Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

METIERS D'AUTREFOIS DANS LE CANTAL

METIERS D'AUTREFOIS DANS LE CANTAL

 

Le sabotier chausse tous les habitants du village, c'est un véritable créateur, très adroit, au coup d'oeil infaillible, capable de fabriquer 3 paires de sabots par jour. Il connaît bien la forêt et sait choisir les bois qu'il travaille patiemment sans compter son temps.

Le galocher fabrique des chaussures en cuir à semelle de bois, plus légères et plus confortables que les sabots. Petit à petit le cordonnier va concurrencer ces deux artisans, il fabrique sur mesure les chaussures portées surtout le dimanche.

 

Le bois étant le matériau le plus utilisé, le menuisier est un artisan précieux qui ne travaille que le bois massif, fourni parfois par le client lui. Il doit savoir tout faire : porte, fenêtre, armoire, lit, buffet, chaise, escalier, plancher, berceau, cercueil ...

Le tonnelier est en général installé dans les gros bourgs. Fabriquer un tonneau demande beaucoup de savoir faire. En période creuse, il confectionne sur commande des gerles, des comportes, des seaux ... Non seulement il fabrique mais aussi il répare.

 

Le chaumier ou pailleur de toit recouvre les charpentes essentiellement avec de la paille de seigle, petit à petit il sera remplacé par le couvreur qui taille les lauzes et découpe les ardoises. Le rétameur se déplace tout au long de l'année pour réparer et rénover tous les ustensiles de cuisine.

Le maçon travaille souvent avec plusieurs compagnons, il est aussi tailleur de pierres. Il travaille les matériaux rencontrés sur place, l'andésite, le trachyte, la brêche volcanique, le basalte. La technique la plus employée consiste à monter des murs épais avec un blocage de cailloux et de terre entre les parements intérieurs et extérieurs.

Le travail de la laine est réservé aux femmes. Après la tonte des moutons la laine est lavée, séchée, cardée. La fileuse garnit la quenouille, tire le fil et l'enroule sur le fuseau.Pour obtenir la laine à tricoter il faut réunir les fils de plusieurs fuseaux.
Par tous les temps et sur tous les terrain le facteur doit assurer son service. Une bonne condition physique est indispensable pour celui qui  apporte le courrier et aussi les nouvelles qu'il glane tout au long de sa tournée. Il est le témoin des joies et des peines.
Le vannier est un artisan extrêmement habile capable de fabriquer toutes sortes de paniers et autres objets tels que les ruches en pailles.

Le coiffeur est aussi barbier, il travaille installé sur son pas de porte, la coupe au bol et la coupe militaire sont sa spécialité, il n'y a que très peu de choix. Il a surtout du travail les veilles de fêtes et d'évènements exceptionnels.

 

Avec sa caisse en bandoulière, son baluchon sur l'épaule, le colporteur se déplace de village en village. Son itinéraire est tracé d'une année sur l'autre et il déballe sa marchandise dans chaque maison. Il est accueilli par les femmes et il leur ouvre sa caisse qui contient de multiples objets et  son  baluchon dans lequel sont pliées des pièces de tissu . A l'écouter ses clientes font toujours de bonnes affaires

 

Les distractions sont rares, chaque village a sa fête religieuse, c'est un évènement important qui est l'occasion d'inviter la famille et d'assister et participer à quelques diver-tissements. Le dimanche, les villageois se retrouvent pour le jeu de quilles.