cp

  • 1

Dernier résultat

Prochain match



Equipe

Vendredi 31 août 2018 à 20h
Composition des équipes:

 

Logo aurillac

1 - NOSTADT -  2 - SMITH - 3 - ALVES
 4 - HEZARD - 5 - CORBEX
 6 - ANDERDORFF - 8 - MAITUKU  - 7 - ROUSSEL 
 9 - BOISSET (cap) - 10 - SEGONDS
11 - SALLES - 12 - CASSAN - 13 - COLLIAT - 14 - NEL
 15 -  MC PHEE

Remplaçants: 16 RUDE > NOSTADT (67e) - 17 VEPKHADZE - 18 LOMIDZE > HEZARD (67e) - 19 LEBRETON > CORBEX (52e) - 20 BOUYSSOU  > BOISSET (67e) - 21 DUBOURDEAU > CASSAN (70e) -  22 DE WET - 23 OJOVAN > ALVES (48e)

Entraîneurs: André BESTER - Thierry PEUCHLESTRADE 
Entraîneurs adjoints stagiaires: Matthieu LESCUR, Tom PALMER, Maxime PETITJEAN
Préparateur physique: Sebastien DELPIROU

Logo carcassonne

1 - URSACHE -  2 - SAUVETERRE- 3 - DREAN
 4 - MANCHIA- 5 - PANIZZO
 6 - HUGUET- 8 - DYER  - 7 - KOFFI
 9 - VALENTINE- 10 - LESCALMEL
11 - OLTMANN - 12 - LIMA- 13 - PILI - 14 - JASMIN
 15 -  MC MAHON

Remplaçants: 16 CASTANT - 17 FOURNIER  - 18 ZITO  - 19 MEITE - 20 ANON  - 21 BOSCH  -  22 MARROU - 23 BURDULI

Entraîneurs: Christian LABIT - Mathieu CIDRE - Julien SERON
Préparateur physique: Laurent DELAHAYE - Nicolas BOURIETTE

Stade Aurillacois 19 - Carcassonne 16

Stade Jean-Alric
Arbitre: Monsieur Régis Guatelli comité du Lyonnais
Spectateurs:  3 000 environ
Score à la mi-temps: 16 à 06 pour Aurillac

Stade Aurillacois: 1 essai Julius NOSTADT (40e), 1  transformation & 4 pénalités Joris SEGONDS (22e, 35e, 44e ), Jack Mc PHEE (31e)
Carcassonne: 1 essai Gilles BOSCH (66e), 1 transformation de Gilles BOSCH & 3 pénalités Antoine LESCALMEL (3e, 6e) Gilles BOSCH (85e)
Carton jaune: LIMA (35e/45e) pour Carcassonne.

Une victoire aux forceps

Les cantaliens ont remporté cette rencontre grace à leur courage et à leur abnégation. Les dix dernières minutes se sont déroulées à quelques mètres de la ligne aurilacoise. De penal-touches en mêlée les Audois auront tout tenté pour prendre les quatre points de la victoire. Finalement, face à une défense héroïque, des "cantalous", les visiteurs choisirent les trois points de la  pénalité qui leur donnait le bonus défensif. Nous en étions à la 85e minute de jeu. Ce choix faisait l'affaire des Carcassonnais qui repartaient avec un point, amplement mérité, mais aussi celle des Aurillacois qui ont énormément souffert durant les trois quart de la rencontre.

Position melee

Introduction de Paul Boisset

Durant les vingt premières minutes, de la partie, les Aurillacois ont eu du mal à rentrer dans cette rencontre. Les Audois en proftaient pour passer deux pénalités et prendre le score 6 à 0. Puis les "cantalous" semblaient avoir retrouvé leur rugby. Si la touche n'était pas trop au point la mêlée, par contre, dominait sa rivale. De la vingtième minute à la mi-temps les "rouge & bleu" étaient maitres de la situation. Certes, ce fut loin d'être parfait avec des choix pas toujours judicieux et beaucoup trop d'approximations. Heureusement, l'ndiscipline des visiteurs a bien aidé les cantaliens. Joris SEGONDS et Jack Mc PHEE passaient neuf points redonnant ainsi l'avantage au Stade Aurillacois 9 à 6. Les avants cantaliens n'étaient pas en reste. Ils mettaient à mal le pack adverse et franchisaient la ligne Audoise pour un essai attribué au pilier gauche, Julius NOSTADT. Avec la transformation les stadistes menaient 16 à 6.

ESSAI NOSTADT

Essai de Juius Nostadt

La seconde période débutait plutôt bien avec une nouvelle pénaité de Joris SEGONDS 19 à 6. C'est après que les choses se compliquèrent. Comme face à Oyonnax les Aurillacois allaient souffrir jusqu'au bout. "Les mouches avaient changé d'âne" comme le disait un ancien commentateur TV. La mêlée Carcassonnaise prenait le dessus sur celle du Cantal. Un premier essai était marqué par l'ouvreur remplaçant, Gilles BOSCH. Les cantaliens ne comptaient plus que six points d'avance. Les dix dernières minutes furent un calvaire. Acculés sur leur ligne les locaux sortaient "bec et ongles" pour empêcher les visiteurs d'applatir un essai qui aurait vraisemblablement coûté la victoire au stade Aurilacois.
Depuis le début de la saison les cantaliens présentent deux visages, sur chaque rencontre. Une première mi-temps assez bien maitrisée et une seconde plus laborieuse.La fatigue semble peser sur les corps et les esprits. Heureusement la solidarité, dont le groupe fait preuve, permet de sauver l'essentiel: La victoire!
Le week-end prochain le stade rendra visite aux charentais. Encore une rencontre compliquée mais il y en a t-il de simple?

Guy Batifoulier "Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser."