Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

Full premium theme for CMS

Saige et De Dienne (Le Vicomté de Carlat)

Publié dans Livres historiques

Блогът Web EKM Blog очаквайте скоро..

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Le Vicomté de Carlat
Saige et De Dienne (1900, réédition 2007)
Vicomte de carlat
 
 
 
Réédition en 2007 du « Documents Historiques relatif à la Vicomté de Carlat par Messieurs Saige et De Dienne » préfacé par Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco.
Le « Carladez » tire son nom d'un château fort dont les défenses naturelles en faisaient une place d'armes réputée inexpugnable au moyen-âge. A travers les siècle,s son histoire fut très riche en événements, parmi ceux ci : 1603, Henri IV ordonne que soit rasé le Château de Carlat, 1643, le roi louis XIII donne le Carladez à son cousin Honoré de Monaco.  
Aujourd’hui le territoire de la Vicomté de Carlat est à cheval sur les départements du Cantal et de l’Aveyron.
Voici cent sept ans, Albert Ier de Monaco a confié à M. Gustave Saige et au Comte De Dienne l’objectif la mission de collationner les documents sur le rocher de Carlat ; il voulait rappeler les liens forts, par-delà les vicissitudes de la Révolution française, entre sa dynastie et le Carladez.
Son Altesse Sérénissime le prince Albert II de Monaco, est Comte de Carladès, en préfaçant la nouvelle édition du document, il montre son attachement à notre région.
Le résultat des recherches a donné les deux tomes des: « Documents Historiques relatif à la Vicomté de Carlat » :
Le premier tome est un recueil d'actes ; dont les plus anciens datent de 940. Ils sont répartis en 284 numéros.
Le deuxième tome contient une étude historique sur la Vicomté de Carlat. Il renferme également un second recueil de documents qui ont été découverts après la première collecte et qui sont répartis en 66 numéros. On y trouve enfin les 228 pages de deux tables, l'une chronologique et l'autre analytique (personnes, lieux et matières).
L’édition originale du présent ouvrage est devenue une rareté sur le marché du livre ancien. Ce monument d'érudition, incontournable, devrait relancer la recherche et le travail des historiens.
L’étude des documents de l’Ancien Régime demeure certes utile à l’histoire des institutions civiles et religieuses comme à celle des hommes, mais elle a perdu son caractère fondateur de droits et de « fortune ».
L’enjeu de ce projet n’est pas du tout financier. Le caractère très érudit de cet ouvrage, qui n’a jamais été égalé, ne laisse pas présager une grande diffusion. Quelques librairies ont mis ces livres dans leurs rayons. Ils sont également distribués par une campagne de souscription, courriers et affiches.
L’importante somme de travail qui a été nécessaire pour cette réédition, a pour but de rendre ce document accessible à un plus grand nombre de lecteurs, et ainsi préserver la mémoire de notre passé.