Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

est né le 28 mars 1925 à Aurillac dans le quartier de la Maison Neuve où son père avait une boucherie, jouait en deuxième ligne de l'équipe première du Stade Aurillacois. Avec des aptitudes au-dessus de la moyenne, une carrière de brillant joueur s'ouvre devant lui. Employé aux abattoirs, il voit le 5 juin 1944 des chenillettes allemandes du convoi S.S. qui de la rue des Carmes, se dirigent vers Arpajon. Il prend la fuite en compagnie de M. Vert, à travers près dans la direction de Tivoli, mais ils sont apperçus. Atteint par un tir de mitrailleuse au coeur, Jean ALRIC s'effondre (*).

j-alric-2

Jean ALRIC, au centre, maillot clair (1938-1939)

Pour perpétuer sa mémoire, le Conseil Municipal (M. Gaillard étant rapporteur) décide de donner son nom au Stade.

Jean ALRIC avait préparé le Certificat d'Etudes en 1938-39 dans la classe de Monsieur BOUDOU, rue de Lacoste. Il était un des plus agés, grand et fort, et jouait déjà au rugby avec l'équipe du Cours Complémentaire (photo) et c'était un bon camarade.

(*) D'après Luc Constant (Histoire du Stade Aurillacois)

Article du Cantal Libre du 3 décembre 1944 (cote AD 15 : J 73)

Recueilli par Germain POUGET dans "La vie quotidienne dans le Cantal 1939-1945"