cp

  • 1

Dernier résultat

Prochain match

Vendred 30 Novembre  2018 à 20 heures Stade Jules-Ladoumègue

Massy 18 - Stade Aurillacois 27 (bo)

Equipe

 

Fiche technique:
Massy: Stade Jules-Ladoumègue
Spectateurs: 
Arbitre : Monsieur Mathieu NOIROT  (Comité du Languedoc)
Mi-temps: 12 à 6 pour Massy
Stade Aurillacois :3 essais de Thomas Salles (56e), Giorgi Tutskiridze (68e), Latuka Maituku (78e) - 3 transformations de Pieter De Wet - 2 pénalités de Joris Segonds (23e & 40e)
Massy: 6 pénalités de Johannes Graaff ( 12e, 20e, 21e, 28e, 67e, 73e)
Exclusion temporaires (jaune): Savea Kevin (35e/45e), Lasha Lomidze (65e/75e), Giorgi Tsutskiridze (78e) pour Aurillac - Steven David (50e/60e) pour Massy
Exclusion définitive (rouge) :Billy Ropiha (54e) - Seteraki Bituniyata (78e)

Compositon des équipes

Logo aurillac

15 . MC PHEE 
  14 . 
VALENTIN 13 . COERTZEN  - 12 . COLLIAT  - 11.  SALLES
9 . BOISSET (cap) - 10 .  SEGONDS  
7. VIALLE  -  8 .  ADENDORFF - 6 . MAITUKU 
4 . HEZARD  - 5 . JAVAKHIA  
3 . ALVES  - 2. SAVEA  - 1 . AMROUNI 

 ballon rugby 3 

 

 1 . SOAVE -  2 . BORDES - 3 . FERRER
  5 . CAZAC  - 4 . CHAUVEAU
 6 . 
DAVID - 8 . GORCIOAIA - 7.  PLEINDOUX
9 . PRIER - 10 . GRIMODBY
11 . DUMAS - 12 . ROPIHA- 13 SELLA - 14 .DELAI
15 .  GRAAFF

 Logo massy

 

Remplaçants à Aurillac: 16  RUDE > SAVEA (44e) - 17  SSEYROLLE > AMROUNI (61e) - 18 LOMIDZE > JAVAKHIA (61e) - 19  CORBEX > HEZARD (61e) - 20  TSUTSKIRIDZE > VIALLE (51e) -  21 DE WET > SEGONDS (51e) -  22 SHARIKADZE > COLLIAT (51e) > SHARIKADZE (59e/69e)- 23 OJOVAN > ALVES (67e)

Entraîneurs à Aurillac: André BESTER - Thierry PEUCHLESTRADE 
Entraîneurs adjoints stagiaires: Matthieu LESCUR, Tom PALMER, Maxime PETITJEAN
Préparateurs physiques: Sebastien DELPIROU, Arnaud METZER, Anthony NUMITOR

Remplaçants à  Massy 16  GRELLEAUD - 17  ABADIE - 18  CHARLON - 19  HALAIFONUA  - 20 LOREE  - 21  SHERIDAN -22  BITUNIYATA - 23 CHOCOU

Entraîneurs à Massy: Didier FAUGERON - Benoit LAROUSSE - Stéphane GONIN
Préparateur physique: Vincent COCOYNACK - Nicolas JEANSOULE

Stade Aurillacois: Encore quelques blessés.

Infirmerie:
Première ligne:FABRO - TAUKEIAHO - SMITH
Deuxième ligne: VAN DER WALT -
Troisième ligne: ROUSSEL
Trois quarts: SAID-OMAR - GAVEAU - WAQALIVA  - HUAKAU - NEL
Sélections: 

Ca va mieux pour le Stade Aurillacois. Aprés le point ramené de Colomiers, les cinq pris face au leader Mt de Marsan, en voila cinq de plus après cette belle victoire sur les banlieusards parisiens. 11 points sur les trois dernières rencontres ça fait du bien au moral et au classement. Ce championnat est loin d'avoir délivré son verdict. Aurillac n'est plus qu'à 4 points du 6e, Carcassonne, après treize journées.
Avant de développer les faits et gestes de cette rencontre, nous souhaiterions faire un premier bilan. Après 13 journées, le Stade Aurillacois comptabilise 6 victoires pour 7 défaites, il a pris 3 bonus défensif et 2 offensifs. Après ce terrible drame qui a marqué l'ensemble du club cantalien, il fallait retrouver un peu de sérénité. Par ailleurs avec une infirmerie bien garnie (jusqu'à 18 blessés), il fallait faire face. Alors je voudrais m'adresser à ces peudo-supporters qui n'ont pas de mots assez durs pour tirer sur l'équipe et son staff. Le Stade Aurillacois n'a pas démérité. Si les rencontres, à Aix en Provence, face à Béziers, sur la pelouse de Narbonne, et à un degrés moindre à Brive, se sont traduites par de lourdes défaites, les autres restent, somme toute, honorables. (dans le sport il y a des victoires et des défaites, cest la règle). Le match perdu, à Jean-Alric, face à Nevers est d'avantage du à des décisions arbitrales qu'à un faux pas de l'équipe (ce soir là les cantaliens méritaient largement la victoire).

Revenons sur cette belle victoire ramenée de Massy. Si la première période s'est avérée quelque peu compliquée (nombreuses fautes sanctionnées par le buteur maison Johannes GRAAFF), le score à la pause n'était pas insurmontable. Joris SEGONDS avait ramené les siens à 6 points (12 à 6) en faveur des recevants.
La seconde période allait être plus animée. D'abord les cantaliens résistaient plutôt bien aux coups de boutoir des Massicois. C'est là que l'on voit que la défense cantalienne est en net progrès. La mêlée Aurillacoise s'est bien reprise. Les trois quarts semblent avoir retrouvé leurs qualités naturelles. Un superbe mouvement généré par Giorgi TSUTSKIRIDZE (revenu de sélection), trouve Jack MC PHEE qui sert son ailier Thomas SALLES, pour le premier essai cantalien. Avec la transformation de Pieter DE WET, rentré à la place de Joris Segonds, les visiteurs passent devant pour la première fois de la rencontre (13 à 12). 
Les cartons pleuvent (rouge et jaune pour les Massicois, jaune pour les cantaliens). Les Massicois reviennent suite à une pénalité. Pas pour longtemps puisque 2 minutes plus tard, Giorgi TSUTSKIRIDZE transperce la défense parisienne pour un superbe essai. Avec la transformation, le score passe à 20 à 15 pour les cantaliens. Massy réduit le score sur pénalité (20 à 18). Les cantalous sont dans le match. Latuka MAITUKU contre un ballon et marque en bonne position l'essai du bonus (27 à 18) avec la transformation. Il reste 2 petites minutes. Les parisiens vexés déclanchent une générale comme au bon vieux temps. Monsieur NOIROT sort le rouge à l'encontre du déclancheur en l'occurence Sétareki Bituniyata et le jaune à l'encontre de Giorgi Tsutskiridze. Le match reprend et Jack Mc Phee, à la sirène, botte en touche.

Les cantaliens renouent avec la victoire en terrain hostile, ce qui ne leur était pas arrivé depuis 13 rencontres, soit près d'un an (décembre 2017 sur la pelouse de Narbonne). et remontent à la 10e place à 4 points du 6e qualifiable.

Vendredi prochain, à 20 heures, les Aurillacois recevront les bretons de Vannes qui viennent de tenir tête aux Bayonnais à "Jean-Dauger".
Nous n'avons plus qu'à souhaiter que la période faste se poursuive pour le "Cantalous".

Guy Batifoulier "Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser."