Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

Commune de SAUVAT

 

Ils étaient 70 (dont 20 handicapés venus de Corrèze) à prendre le départ de la vingtième journée de Cantalpédestre. Des camping-caristes suivant depuis plusieurs jours, des anglais, des méditerranéens et des nordistes s’étaient joints aux cantaliens, de Maurs et de Saint-Flour. Les chemins, balisés pour l’occasion par les bénévoles, les ont conduits vers les hauts de Sauvat avant de leur faire découvrir les gorges du Mardaret et du Marilhou. Tous se sont retrouvés à Bassignac pour le pique-nique sur l’île aux oiseaux et la découverte des peintures exposées à la chapelle de Vendes. Alors que les marcheurs partaient vers le village de vacances où se déroulerait la soirée, le caméraman du Tour et son guide Bonnie Gilles, continuaient à filmer les habitants. Lorsque Jean-Yves Champeil se présentait, il n’avait pas besoin d’insister sur la projection du soir ni sur l’intérêt des images conservées pour l’avenir. Tous, même les plus jeunes, avaient vu et revu les cassettes ou le DVD du film super 8 réalisé 40 années plus tôt par son père, sur lequel figuraient tous les habitants de Sauvat. En 1988, c’est grâce à ce film que vint à l’ancien instit, devenu responsable de la FAL, l’idée du Tour du Cantal pédestre, découverte du département par des balades et des films. Avec le  retour du soleil, le record de participation de cette journée sera certainement battu au cours des 24 journées (ouvertes à tous) qui restent jusqu’à la fête finale du 27 août au Lioran. On peut déjà s’inscrire pour la balade et le repas au 04 71 49 50 51.

**************************************************************************************************************************************************************************************

Les marcheurs écoutent les informations avant le départ

sauvat 011

 

Départ pour une belle journée.

sauvat 017