Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

Voir toutes les pages du dictionnaire statistique du Cantal

  Ces pages ayant été numérisées nous ne pouvons garantir une fidélité exacte à 100% du texte malgré le soin apporté à sa correction.

Puy. — Puy. podium en basse latinité, pech, peuch, pueth en celtique vulgaire, signifie une montagne, une colline, un mamelon ordinairement de forme conique et plus ou moins régulière.

Le nombre des points élevés compris dans les diverses communes sous cette dénomination de puy est très-considérable; il n'en est aucune qui ne désigne ainsi un ou plusieurs de ses mamelons. Il nous serait difficile d'en faire la nomenclature complète, et elle présenterait .peu d'intérêt à nos lecteurs. Nous nous bornerons à mentionner ici un petit nombre des principaux. Parmi eux , il s'en trouve qui ont déjà figuré dans la IV° livraison de la Statistique. Nous emprunterons en partie la description des autres à l'ouvrage de M. Bouillet.

Pays que l'on trouve dans la IVe livraison.

Puy Gros.

— de l'Homme-de-Pierre.

— de la Roche-Chauve.

— de la Roche-Noire.

— de Lusclade.

— Mary.

— d'Orcet.

— Peyrache.

— de la Perche.

— de Peiroux.

— de Peyre-Garry.

— de la Tourte.

— de Vassivière.

— Violent.

Puys qui ne sont pas mentionnés à la IV° livraison.

Puy de Beaucaril. Sa composition est trachytique.
Puy de Bécude. Trachyte gris-cendré.
Puy de la Borinode. Idem.

— de Bataillouze.

— de Bellecombe.

— Brunei.

— de Cabrespine.

— Cantalou.

— de Chamaroux.

— de Chaumeil.

— Chavaroche.

— Chauvert.

— del Cassaïre (chasseur).

— de l'Elancéze ou de la Poche

— d'Eron ou de Rond (suc).

— de Griou.

— de Griounou

Puy Blanc. Quelques-unes de ses couches contiennent beaucoup de potamides. Elles forment le principal gisement de cette espèce de fossiles; on y trouve aussi de petites paladines et des cyprès-faba. Ce petit monticule, placé au-dessous de Messac de Crandelles , contient des potamides quelquefois agatisées , d'un beau blanc. Les paladines sont en couches dans le calcaire; quant au cyprès-faba , il est rare.

Puy de Boude, composé de basalte amorphe.

Puy de Coltine, situé dans la plaine de la basse Planèze.

Puy de Combenègre. Il est composé de trachytes de diverses nuances,

reposant sur des tufs et des conglomérats à fragments arrondis, et sur un autre conglomérat plus chauffé, à fragments anguleux, d'un même trachyte à demi-scoriflé. Ce dernier conglomérat empâte des fragments de prismes à surfaces rouges et scorifiés.

Puy Courny ou Cournil. Ce puy présente un véritable intérêt sous le rapport géologique. Par sa disposition, il semble avoir été appelé à supporter une forteresse. Quoiqu'on n'ait rien d'historique ou de traditionnel sur lui, on croirait volontiers que la main de l'homme y a exécuté des travaux de terrassement.

Puy de Girgols. 11 est composé de trachyte verdâtre, grisâtre et brunâtre, entièrement couvert de gazon; il offre peu d'intérêt.

Puy Gros. Il est composé de couches successives de basalte et de scories. Il y existe aussi du basalte en filons et en très-petits prismes; les masses scorifiées se décomposent dans quelques parties et se réduisent à l'état de pouzolane.

Puy de Lebregeal. Il est situé dans la commune de St-Martin , sur la plaine comprise entre les vallées de Brezons et d'Irondel.

Puy Massabiou. C'est le sommet du Lioran; il domine la percée de ce nom, et affecte la forme d'un cône elliptique très-évasé.

Puy de Ménouère , situé au-dessus du lac de Menet. On y trouve une carrière de trachyte micacé que l'on exploite comme pierre de taille.

Puy de Paulhac. C'est un de ceux dont le cône est le plus accentué. On l'aperçoit de très-loin; il est à l'extrémité de la plaine élevée, connue sous le nom de Frau, et il domine la vallée de l'Epie.

Puy St Mary. C'est le point le plus élevé des environs de Mauriac. Il est composé de basalte qui repose, dans quelques parties, sur le conglomérat. Au sommet, s'élevait une chapelle dédiée très-anciennement à la sainte Vierge et à saint Mary, l'un des apôtres du Cantal. L'usage était de transporter, le premier dimanche avant le 8 juin, la châsse de saint Mary dans cette chapelle. Le 1" septembre, le clergé de Mauriac et des cures voisines allait processionnellement la reprendre et la remettait aux religieux. (V. Mauriac.)

Puy d'Ouzière. C'est une très-belle montagne de forme conique, toute de phonolite tégulaire et généralement feuilletée, où la roche affecte des formes prismatiques. On y trouve du petro-silex moucheté, maculé ou tigré.

Puy d'Orcet ou d'Ourcet, où l'on observe quatre couches de trachytes super- posées.

Puy Pery. Il est composé de trachyte verdâtre couvert de gazon.

Puy Peyroux. Il serait compris dans le périmètre du prétendu cratère de soulèvement signalé par MM. Dufresnoy et Elie de Beaumont.

Puy Piquette. Sa composition est de trachyte gris-cendré, gris-foncé, presque noir, mais plus habituellement gris-bleuâtre à petits cristaux de felspath. On remarque, à partir du milieu jusqu'au haut, trois ou quatre couches superposées et divisées par des tufs ponceux et des conglomérats.

Puy Pointu; il est aussi désigné sous le nom de Suc-Pointu. C'est un phonolite dont la composition est la même que celle du puy Piquette.

Puy ou pic du Rocher. Il est aussi compris dans la ceinture du cratère de soulèvement.

Puy de la Roche-Blanche. C'est un phonolite dont la composition est la même que celle du puy Piquette.

Puy de la Roche-Noire. Sa composition est de même nature.

Puy du Sartre. Il est composé de trachyte noirâtre très-pyroxénique.

Puy du Sauvage. Sa composition est celle du puy Piquette.

Puy de Soulage. Il est composé de trachyte présentant peu d'intérêt.

Puy de Tanavelle. Sa forme est celle d'un cône très-prononcé. Il est placé entre la haute et la basse Planèze , et il est surmonté par un village qui lui a donné son nom. Comme il est isolé et fort élevé, on l'aperçoit de très-loin.

Nous bornerons là notre énumération.

 

Autres pages à voir