cp

  • 1

Qu'elles soient bleues (gentiane printanière), jaune (grande gentiane) ou rose-violacée (gentiane champêtre), qu'elles soient tapies dans l'herbe ou qu'elles élancent leurs hampes fleuries à plus d'un mètre au-dessus du sol, les gentianes font partie de la parure florale de ces grandes étendues herbeuses que sont les planèzes.

gentiane plombgentiane jaune au sommet du Plomb du Cantal

Dès le mois de juin (à 800 mètres d'altitude) et jusqu'à la fin août sur les crêtes, vous remarquerez la grande gentiane avec ses nervures parallèles et sa longue tige dressée sur laquelle sont insérées en verticelles serrés, à la base des feuilles supérieures, une multitude de fleurs jaune d'or.

La gentiane possède un rhizome (tige souterraine) profondément enfoui dans le sol qui peut mesurer jusqu'à 1 m de long et peser jusqu'à 5 kg. C'est ce rhizome qui fait l'objet d'une récolte.

Après une promenade en montagne, si vous avez la gorge sèche, après l'avoir déterré et écorcé, vous pouvez sucer un morceau de rhizome ; vous en serez tout ragaillardi. Mais attention, la gentiane a une cousine redoutable, le vératre blanc, très toxique ! 

L'arrachage des rhizomes de gentiane commence en juin quand le vent d'autan a effacé les dernières congères et elle se poursuit jusqu'en octobre alors que, chassés par les premiers frimas, les troupeaux transhumants regagnent leur pâture dans la vallée. Cette période est exclusivement manuelle. Quel labeur!

Autrefois, une espèce de pioche "l'ancre" était utilisée.Les arracheurs s'en servaient comme d'un levier. De nos jours une fourche métallique d'origine jurassienne (la fourche du diable) est utilisée. Elle est munie d'une sorte de marchepied sur lequel l'ouvrier saute pour enfoncer les dents dans le sol. Il doit ensuite peser de toutes ses forces sur le long manche pour extraire la racine. Un bon arracheur peut extraire 200 à 300 kg de racines par jour.

gentianaireArrachage de rhizomes de gentiane avec "la fourche du diable"

Une plante aux vertus multiples

L'amertume qui caractérise la gentiane lui confère des propriétés médicinales. Les rhizomes de printemps sont utilisés en herboristerie, pharmacologie et cosmétologie, après avoir séché pendant tout un été dans un enclos sur l'estive puis dans un local aéré.

gentiane racines

La récolte d'été et d'automne plus riche en sucre est utilisée fraîche pour la fabrication d'apéritifs. Les rhizomes sont triés, lavés, brossés puis coupés en petites carottes qui vont macérer pendant un an dans de l'alcool de très bonne qualité. Le jus extrait,(alcoolat de Gentianne) sert de base à la préparation de la belle liqueur dorée à l'exquise amertume, commercialisée sous différentes marques telle que la Salers, fabriquée à Turenne (Corrèze) ou encore l"Avèze" dont l'usine de production est située à Riom es Montagnes (Cantal). 

* * *

Maison de la Gentiane

Espace Avèze, 5 rue de la Gentiane, à Riom-ès-Montagnes,  tél. : 04 71 78 03 04

Situé au cœur du Cantal, Riom es Montagnes est, depuis 1928, le lieu d'élaboration de l'Avèze. Vous y découvrirez un savoir- faire et une tradition précieusement conservés pour donner naissance à un goût unique: l'Avèze. Sur place vous aurez l'occasion d'assister à la fabrication et à la mise en bouteille de l'Avèze.

Périodes d'ouverture : Du 15 juin au 15  septembre, ouvert tous les jours de 14 heures à 19 heuresL'Avèze, fabriquée à Riom es Montagnes à partir des racines de la gentiane extraites sur les pâturages d'altitude, est la première liqueur a bénéficier de la marque "Parc Naturel Régional des Volcans d'Auvergne"

Créée en 1928 par un négociant riomois, Émile Refouvelet, Auvergne Gentiane a été baptisée Avèze, après son rachat en 1960 par Raphaël SA, elle-même devenue propriété du groupe Bacardi en 1991. Ce double changement n'a pas modifié le mode de fabrication initial.

" L'Avèze est la seule boisson à base de Gentiane obtenue par macération prolongée( neuf mois) des racines fraîches broyées dans un mélange d'eau et d'alcool"...La gentiane doit provenir d'u territoire du parc, et son arrachage "doit se faire traditionnellement, c'est à dire manuellement".Par ailleurs et pour assurer "un renouvellement optimal de la matière première" on devra observer un délai de 15 ans entre deux arrachages effectués sur la même parcelle. M. Lemaître, dans La Montagne du 1er novembre 1998

La flore

  • La gentiane

    La gentiane

    Qu'elles soient bleues (gentiane printanière), jaune (grande gentiane) ou rose-violacée (gentiane champêtre), qu'elles soient tapies dans l'herbe ou qu'elles élancent Lire la suite
  • Flore du volcan du Cantal (1)

    Flore du volcan du Cantal (1)

    Observez, photographiez, mais surtout ne cueillez pas ces magnifiques et parfois très rares fleurs que vous rencontrerez au gré de Lire la suite
  • Flore du volcan du Cantal (2)

    Flore du volcan du Cantal (2)

    Observez, sentez, photographiez, mais surtout ne cueillez pas. Merci. Campanule Anémone pulsatile rouge Gentiane champêtre Pensées Potentille Asphodèle Cirse laineux Lire la suite
  • L'orchis bouc

    L'orchis bouc

    Qui n’a pas eu la surprise, un jour, de trouver une nouvelle pousse jamais vue jusqu'ici, dans son jardin ou Lire la suite
  • 1