cp

  • 1

Dernier résultat

Prochain match

Une victoire précieuse agrémentée d'un bon match

Aurillac Stade Jean-Alric
2 000 spectateurs environ
Arbitre central: Monsieur Cédric Clavé (Comité Armagnac-Bigorre) 

Score à la pause: 06 à 00 pour Aurillac
Score final: 24 à 14 pour Aurillac

Stade Aurillacois: 2 essais Romain Briatte (52e) - Flavien Nouhaillaguet (64e) - 1 transformation (52e) - 4 pénalités (12e, 26e, 56e, 60e) de Joris Segonds
Béziers: 2 essais Morad Touizni (42e)Tyrone Vilga (47e) -2 transformations  de Lachie Munro

Exclusions : Paul Boisset (29e/39e) - Thomas Salles (70e/80e) pour Aurillac - Jean-Baptiste Barrère (79e)  pour Béziers

Stade Aurillacois 

15. Thomas SALLES
14. Louis FAJFROWSKI 13. Robert LILOMAIAVA 12. Alex LUATUA11. Jona WAQALIVA
10. Joris SEGONDS 9. Paul BOISSET (cap)
7. Flavien NOUHAILLAGUET 8. Utu MANINOA 6. Romain BRIATTE 
 5. Maxime GRANOUILLET 4. Baptiste HEZARD
3. Anthony ALVES 2. Nicolas CATANZANO  1. Lucas SEYROLLE

.......

1. Francisco FERNANDEZ 2. Steve FUALAU 3. Zakaria EL FAKIR
4. Tukuala LAUKOTUI 5. Yassine MAAMRY
6. Jean-Baptiste BARRERE 8. Tyrone VILGA7. Jonathan BEST
9. Joshua VALENTINE  10. Lchi MUNRO
11. Mourad TOUIZNI 12. Apimeleki NAWAQATABU 13. Wesley DOUGLAS 14. Sabri GMIR
15. erome PORICAL

Béziers

Les remplaçants à Aurillac: 
16. Benoit RIEU > Nicolas CATANZANO (52e) - 17. Maxime ESCUR > Lucas SEYROLLE (52e) - 18. Myles EDWARDS > Baptiste HEZARD (72e) 19 . Latuka MAITUKU > Maxime GRANOUILLET (67e) 20. Hugo BOUYSSOU > Paul BOISSET ( 76e) - 21. Maxime PETITJEAN > Joris SEGONDS (76e) 22Jean-Philippe CASSAN > Louis FAJFROWSKI (60e) - 23. Lotu TAUKEIAHO > Anthony ALVES (50e)

Infirmerie Aurillac: Grégory FABRO, Youssef AMROUNI,  Julus NOSTATD , Kevin SAVEA,  Pierre RUDE, François DU TOITAdrien CORBEX , Christian OSTBERG,  Nemani NAGUSA, Marius VIALLE, Conor GASTON,  Jack MC PHEE
Autres absents: Nikoloz KHATIASHVILIRichard FOURCADEAlbert VALENTIN, Timothy SMALL, Danny TUSITALA, Thomas DUBOURDEAU, Kevin LEBRETON
Sélectio: Merab SHARIKADZE

Les remplaçants de Béziers : 16. Dorian MARCO-PENA 17. Reva WARDI - 18. Benjamin DESROCHE - 19. Eloi MASSOT 20. Julien BLANC 21. Simon CHEVTCHENKO 22. Romeo BALLU - 23. Vitolio MANUKULA

Entraîneurs à Aurillac: André BESTER & Thierry PEUCHLESTRADE - Préparateur physique: Sébastien DELPIROU 
Staff Médical : Médecins :Dr. Patrice CLAISSE - Dr. Michel MAYERAU - Kinés: Sylvain CLAVELClaire COUTARELGailliane MALICHIER - Ostéopahte: Benj
amin FAUCHER - Vidéo: Marine SOULIER - Analyste vidéo: Cyril ANDRIEU - Photogaphe: Thierry PRE
Dirigeants accompagnants: Jean Michel CLERMONT & Georges BESOGNE (équipements) - Laurent LASCROUX (logistique)

Entraîneurs à Beziers: David AUCAGNE & David GERARD - Préparateurs physique: Alexis MUDARA & Nicolas SEZUR

Dire qu'un match est moins important qu'un autre, n'a guère de sens. Néanmoins, à huit rencontres du terme, on commence à faire les comptes. Au fur et à mesure que la saison avance, le droit à l'erreur devient interdit. D'autant que cette saison les stadistes cantaliens ont déja grillé tous leurs jockers et même un peu plus.
Pour la réception d'un Béziers, en pleine confiance, qui regarde maintenant vers le haut, il fallait être costaud dans les têtes et dans les corps. 
La première période, sans doute moins spectaculaire, a néanmoins démontré que les "cantalous" étaient prêts pour le combat. Il le fallait car les Méditerranéens n'étaient pas venus pour visiter la station de ski du Lioran. De leur côté les "blancs & rouge" pour la circonstance, étaient également très concentrés sur le travail qu'ils avaient à accomplir. Forts en conquête, présents en défense et dans le combat, les cantaliens donnaient à Joris Segonds l'opportunité de "dégivrer" le tableau d'affichage. Ce dernier récidivait un quart d'heure plus tard. Entre temps les visiteurs avaient 'occasion de réduire le score, sur pénalité
le ballon fuyait les perches. Puis le capitaine cantalien écopait d'un jaune, qui nous a semblé très sévère. A cause de celà, peut-être, les joueurs du Cantal se sont montré encore plus solidaires n'encaissant aucun point lors de cette première période (6 à 0).
L'entame de la seconde période allait donner des sueurs froides aux 2000 courageux présents à "Jean-Alric". A peine trois minutes que Monsieur Clavé avait sifflé la reprise que déjà l'ailier gauche Morad Touizni avait déposé le "cuir" derrière la ligne cantatalienne. Avec la transformation les biterrois passaient devant pour la première fois de la partie. Cinq minutes plus tard c'était au tour du numéro 8 Tyrone Viiga de l'imiter (14 à 6) pour les visiteurs à la 48e minute. A ce moment là les fidèles de "Jean-Alric" imaginaient le pire avec une quatrième chute, à domicle,  et les conséquences qui pouvaient en résulter.
Et bien pas du tout! Ce coup du sort allait sonner la révolte des cantaliens et quelle révolte. A partir de cet instant les visiteurs n'ont plus existé, ou presque. Un départ rageur de Romain Briatte, des quarante mètres adverses, voyait ce dernier casser plusieurs placages avant de déposer le ballon derrière la lige biterroise. Avec la transformation le stade revenait à un point. Puis deux nouvelles pénalités réussies par Joris Segonds permettait aux Aurillacois de repasser devant au score (19 à 14) un peu avant le'heure de jeu. Il est vrai que dominés les visiteurs commettait de plus en plus de fautes. Ce n'était pas terminé. Quelques minutes plus tard un nouveau départ de Romain Briatte permettait de progresser d'une trentaine de mètres avant de etrover son compère de la troisième ligne, Flavien Nouhaillaguet, à la concluson. La transformation était manquée (24 à 14). Dans les dernières secondes les cantaliens avaient une nouvelle opportunité d'agraver la marque. Suite à une penal-touche les locaux étaient à deux doigts dinscrire leur troisième essai.  Réduits, à leur tour, à 14 les visiteurs étaient acculés sur leur ligne. On ne sait trop comment ils réussirent à récupérer le ballon et éviter un score encore plus lourd.
Ce qu'il faut reteir de ce succés ce sont, les quatre points bien sur, mais surtout l'état desprit du groupe, la solidité mentale et physique, la capacité à revenir après avoir été menés au score. En continuant, avec ces qualités là, la fin de saison devrait apporter dautres satisfactions, même si on doit faire le deul des objectifs de début de saison.
Une bonne semaine de repos devrait permettre à tous (y compris quelques joueurs de l'infirmerie) de retrouver le chemin des stades avec un nouvel enthousiasme.

Guy Batifoulier "Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser."