêque de Clermont, alors propriétaires des lieux, eût intenté à la ville pour destruction de biens. Les Huguenots le prirent en 1575. Les tours furent utilisées comme geôles par les évêques de Clermont. Cet édifice possède un plan caractéristique du 14e siècle. Il fut vendu comme bien national à la Révolution Française.

Alleuze viergeCrédit Photo Valya Cileréa Photographies

* * *

Le cinéma a été séduit à plusieurs reprises par le site du château d'Alleuze :

Alleuze route (2)Crédit Photo Valya Cileréa Photographies

  • La Grande vadrouille (1966): Gérard Oury tourna plusieurs scènes de La Grande Vadrouille sur le site d'Alleuze, notamment la poursuite entre le camion de fruits et légumes et le side-car allemand. A l'occasion du cinquantenaire du film, La Montague du 30 décembre 2016 écrivait : "Les routes longeant la Truyère, du côté d'Alleuze et de Faverolles, ont servi de terrain de jeu aux cascadeurs. Un œil attentif permet d'apercevoir les ruines du château d'Alleuze à l'écran. Le barrage de Grandval est quant à lui transformé en poste de contrôle allemand. Début 1966, la production contacte Fernand Mallet, alors ingénieur divisionnaire des Ponts et chaussées, afin d'obtenir, vers la mi-mai, des figurants et du matériel pour le tournage. Localement, Jean Laroussinie et Maurice Pignol participent au film. On les voit tracer la ligne continue dans la descente qui conduit du village de La Barge au château d'Alleuze. Un des temps forts de la séquence voit le cascadeur Rémy Julienne sauter à moto dans un ravin entre Languiroux et La Barge. Une fois en boîte, un technicien devait se rendre quotidiennement à Paris pour le traitement des prises de vue de la journée. Au retour, il ramenait celles de la veille pour le visionnage. Les journées de tournage étaient intenses. Et pour redonner de l'énergie à tout ce monde, l'hôtelier en ville basse de Saint-Flour, Pierrot Prat, était chargé de la préparation du déjeuner. Enfin, l'équipe du film se retrouvait en soirée, à l'auberge des frères Blancon, à La Barge d'Alleuze, au son de l'accordéon." 

Grande vadrouille

  • Un homme de trop (1967): Costa-Gavras tourna quelques scènes de son film Un homme de trop sur le site du château d'Alleuze et dans ses environs. Le quotidien La Montagne évoque ce tournage dans un article paru le 28 aout 2012.
  • L'extraterrestre (2000) : Didier Bourdon a tourné quelques scènes de son film L'extraterrestre sur le site d'Alleuze. A noter que dans la scène finale du film, le train, qui écrasa Xab, est le X 2403 de l'association Gentiane Express. Cette scène a été tournée sur le viaduc de Barajol dans le Cantal.

Les châteaux

  • 1
  • 2