Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

Voir toutes les pages du dictionnaire statistique du Cantal

  Ces pages ayant été numérisées nous ne pouvons garantir une fidélité exacte à 100% du texte malgré le soin apporté à sa correction.

Veyrières.

— La commune de Veyrières fait partie de l'arrondissement de Mauriac et du canton de Saignes. Sa direction est du nord au sud. Elle comprenait autrefois la paroisse de Prodelles , qui en a été détachée en 1823 pour être réunie à la commune de Champagnac. Elle est bornée aujourd'hui au nord par cette commune; à l'est, par celle de Bassignac; au sud, par celle de Jalleyrac, ct à l'ouest, par la Dordogne, qui la sépare du département de la Corrèze. Elle est arrosée par la Dordogne, la Sumène, et par les ruisseaux de la Roche, de la Veix . et de l'Estang.

Le sol de cette commune, d'une médiocre fertilité, est en partie de nature primitive, en partie houiller.

La surface de son territoire est d'environ 1,400 hectares, dont 1,331 h. 39 c. de propriétés imposables, qui se subdivisent ainsi : terres, 433 h. 23 a. 75 c; étangs, 3 h. 36 a.; jardins, 5 h. 51 a 51 c ; prés, 138 h. 49 a. 96 c.; pacages, 178h. 74a. 63 c.; châtaigneraies, 14h. 87 a. 56 c.; bois, 240 h. 16a. 78 c; bruyères, 313 h. 97 a. 96 c.; superficies bâties, 2 h. 62 a. 60 c.

Sa population se compose de 628 habitants , répartis dans 1 bourg, 5 villages, 2 hameaux et 107 maisons.

Veyrières, son chef-lieu, distant de 15 kilom. de Mauriac et de 10 de Saignes, n'a rien de remarquable que son église, placée sous l'invocation de la Ste-Croix. Près de ce bourg, on aperçoit de vastes ruines enfoncées dans les profondes gorges au bas desquelles coule la Dordogne. Ce sont celles d'un monastère de filles dont l'importance fut grande et dont les privilèges étaient considérables. Ce monastère fut détruit â l'époque des guerres religieuses, et, dès-lors, ses habitantes se retirèrent a l'abbaye de Bonne-Saignes, qui appartenait au même ordre, ne conservant à Veyrières que les rentes qu'elles y avaient et le droit de nommer à la curé dela paroisse. Au-dessous des ruines, et sur un point où la Dordogne est singulièrement resserrée, se montrent encore les vestiges d'un pont dont la construction remonte à une époque fort reculée, et qui était désigné sous le nom de Pont-des-Monges (des religieuses). On assure que les habitants du pays sollicitèrent et obtinrent, dans le XIV° siècle, du duc de Ventadonr, la restauration de ce pont qui s'était écroulé par suite de vétusté ; mais que , rétabli en charpente seulement, il fut détruit de nouveau lors des guerres religieuses.

Veyrières appartenait à la maison d'Anglards, qui l'a habité longtemps.

Les villages et hameaux de cette commune sont les suivants:

Freystinet. hameau.

Furlanges, village. On trouve près de ce villages de nombreux vestiges d'habitations gallo-romaines.

Mas (le), village. On remarque près du Mas un riche minerai de fer et des dépôts houilliers.

Seviolle, village.

Tiollade, village.

Vaissade (la), hameau.

Veix (la), village.

 

Autres pages à voir