cp

  • 1

Dernier résultat

Prochain match

Biarritz Olympique 28 - Stade Aurillacois 24

Equipe

Fiche technique 
Biarritz: Stade Aguilera (Vendredi 12 octobre 2018 à 20h30)
Spectateurs: 5 500 environ
Arbitre : Monsieur François BOUZAC  (Comité des Alpes)
Mi-temps:  25 à 3 pour Biarritz
Stade Aurillacois : 3 essais de Paul BOISSET (46e), Eroni TUWAI (53e), Yann LOHORE ( 65e) 3 transrmations Pieter-Steyn DE WET (47e & 54e) Joris SEGONDS (66e) - 1 pénalité Pieter-Steyn DE WEET (22e)
Biarritz Olympique: 3 essais de Benoit LAZZAROTTO (16e), Tyrone ELKINGTON (36e), Léone RAVUETAKI (39e) - 2 transformations (37e & 40e) & 2 pénalités (9e, 25e, 74e) de Maxime LUCU

Exclusion temporaire: Jean-Philippe CASSAN (38e48e) plaquage haut
Exclusion définitive: 


Compositon des équipes

Logo aurillac

15 . MC PHEE 
  14 . SALLES - 
13 . COLLIAT - 12 . CASSAN  - 11.  TUWAI 
9 . BOISSET (cap) - 10 .  DE WET
7. VIALLE - 8 . MAITUKU  - 6 . TSUTSKIRIDZE
4 . HEZARD - 5 . CORBEX
3 . OJOVAN - 2. LEBRETON - 1 . AMROUNI  

 ballon rugby 3 

1 . MILLAR  -  2 . MARTINEZ - 3 . AKHOBADZE
  5 . BURTON  - 4 . HEWITT
 6 . GUIRY (cap) - 8 . MANU  - 7.  CONINCK
9 . M. LUCU - 10 . BURTON
11 . ARTRU - 12 . RAVUETAKI, - 13 . VAKACEGU - 14 . 
LAZZAROTTO
15 .  MC DONALD

Logo biarritz 

Remplaçants à Aurillac: 16  RIEU > VIALLE (41e)  - 17 NOSTAT > AMROUNI (32e) - 18  JAVAKHIA > CORBEX (58e) - 19  LOMIDZE > HEZARD (60e)  - 20 SEGONDS > TUWAI (58e) - 21  DUBOURDEAU > CASSAN (55e) CASSAN > LOHORE (66e) -  22  LOHORE > SALLES ( 28e)- 23 SEYROLLE > OJOVAN (58e) - OJOVAN > SEYROLLE (72e)

Entraîneurs à Aurillac: André BESTER - Thierry PEUCHLESTRADE 
Entraîneurs adjoints stagiaires: Matthieu LESCUR, Tom PALMER, Maxime PETITJEAN
Préparateur physique: Sebastien DELPIROU
Infirmerie: 15 pensionnaires (voir la rubrique infirmerie)
Au repos: quelques cadres tels SMITH, ROUSSEL, ADENDORFF ,etc. Ajouter les deux recrues attendues ( le 3e ligne Nardus VAN DER WALT et le centre ou arrière AJ COERTZEN) ce sont pas moins de 20 joueurs qui manquent à l'appel ?

Remplaçants à Biarritz 16 CHAMBORD- 17 LOURDELET - 18  BASTIEN  - 19  KNIGTH - 20 DOUBRERE  - 21  TAWALO -22 DACHARY - 23  TAWAKE

Entraîneurs à Biarritz: Jacques ISAAC, Matthew CLARKIN, Jacques CRONJE
Préparateur physique: Gareth ADAMSON

Des satisfactions mais aussi des regrets !

Menés 25 à 3 à la pause, on ne donnait pas cher des chances cantaliennes. Les commentateurs commençaient même à pronostiquer une lourde défaite aux joueurs du Cantal. Vingt cinq minutes plus tard c'était au tour des biarrots de craindre le pire. La grande période d'invincibilité( 29 victoires consécutives à "Aguilera" ) était sur le point de prendre fin.  Si les cantaliens ont encaissé trois essais, en première période, ils en ont marqués autant en quelques minutes (un 21 à 0, sec, entre la 46e et la 65e miute).

Après sa belle victoire, face à Montauban, le stade aurillacois semble avoir retrouvé des couleurs. Sur la pelouse des biarrots ils, ont frolé l'exploit. Même s'ils ont encaissé des points, en première période, ils ont été présents dans le combat et montré de belles intentions. Il faut dire que la chance ne leur a pas particulièrement souri, en comparaison avec leur adversaire. Une pénalité sur le poteau sortant alors que le buteur local, lui, prend le poteau rentrant. Puis un groupé pénétant des cantaliens échoue à quelques mètres de la ligne biarrote, sur un en avant. Le ballon est récupéré par Biarritz, coup de pied à suivre qui se termine parun essai du rapide Benoit LAZZAROTTO ( il n'est pas certain, d'ailleurs, que l'ailier du BO ait applati ?). Quoi il en soit l'essai est accordé par Monsieur BOUZAC, après avis de son juge d'en but (8 à 0 pour le BO). Pieter Steyn DE WET ayant réussi une pénalité le score passait à 8 à 3, puis 11 à 3 après une nouvelle pénalité réussie par Maxime LUCU . Durant dix bonnes minutes les stadistes cantaliens résistent aux attaques des locaux, se créant même quelques bonnes occasions. Malheureusement, pour les Aurillacois, l'ouvreur Tyrone ELKNINGTON-MACDONALD ramasse un ballon,qi semblait perdu,  pour le déposer derière la ligne 18 à 3 pour le BO. Puis Jean-Philippe CASSAN est prié d'aller se reposer dix minutes, pour plaquage haut. En infériorité numérique les "cantalous" vont encaisser un troisième essai, juste à la sirène. Après avoir cassé deux plaquages le puissant centre Leone RAVUETAKI n'a plus qu'à déposer le "cuir" dans l'enbut Auvergnat (25 à 3) pour Biarritz. A ce moment là on ne donne pas cher des chances cantaliennes.

Un tout autre scénario attend le public Basque, en seconde période. Réduits à 14, les "cantalous" semblent avoir laissé les complexes aux vestiaires. Ils attaquent la seconde partie avec détermination. Rassurés par le contenu de leur première période, au cours de laquelle ils avaient volé quelques ballons aux Biarrots, ils se disent qu'ils n'ont plus rien à perdre. Et ! ça va marcher ! Le nouveau venu, dans le groupe stadiste, Eroni TUWAI transperce la défense adverse, retrouve son capitaine Paul BOISSET qui, d'un dernier coup de rein, dépose le ballon entre les perches, 25 à 10 avec la transformation de Pieer-Steyn DE WET. Les Biarrots viennent de perdre leur point de bonus offensif et semblent douter quelque peu. Aurillac en profite pour remettre le "couvert". Eroni TUWAI, encore lui, transperce le défense locale pour inscrire son premier essai chez les professionnels ( 25 à 17). Et pourquoi s'arrêter en si bon chemin ? Le numéro 8, Latuka MAITUKU, crée une nouvelle brèche, dans la défense biarrote, sert son ailier Yann LOHORE. Ce dernier parcours les trente derniers mètres, à pleine vitesse, et dépose le ballon entre les poteaux. Malheureusement il se blessera sur cette magnifique réalisation. DE WET transforme et les stadists cantaliens reviennent à un point des Basques. Les tribunes "d'Aguiléra" deviennent silencieuses. Les cantaliens vont-ils créer l'exploit ? Hélas Maxime LUCU passe la pénalité qui met son équipe à l'abri d'une pénalité ou d'un drop. Il reste huit minutes de jeu. Tout peut encore arriver. Aurillac peut perdre son point de bonus ou remporter la victoire. Finalement, les cantaliens conserveront ce point précieux et le BO les quatre de la victoire. Les Basques peuvent souffler et les Cantalous" se sont rassuré sur la qualité de leur groupe. Quelques regrêts, néanmoins, car il ne tenait pas à grand chose pour que les Auvergnats réalisent l'exploit du jour. Mettre fin à 29 matchs d'invincibilité à "Aguilera". Si on devait trouver quelques erreurs, lors de cette rencontre, c'est peut-être d'avoir rendu trop de ballons, au pied, à l'adversaire. Ne faisons pas la fine bouche ce résultat est excellent après une longue période de doute.
Les joueurs vont bénéficier d'une semaine de repos, bien méritée. Puis une nouvelle sortie difficile les attends, pour la reprise. Vendredi 26 octobre ils se rendront au stade de la "Méditerranée" pour affronter des Biterrois en manque de points, eux aussi.

Guy Batifoulier "Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser."