Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

Voir toutes les pages du dictionnaire statistique du Cantal

  La commune de Valjouse aujourd'hui

  Ces pages ayant été numérisées nous ne pouvons garantir une fidélité exacte à 100% du texte malgré le soin apporté à sa correction.

Valjouse. — La commune de Valjouse , une des plut petites du département, dépend du canton de Massiac et de l'arrondissement de St-Flour. Elle est bornée au nord par celle de St-Mary-le-Cros et la rivière d'Allagnon ; au sud, par la commune de Talisat; à l'est, encore par St-Mary-le-Cros, et à l'ouest, par Joursac et l'Allagnon, qui la sépare de Ste-Anastasie.

Elle est arrosée parla rivière d'Allagnon et le Deviroux.ou ruisseau de Valjouse'

Le sol est couvert de bois et de rochers, et coupé de profonds ravins.

La population de cette commune est de 170 habitants, pourl village, 2 moulins et 37 maisons.

Le bourg de Valjouse est situé à i myr. 9 kil. de Massiac, et à 1 myr. 8 kil. de Saint-Flour, dans un vallon étroit, mais pittoresque et profond, qu'une haute montagne abrite au sud , vers Talizat.

Valjouse était jadis, comme aujourd'hui, une paroisse placée sous le vocable de saint Antoine, puisque François de Casteyras était curé de Valjouse en 1588; Charles Ganilh, en 1634, et que le 19 février 1775, Charles-Philippe de Bourbon, comte d'Artois, duc et comte d'Auvergne, nommait Géraud Combes à la même cure; mais cette paroisse fut supprimée pendant la révolution, et devint annexe de St-Mary-le-Cros. Elle a été de nouveau érigée en succursale, en 1845, par Mgr de Marguerye.

Moulin-de-Rancilhac (le), hameau.

Il existait dans la commune de Valjouse une terre ou seigneurie nommée L'Albughas, et que l'on a souvent confondue avec Aubijoux, de Marcenat. Louis de Foix en fit hommage au roi en 1540. Le prince de Conti l'acheta, ainsi que Merdogne, en 1720. Alors, le château d'Alhughas tombait en ruines.

Suivant la chronique du pays, et d'après un titre qui existait encore, dit-on, il y a moins d'un demi-siècle, Valjouse avait été déchargé de tout impôt, pour avoir fourni volontairement à Charles VII quatre cavaliers équipés et montés aux frais de ses habitants.

Autres pages à voir