cp

  • 1

Dernier résultat

Prochain match

En rugby il y a les régles mais aussi l'esprit !!

Si les règles tolèrent ce genre de mascarade... Alors il faut changer les règles !

Aurillac Stade Jean-Alric
2 500 spectateurs environ
Arbitre central: Monsieur Laurent Millotte (Comité Ile de France) 

Score à la pause: 13 à 10 pour Aurillac
Score final: 22 à 16 pour Montauban

Stade Aurillacois: 1 essai Lutu Taukeiaho(34e) - 1 transformation & 3 pénalités (6e, 40e,52e) Joris Segonds

Montauban: 3 essais Christopher Vaotoa (12e), Pierre Sayerse (48e), Sveen D'Hooghe (63e) - 2 transformations (12e & 63e) & 1 pénalité (2e) de Jérome Bosviel

Exclusions : Maxime Granouillet(80e + 10), Romain Briatte (80e + 10) pour Aurillac - Waisele Sukanaveita (80e + 10) pour Montauban

Stade Aurillacois 

15. Jack MC PHEE
14. Alex LUATUA 13. Robert LILOMAIAVA 12. Merab SHARIKADZE11. Jone WAQALIVA
10. Joris SEGONDS  9. Paul BOISSET  (cap)
7. Pierre ROUSSEL 8. Nemani NAGUSA 6.  Marius VIALLE
 5. Maxime GRANOUILLET 4. Utu MANINOA
3. Anthony ALVES 2. François DU TOIT  1. Julius NOSTADT

 .......

1. Malino VANAI 2. Jordan ROCHIER  3. Christopher VAOTOA
4. Sergei SERGUEEF 5. Olivier CAISSO
6. Stéphane MUNOZ 
8. Amedée DOMENECH (cap) 7. Dimitri VAOTOA
9. Jérémy CHAPUIS  10. Thomas FORTUNEL
11. Pierre SAYERSE 12. Maxime MATHY 13. Waisele SUKANAVEITA 14. Vungakoto LILO
15. Jérome BOSVIEL

Montauban

Les remplaçants à Aurillac: 
16. Nicolas CATANZANO > François DU TOIT (68e) - 17. Maxime ESCUR > Julius NOSTADT (68e) - 18. Richard FOURCADE > Marius VIALLE (55e) 19 . Romain BRIATTE > Nemani NAGUSA (72e) 20. Hugo BOUYSSOU - 21.Maxime PETITJEAN > Joris SEGONDS ( 72e) -  22. Albert VALENTIN->  Merab SHARIKADZE (72e) - 23. Lotu TAUKEIAHO > Anthony ALVES (26e)

Infirmerie Aurillac: Grégory FABRO, Youssef AMROUNI,  Kevin SAVEA,  Adrien CORBEX , Baptiste HEZARD, Myles EDWARDS, Christian OSTBERG, Flavien NOUHAILLAGUET, Louis FAJFROWSKI

Les remplaçants à Montauban :16. Cyriac PONNAU 17. Nicolas AGNESI - 18. Jean SOUSA 19. Jacobus ENGELBRECHT 20. Sven D'HOOGHE 21. Florent DOMENECH22. Clément DARBO - 23. Victor ARIAS

Entraîneurs à Aurillac: André BESTER & Thierry PEUCHLESTRADE - Préparateur physique: Sébastien DELPIROU 
Staff Médical : Médecins :Dr. Patrice CLAISSE - Dr. Michel MAYERAU - Kinés: Sylvain CLAVELClaire COUTARELGailliane MALICHIER - Ostéopahte: Benj
amin FAUCHER - Vidéo: Marine SOULIER - Analyste vidéo: Cyril ANDRIEU - Photogaphe: Thierry PRE
Dirigeants accompagnants: Jean Michel CLERMONT & Georges BESOGNE (équipements) - Laurent LASCROUX (logistique)

Entraîneurs à Montauban : Pierre Philippe LAFON, Chris WHITAKER - Préparateurs physique: Mathias PUIGMAL, Maxime PUIGMAL

Photos Jean Pierre Malichier

Montauban plie

Mêlée de Montauban mise à mal

 

              Sortie de mélé                 Lancement de jeu

                                 Sortie de mêlée favorable aux cantaliens                                                                        Lancement de jeu

Le coup d'envoi fictif était donné par Petre Mitu. Ancien joueur d'Aurillac et Montauban, l'international Roumain, accompagné par ses compatriotes Roméo  Gontinéac & Vali Maftei, lutte avec courrage contre la maladie de "charcot"

Triste fin de rencontre à "Jean-Alric" avec 3 cartons rouges distribués par Monsieur Millotte. Ce dernier aurait pu en ajouter deux de plus ( un pour le pilier Montalbannais, soit disant blessé, mais apparemment en excellente forme au point de faire son retour sur la pelouse pour participer à la générale et un pour lui-même, loin d'être irréprochable dans cette parodie de fin de rencontre.

Montauban possède une belle équipe, mais son état d'esprit n' a pas été à la hauteur de son rang. De la 75e à la 88e minute, dominée en mêlée, elle n'a pas honoré le rugby en mutipliant les actes de roublardise. Durant un bon quart d'heure elle a refusée l'épreuve de force, allant même jusqu'à provoquer des mêlées simulées qui lui ont certainement évité de repartir avec une défaite.( Les Montalbannais appellent celà de l'ntelligence ou de la bonne gestion ?)

Cette stratégie, peu flateuse, est tolérée dans les régles du rugby. C'est bien dommage car ça ne valorise pas le sport. Ce que les spectateurs de "Jean-Alric" ont vu durant cette interminable fin de rencontre n'est pas fait pour rendre à ce sport toute sa noblesse. Et que dire du comportement passif du directeur de jeu ? Il aurait pu, sans doute, prendre des décisions plus énergiques (arrêter le chrono par exemple) sur certains comportements de non jeu indignes d'un leader. Certes il a sanctionné, à plusieurs reprises, les visiteurs qui ont très vite compris quelle statégie ils devaient adopter pour éviter la défaite. Même si on ne peut cautionner les bagarres, on peut comprendre la réaction des joueurs cantaliens qui ont eu le sentiment d'avoir été floués. Des décisions arbitrales adaptées à la situation, auraient probablement évité le "pujilat" qui a débouché sur 3 cartons rouges et une parodie de rugby. 

Ceci dit, en dehors de cette fin de rencontre rocambolesque, les montalbannais n'ont certainement pas volé le match. Bons en conquête, bien organisés en défense, très pramatiques, ce n'est pas par hasard s'ils n'ont connu que deux défaites depuis le début de la saison. Les cantaliens ont subi trop longtemps en regardant jouer leur adversaire. Durant la première demi-heure ils n'ont quasiment jamais franchi la ligne médiane. Cest seulement à dix minutes de la pause qu'ils ont pu montrer leur savoir faire. Cette période de domination stadiste leur a permis d'inscrire l'essai par le pilier Lotu Taukeiaho, après de belles phases de jeu. Avec la transformation plus un pénalité de Joris Segonds, les Aurillacois viraient en tête à la pause.
La seconde période commençait mal pour les cantaliens qui encaissaient leur deuxième essai de la soirée. Joris Segonds redonnait l'avantage aux siens en réussissant une nouvelle pénalité (16 à 15). Dix minutes plus tard les visiteurs inscrivaient leur troisième essai (22 à 16). Le score n'évolura plus. Que dire du choix des cantaliens qui avaient, sans doute, la possibilité de prendre le point de bonus défensif ? Ils choisirent la penal-touche susceptible de leur donner la victoire, avec un essai transformé. Sans cette parodie finale, Monsieur Millotte aurait, peut-être, accordé l'essai de pénalité. On connaît la suite.Le Stade Aurillacois vient de s'incliner, pour la troisième fois de la saison, sur sa pelouse, effaçant ainsi la victoire ramenée de Narbonne. LesTarn et Garonnais viennent de réaliser leur septième succés, à l'extérieur, consolidant ainsi leur place de leader de la "Pro D2". Les quinze jours de repos, à venir, permettront-ils aux "cantalous" de se refaire une santé morale ? Ce serait souhaitable avant d'aller affronter les nivernais le 5 janvier prochain.

Malgré ce mauvais scénario, Cantalpassion souhaite de bonnes fêtes de fin d'année et une meilleure année 2018 à tous.

Guy Batifoulier "Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser."