Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

Voir toutes les pages du dictionnaire statistique du Cantal

 La commune de La Ségalassière aujourd'hui

  Ces pages ayant été numérisées nous ne pouvons garantir une fidélité exacte à 100% du texte malgré le soin apporté à sa correction.

Ségalassière (la). — La commune de la Ségalassière est comprise dans le canton de Saint-Mamet et dans l'arrondissement d'Aurillac. Elle est bornée au nord et à l'ouest par la commune de Glenat ; au sud et à l'est, par celle de Pers. Sa superficie territoriale est de 750 hectares, dont 100 h. en terres labourables; 200 h. en prés et pacages; 150 h. en châtaigneraies; 50 h. en bois, et 250 h. en bruyères.

Elle est arrosée par le ruisseau de la Ségalassière, sur lequel est un pont en pierre, ceux de l'Etang, d'Anissou et autres.

Sa population est de 241 habitants, répartis dans 4 villages, 11 hameaux et 41 maisons.

La Ségalassière, le chef-lieu, à 1 myr. de St-Mamet et à 2 myr. 6 kil. d'Aurillac, est un petit bourg situé sur le ruisseau de ce nom, dans lequel on ne trouve rien de remarquable : on serait porté à penser que son nom proviendrait de la quantité de seigle que l'on y récolte.

L'église, sous l'invocation de N.-D.-de-l'Assomption, avait le titre de prieuré et dépendait de l'abbaye d'Aurillac â laquelle ses revenus appartenaient. Elle est presque en ruines par suite de son ancienneté. Pierre Bonafos fut prieur de la Ségalassière en 1343 ; Pierre de Varanzac, en 1387 ; Louis de Rillac, religieux d'Aurillac, en 1417; Eymery de Durban: en 1440; Pierre de Jones, en 1505; Pierre Maisonneuve, en 1582; Antoine de Sabathier, en 1615; Pierre Goulette, recteur en 1476; il fut aussi chapelain de St-Avit, près de Marmiesse; Broussouse fut curé en 1645; N. Maury, en 1650; Béraud de Méallet, en 1652; Jean de Sarrauste, prieur en 1654; Géraud de l'Her, en 1688; N. Pierre de Ribiers, chanoine d'Aurillac à l'église collégiale, en 1690; N. Guillaume de Griniols, en 1721 ; Jean Vabre, en 1789.

Les villages et hameaux de cette commune sont:

Brau, village près du bourg.

Camp-del-Papus (le), hameau.

Fayet (le), hameau auprès de Brau.

Moulin-Haut, hameau.

Moulin-de-la-Place, hameau.

Noël, hameau près de Fayet.

Papus (le), village au sud du bourg et près d'un étang. François d'Ouvrier, seigneur de la Sagne, habitait le Papus en 1710; son père habitait la Ségalassière et avait servi en 1675 à l'arrière-ban.

Pompils, (les), hameau.

Rigaldie (la), hameau.

10° Soulier (le), hameau.

11° Trémoulière (la), hameau au nord du chef-lieu, près de l'étang.

12° Valdezer ou Batdezer, hameau. C'était un fief avec un château qui appartenait à la famille de Ribiers de Ramenat. François de Ribiers était seigneur de Valdezert en 1664; il possédait en outre les fermes de Brau et de Noël. Pierre de Ribiers entra dans les ordres, et cette petite seigneurie, en 1692, fut portée en dot par Leone de Ribiers, sa nièce, a N. Antoine de la Porte. Le château de Valdezert était petit. Il s'y trouvait une chapelle. On y voyait le portrait du sieur Sarrauste,, ancien prieur.

13° Vayssière (la), hameau rapproché du bourg, à la cime d'un puy.

14° Viole (la), hameau.

On lit dans M. Bouillet que l'étang de la Trémolière contient plusieurs espèces de coquilles, des limnées, des planorbes et des anodoutes.

Les terres labourables, quoique le sol soit maigre et léger et la terre végétale peu profonde, produisent de belles récoltes en seigle. Le produit des châtaigneraies est d'une grande utilité pour la nourriture des habitants. Le tiers de la superficie de cette commune étant couvert par des bruyères, ne peut être utilisé que pour l'engrais des moutons.

La Ségalassière était de droit écrit relevant d'Aurillac.

Le commandeur de Carlat était seigneur de cette paroisse.

La Ségalassière fut imposée à 400 livres dans la répartition de l'impôt de 1696 pour l'élection d'Aurillac.