Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

SAINTE ANASTASIE

DECOUVERTE DU CANTAL

SAINTE ANASTASIE

Entre Allanche et Neussargues en bordure du plateau du Cézallier.

Documentation et photos de Denis et Pierre Tourvieille

Texte extrait du  Journal paroissial de 1913

« Une miniature d’église de style roman (1), au dessus de laquelle se dresse un grâcieux clocher à peigne, décore délicieusement le petit bourg de Sainte Anastasie.

Bâti en étagère au pied et sur le flanc de la côte rocheuse, le petit village reçoit tout le jour les doux rayons du soleil.

Et quelles variétés dans ce paysage où prairies, champs, jardins, bois, rochers et cascades (2) se mêlent dans un beau désordre champêtre.

 

 

 

L’Allanche (3) aux limpides eaux, charmée de ralentir sa course dans un si beau coin d’Auvergne, partage ça et là ses ondes et enlace complaisamment des parcelles de verdure, ce sont les îles de Sainte Anastasie.

Si la côte présente trop souvent la nudité de la roche basaltique, voici que la flore, par une délicate attention, tapisse de ses fraîches couleurs les régions les plus arides. A certaine époque, le long de la route d’Allanche, des fleurs vives comme des flammes enlacent les rochers eux-mêmes.

Assise en face de Sainte Anastasie, au-delà du clair et frais ruisseau, une élégante petite gare est l’ornement et la vie de la bourgade qu’elle dessert. Le sifflet (4) des puissantes locomotives alterne souvent avec le doux chant des oiseaux ou les vibrations des cloches.

Là-bas, au détour pittoresque de la vallée, au-delà d’un petit bois en face du Bosquet, se dresse, surplombant le ruisseau, la roche du Cuze (5). A son sommet, jadis s’élevait le château de la Tour de Chastel-Moissac, sur son emplacement, où vont nicher les aigles d’Auvergne, on peut voir encore les assises de cette antique construction que les hommes et le temps ont renversée.

Sur la côte, en face, au levant, une autre masse basaltique émerge des flancs de la côte et prête son appui aux terres fertiles où sont assis de beaux villages.

Comme ils resplendissent au soleil du printemps et de l’été ! Comme ils sont fiers de leur nom et de leurs anciennes familles, de leurs maisons aux toitures bleues et de leurs abondantes moissons !      Nous avons nommé Chanzac, Le Lac, Le Baladour, Serrusse, (6)… »

Le village accueille les touristes amoureux de calme et de nature dans plusieurs gîtes ou chambres d’hôte. Quelques balades leur permettent de découvrir les charmes de ce petit coin de Cantal.

Tout le monde connaît le chemin du ruisseau qui permet d'atteindre Le Lac depuis Ste Anastasie. Un autre chemin a été ouvert, il passe au-dessus de la scierie, traverse le lieu dit Ste Aubette d'où l'on a une très belle vue sur Ste Anastasie (au loin les rochers du Cuze et de Laval) puis atteint la crête pour rejoindre la RD 26 à quelques centaines de mètre du Lac. Ceci permet de réaliser une petite boucle d'une heure pour les bons marcheurs, prévoir 1h30 en famille. J'ai rarement pris ce chemin sans déranger des biches (elles sont installées au-dessus de La Rochette), des perdreaux ou lièvres. Ce chemin traverse une zone de réserve de chasse.

(1) Remarquable par la présence d’une litre blanche = bande peinte qui fait le tour extérieur de l’église. Celle-ci indique que le droit de sépulture était donné à une femme : la comtesse de Dienne pour Sainte Anastasie.

(2) La cascade du Cuze est visible au sud de la route entre Sainte Anastasie et Neussargues.

(3) Connue de tous les pêcheurs de truites qui se les disputent avec les loutres.

(4) La ligne étant désaffectée, les sifflets des locomotives sont remplacés par les cris joyeux des promeneurs en vélo-rail.

(5) Présence d’un site préhistorique, l’accès se fait par la voie de chemin de fer, compter 15 minutes à partir de la gare.

(6) Plusieurs fours banals ont été restaurés et de nombreuses croix en pierre se dressent le long des routes et chemins.