cp

  • 1

LES ANIMAUX DE TRAIT ET DE SOMME

Le paysan utilise l'animal pour sa force et lui fait exécuter les travaux agricoles les plus durs :

  • Les vaches ou les boeufs pour les labours, le transport du foin, du fumier, du bois ...
  • Le cheval pour le débardage du bois, pour tirer la charrette pour se rendre à la foire, à la fête ou à la messe,
  • L'âne se contente de porter les bidons de lait, des sacs de farine ou de grains, des fagots de bois et parfois même son maître.

Si l'attelage des chevaux existe encore de nos jours, celui des bovins a disparu. Le dressage se fait avec un autre bovin déjà dressé ; la mise en place du joug demande une technique et un ordre très précis.

Une paire de bovins dressés a une valeur marchande bien supérieure à une paire ordinaire.

Le ferrage de l'animal est une opération absolument nécessaire et qui peut s'avérer dangereuse ; elle demande beaucoup d'adresse, de force et de courage de la part du maréchal ferrant car les animaux n'aiment pas.

Il faut plusieurs hommes pour maîtriser l'impétuosité d'un cheval,  l'opération nécessite  une entrave ingénieuse mais une ruade peut s'avérer très dangereuse. Pour le boeuf on utilise un" travail", petit édifice à 4 piliers avec 2 poutres transversales et des sangles qui permettent de soulever l'animal qui perd alors toute sa vigueur.

outils char a boeufs small

Le char à boeufs

outils jougs de vaches small

Jougs permettant l'attelage des bovins

outils cariole 3 small

Direction la messe la fête ou la foire

outils attelage de vaches small

Attelage de vaches tirant un char

outils collier sacoche ane small

Collier et sacoche d'âne

outils fers boeufs small

Matériel de ferrage: fers à boeufs et à cheval, clous, marteaux et rapes

outils travail small

Un "Travail"

 

Tradition

  • 1
  • 2

Culture | Articles récents

  • Albert Monier, l'homme aux 80 millions de cartes postales

    Albert Monier, l'homme aux 80 millions de cartes postales

    Albert Monier est né à Savignat, commune de Chanterelle (Cantal) le 3 mai 1915, il est décédé à Paris, le 21 décembre 1998 et repose repose au cimetière de Maleville-sur-le-Bec (Eure). Pour survivre, les parents d’Albert Monier ont quitté les plateaux du Cézallier pour exercer le métier  de marchands de toile à Pont Audemer (NDLR : après 1875 le marchand de toile succède au colporteur et se spécialise dans la vente à domicile de drap et autres tissus, le marchand de toile exerce dans la deuxième partie du XIXè siècle jusqu'à son changement de nom en négociant-voyageur vers 1920) mais chaque été, Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5