Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

Oui, oui!! La vache salers peut être noire!! / Un peu d'histoire de la race Salers noire

La Salers noire s'exporte / Quelques notions de génétique

Quelques notions de génétique


SEXY-BOY -  Taureau Salers noir

SEXY-BOY, taureau Salers noir, naisseur : Mr BAFOIL (63). Cette photo est mise à disposition par l'UALC (Union Auvergne Limousin Charentes, unité de sélection agréée pour la race). Ce taureau, dont la semence a été prélevée est donc disponible pour l'insémination artificielle à l'UALC pour les éleveurs qui le souhaitent.

Quelques notions de génétique

La génétique est l’étude de la transmission des caractères. Ce sont les gènes portés par les chromosomes qui véhiculent les caractères héréditaires. Le découvreur de la génétique fut un moine autrichien, Grégor Mendel, à la fin du XVIIIème siècle. Pour étudier les possibilités de descendance, il convient de connaître d’une part le phénotype (ce que l’on voit, la couleur) et d’autre part le génotype (l’ensemble des caractères héréditaires, la carte génétique du sujet). Un gène est dit « dominant » lorsque sa présence amenée par un seul parent suffit pour qu’il ait un effet sur le phénotype. Il est dit « récessif » lorsque les deux parents doivent l’apporter pour qu’il ait un effet visible. Dans ce cas le génotype est en accord avec le phénotype. Toutes les cellules d’un individu contiennent un nombre pair de chromosomes, la moitié étant apporté par le père, l’autre par la mère.

Lorsque le gène possède deux chromosomes de même couleur, il est dit « homozygote » ; s’il possède deux chromosomes de couleurs différentes, il est dit « hétérozygote ».



Les progrès de l’analyse génétique permettent aujourd’hui de connaître facilement et rapidement la composition des chromosomes. Elle est d’un grand secours pour les éleveurs quant aux travaux de sélection des animaux. Des recherches sont actuellement effectuées sur l’exploitation des gènes (notamment le gène « Agouti ») de la coloration de la robe pour une traçabilité raciale des produits d’origine bovine

(*)Le laboratoire de recherches de l’Université de LIMOGES en collaboration avec l’INRA

Autres pages à voir