cp

  • 1

Charles Delzons

M. Charles Delzons est né le 21 avril 1838. Il est le petit fils de Charles Delzons (1772-1844) frère du Général dont la statue fait face à l'actuel Hôtel du Département. A 20 ans, il avait son diplôme d'avocat. Il devient bâtonnier du barreau puis Président du Tribunal civil d'Aurillac en 1887. Il décède le 16 janvier 1930.

A l’occasion de ses 50 ans de service a eu lieu au Palais de Justice d’Aurillac une imposante manifestation en son honneur, au moment où prenait fin la dernière audience qu'il présidait, avec les magistrats, le Parquet, les juges, le barreau et les avoués, tous en robe. Me Armand Delmas, bâtonnier, prit la parole :

"Je viens adresser les adieux au bon, au vénéré, à l'admirable magistrat qui, pendant plus d'un quart de siècle, a rendu la justice dans cette enceinte. J'apporte l'hommage de notre reconnaissance à celui qui, inlassable dans sa patience comme dans sa courtoisie, accueillait, paternel et rassurant, le jeune débutant plein d'angoisse. Sans une défaillance d'un jour, vous avez chaque matin gravi, le premier, les degrés du Palais..."

Son hôtel, 17 rue de Lacoste, au magnifique portail, est devenu la nouvelle Mairie, et l'ancienne rue des Fossés porte son nom depuis 1930.

Sources : « Accusé levez vous » de Germain Pouget

Du XVIIe au XIXe siècle

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7

Culture | Articles récents

  • Albert Monier, l'homme aux 80 millions de cartes postales

    Albert Monier, l'homme aux 80 millions de cartes postales

    Albert Monier est né à Savignat, commune de Chanterelle (Cantal) le 3 mai 1915, il est décédé à Paris, le 21 décembre 1998 et repose repose au cimetière de Maleville-sur-le-Bec (Eure). Pour survivre, les parents d’Albert Monier ont quitté les plateaux du Cézallier pour exercer le métier  de marchands de toile à Pont Audemer (NDLR : après 1875 le marchand de toile succède au colporteur et se spécialise dans la vente à domicile de drap et autres tissus, le marchand de toile exerce dans la deuxième partie du XIXè siècle jusqu'à son changement de nom en négociant-voyageur vers 1920) mais chaque été, Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5