Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

Le Golf de Vézac réserve ornithologique.......

 

De nombreux visiteurs cet automne sur notre lac du trou n°11, sur lesquels il me semble intéressant de s'arrêter:

 - tout d'abord le plus visible, ce n'est pas une "cigogne blanche", ni un" héron blanc", ni même un  "albinos" comme j'ai pu l'entendre, mais une grande aigrette (ardea alba) qui navigue entre le lac et le ruisseau aval. Espèce protégée, elle est aussi grande que son cousin le héron cendré (ardea cinerea ) présent lui aussi sur le lac, avec qui elle partage le repas.

                                       aigretteheron 

     - si vous regardez bien à l'embouchure du ruisseau, vous verrez de" petits canards" trois depuis deux mois environ, et 6 aujourd'hui vendredi (nous sommes en pleine période de migration) il s'agit de sarcelles d'hiver( anas crecca), relativement nombreuses en France, mais qui ont perdu sur notre plan d'eau, une grande partie de leur méfiance habituelle. Elles font très bon ménage avec nos col-verts autochtones. 

sarcelles 

 - visite aussi de grands cormorans (phalacrocorax carbo), ennemis jurés des pêcheurs, qui consomment en effet entre 300 et 500 grammes de poissons par jour.

cormo 

Enfin, retour des ragondins( myocastor coypus) qui avaient été éradiqués pendant quelques temps mais qui font un retour discret. Ce rongeur, originaire d'Amérique du Sud, fut importé au 19ème siècle, pour l'intérêt de sa fourrure bon marché. Pour l'anecdote, sa chair est vendue dans certaines régions de France sous l'appellation, "lièvre des marais", J'ai gouté  et je vous rassure, vous pouvez tout-à-fait vous en passer....

ragondin 

 Voilà quelques précisions sur notre environnement favori, et je serai bien sur preneur de toutes informations sur de nouveaux arrivants éventuels,

Jean Paul Bouchard