Aurillac 25 - Biarritz 23

le .

Une victoire qui fait un bien FOU !

Aurillac Stade Jean-Alric
2 000 spectateurs environ
Arbitre central: Monsieur Nicolas Datas (Comité Armagnac-Bigorre) 

Score à la pause: 20 à 12  pour Biarritz
Score final: 25 à 23 pour Aurillac

Stade Aurillacois: 3 essais Robert Lilomaiava (12e & 24e), Latuka Maituku (71e) - 2 transformations (12e) Maxime Petitjean & 71e) Joris Segonds& 2 pénalités (45e, Thomas Salles (45e) & Joris Segonds 80e)

Biarritz: 3 essais Yohann Artru (8e), Kilan Hamdaoui (18e), Nemia Soqeta (22e) - 1 transformation 18e), un drop-goal (40e) Pierre Bernard - 1 pénalité (76e) de Maxime Lucu 

Exclusions temporaires: Maxime Granouillet(28e/38)  pour Aurilac - Lucas De Conninck (67e/77) pour Biarritz

Stade Aurillacois 

15. Jack Mc PHEE
14. Jone WAQALIVA 13. Robert LILOMAIAVA  12.Alex LUATUA 11. Conor GASTON
10. Maxime PETITJEAN  (cap) 9. Paul BOISSET  
7. Pierre ROUSSEL 8. Utu MANINOA 6.Flavien NOUHAILLAGUET
 5. Maxime GRANOUILLET 4. Baptiste HEZARD
3. Anthony ALVES 2. François DU TOIT  1. Youssef AMROUNI

 .......

1. Nephi LEATIGAGA 2. Ronan CHAMBORD  3. Brendon BOTHA
4. Léo BASTIEN 5. Edwin HEWITT
6. Siosefo MANU 8. Némia SOQETA 7. Lucas DE CONNINCK 
9. Maxime LUCU (cap) 10. Pierre BERNARD
11. Yohann ARTRU 12. Josaia VAKACEGU 13. Charles GIMENEZ 14. Kilan HAMDAOUI
15. Luc BURTON

Biarritz

Les remplaçants à Aurillac: 
16. Kevin SAVEA > François DU TOIT (72e)- 17. Nikoloz KHATIAHVILI > Youssef AMROUNI (72e)- 18. Richard FOURCADE > Maxime GRANOUILLET (60e) 19 . Latuka MAITUKU > Flavien NOUHAILLAGUET (65e)20. Danny TUSITALA > Alex LUATUA (74e) 21. Thomas SALLES > Jack MCPHEE (10e)-  22. Joris SEGONDS > Maxime PETITJEAN (60e)  23. Lotu TAUKEIHAO > Anthony ALVES (60e)

Infirmerie Aurillac: Grégory FABRO,  Nicolas CATANZANO,  Pierre RUDE, Lucas SEYROLLE,  Adrien CORBEX , Marius VIALLE, Romain BRIATTE, Louis FAJFROWSKI

Les remplaçants à Biarritz:
16. Elvis LEVI - 17. Thomas SINAEGHEL - 18. Jea-Baptiste SINGER 
19. Bertrand GUIRY 20. Xan ETCHEVERRY21. Théo DACHARY 22. Simon LUCU 23. Mathieu GUIDICELLI

Entraîneurs à Aurillac: André BESTER & Thierry PEUCHLESTRADE - Préparateur physique: Sébastien DELPIROU 
Staff Médical : Médecins :Dr. Patrice CLAISSE - Dr. Michel MAYERAU - Kinés: Sylvain CLAVELClaire COUTARELGailliane MALICHIER - Ostéopahte: Benj
amin FAUCHER - Vidéo: Marine SOULIER - Analyste vidéo: Cyril ANDRIEU - Photogaphe: Thierry PRE
Dirigeants accompagnants: Jean Michel CLERMONT & Georges BESOGNE (équipements) - Laurent LASCROUX (logistique)

Entraîneurs à Biarritz : Gonzalo QUESADA, Simon REWALUI, Jack ISAAC - Préparateurs physique: Manu PLAZA, Gareth ADAMSON, Guillaume OLIVIER

Photos Vincent Descoeur

 SA Biarritz attaque réduite

Belle attaque stadiste avec un essai au bout 

SA Biarritz belel touche                          SA Biarritz mêlée

                            Touche gagnée par le Stade                                                                                 Mêlée pour les "rouge & bleu"

Quel match et quel suspense, pour les supporters Auvergnats, jusqu'à la délivrance dans les dernières secondes de cette rencontre. Joris Segonds qui avait manqué la pénalité de la gagne à Mt de Marsan, à la dernière seconde, allait-il vivre le même scénario ?  Les spectateurs et téléspectateurs retenaient leur souffle. A peine frappé le balon prenait la bonne direction et le public de" Jean-Alric" explosait avant même que les juges d'en-but ne lèvent leurs drapeaux.OUF ce fut un immense soulagement aprés 80 minutes d'incertitudes et de tension extrême.
Comme à Béziers les Basques ont inscrit 3 essais dans les vingt premières minutes. Comme à Béziers les cantaliens ont remonté leur handicap, avec cette fois ci la gagne au bout, malgré 14 points laissés en route par les buteurs Aurillacois. Cette réaction montre combien les joueurs stadistes ont du tempérament. Ils ne lâchent rien et ça c'est une preuve de l'excellent état d'esprit qui règne dans ce groupe.

Cette rencontre ne pouvait pas plus mal débuter pour les cantaliens. Dés la 8e minute, l'ouvreur Biarrot, Pierre Bernard, délivrait un judicieux coup de pied pour son ailier gauche, Yohann Artru,  qui applatissait en coin. La transformation était manquée (5 à 0) pour BiarrItz. Les Aurillacois ne se laissaient pas démonter pour autant. Quatre minutes plus tard ils envahissaient le camp visiteur et Robert Lilomaiava transperçait la défense des Basques pour inscrire un superbe essai, transformé par Maxime Petitjean.7 à 5 à la 12e minute pour les cantaliens. Quatre minutes plus tard, sur coup de pied à suivre, un balon capricieux trompait Thomas Salles, qui venait de remplacer Jack Mc Phee victime d'un protocole commotion. Kilan Hamdaoui, qui avait bien suivi était le plus prompt à se coucher sur le balon ( 12 à 7 pour les Basques). Dans une période euphorique, les visiteurs enfonçaient le clou avec un troisème essai inscrit par le puisant numéro 8, Nemia Soqeta (17 à 7). Heureusement, les cantaliens ne se décourageait pas. Ils occupaient les 22 adverses et sur un excellent service de Jone Waqaliva, Robert Lilomaiava inscrivait un doublé (4 essais en 2 rencontres pour le puissant centre Samoan). Alors que les cantaliens venaient de rater 4 tentatives de tirs au but, qui leur auraientt permis de passer devant, Pierre Bernard passait le drop, à la sirène. 20 à 12 pour les basques, à la pause.
Dés la reprise Thomas Salles, en réussissant une pénalité, ramenait son équipe à 5 points des visiteurs (15 à 20). Durant les 25 minutes qui suivirent, le score n'allait pas évoluer, jusqu'à la 71e minute. Latuka Maituku, qui venait de faire son entrée, jouait une pénalité à la main pour le troisième essai stadiste. Avec la transformation de Joris Segonds les "rouge & bleu" du Cantal passaientt en tête (22 à 20). Pas pour longtemps, hélas. A six minutes du terme de cette rencontre, le capitaine biarrot Maxime Lucu redonnait un point d'avance à son équipe (23 à 22). L'ambiance se faisait pesante. Le Stade Aurillacois allait-il connaître son troisième revers, de la saison, sur sa pelouse? On connait la suite.... heureuse, avec cette victoire qui permet aux cantaliens de se rassurer et de gagner trois places au classement.
Un coup de "chapeau" au pack "cantalous" qui a fait mieux que résister face à un vis à vis, probablement, le plus puissant et le plus impressionnant de la "ProD2".
Par contre une mauvaise note pour le comportement inadmissible, d'une partie, du public qui semble avoir la mémoire courte.
Les joueurs devraient apprécier une semaine de repos, bien méritée, aprés ce second bloc de six rencontres. Ensuite il sera toujours temps de se pencher sur les prochaines échéances.

Guy Batifoulier "guy.bati@orange.fr"