Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

La chapelle de Cassaniouze

DECOUVERTE DU CANTAL

LA CHAPELLE DE CASSANIOUZE

       d'après la documentation de  Jean  Teulières

 

 Le village de Cassaniouze, dans le sud Cantal, en plein coeur de la Châtaigneraie possédait à l'origine une  église du XIIIème siècle ; de cet édifice vétuste qui fut démoli en 1905, il ne reste que le choeur situé sous le  clocher. Cette salle mal entretenue abritait la chaufferie jusqu'à ce que la municipalité, avec divers concours financiers, décide d'entreprendre des travaux de rénovation.

Ces travaux qui ont duré 2 ans ont permis de mettre à jour des fresques de diverses périodes : éléments floraux et géométriques du XIIIème, damiers de fin XVème-début XVIème, faux marbres et décors baroques du XVIIème.

C'est dans une niche de cette chapelle que l'on peut admirer une magnifique croix processionnelle du XVème siècle.

La croix est classée monument historique depuis 1908.

      Argent estampé ciselé, doré partiellement, sur âme de bois, cabochons de quartz et de verre.

      A l’avers : au centre le Christ en croix avec la couronne d’épines et les clous remarquablement exécutés ; aux pieds du Christ, les reliques de la Ste Croix ; aux 4 extrémités quadrilobées sont représentés, en haut un Pélican, à droite St Jean, à gauche la Vierge, en bas une Piéta.

      Au revers : à la croisée dans le médaillon Dieu le Père ; dans les quadrilobes les attributs des 4 évangélistes, en haut l’Aigle (St Jean), à droite le Taureau (St Luc), à gauche le Lion (St Marc), en bas l’Ange (St Mathieu).

      Au bas dans la douille, le poinçon de l’atelier d’orfèvrerie d’Aurillac.

L'HISTOIRE DE LA CROIX

Selon une version elle aurait appartenu à l'ermitage du Don situé dans les gorges du même nom au fond desquelles coule l'Auze.

Mais au XIIIème siècle, l'église de Cassaniouze était un prieuré qui appartenait à l'abbaye de St Géraud d'Aurillac, il est donc plus vraisemblable que, provenant d'un atelier d'orfèvrerie d'Aurillac, la croix soit un cadeau des moines de St Géraud à leur prieuré.

Pour la protéger du vandalisme de la Révolution, elle a été cachée dans une grotte des rochers de Servant, dans les travers situés au dessus des gorges du Don. C'est là qu'une bergère gardant son troupeau l'a trouvée en 1830, enveloppée dans un tablier de ferme, d'où son appellation de "Croix de Servant".

    On peut découvrir ce lieu au cours de la randonnée "La Dame du Castel d'Auze".

Elle a été restituée à la paroisse et elle était exposée et vénérée chaque année dans l'église, le jour de la fête patronale de la Ste Croix. Depuis 2003 date de la fin de la restauration du choeur de l'église primitive, elle est mise en valeur en ce lieu, sous bonne garde, dans une niche..

Elle a été exposée lors de plusieurs expositions nationales d'objets d'art et d'orfèvrerie à Paris en 1965 au musée des arts décoratifs et en 1992 au musée du Luxembourg où elle fut particulièrement remarquée par les connaisseurs.