Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

Voir toutes les pages du dictionnaire statistique Déribier du Cantal

 La commune de Pers aujourd'hui

  Ces pages ayant été numérisées nous ne pouvons garantir une fidélité exacte à 100% du texte malgré le soin apporté à sa correction.

Pers.

 

Pers dépend du canton de Saint-Mamet et de l'arrondissement d'Aurillac.

Cette commune est bornée, en partie, au nord par la rivière de Cère, qui la sépare de la Capelle-Viescamp, et par le ruisseau de Pontal, qui coule entre elle et calle de St-Gerons ; au sud, par les communes de St-Mamet et de Roumegoux; à l'est, par le ruisseau d'Angles, qui la sépare de celle d'Omps et de St-Mamet, et à l'ouest, par le ruisseau de Mou lis, intermédiaire avec Roumegoux.

La superficie de Pers est de 2,100 hectares, dont 500 h. en terres cultivées; 703 h. en prés et pacages généralement de bonne qualité; 250 h. en bois; 50 h. en châtaigneraies, et 500 h. en terres vaines et bruyères dans lesquelles on élève des moutons.

Elle est arrosée par la rivière de Cère, les ruisseaux de Montreisse, de Gabanel, de Pers, de Chanrieu, de Maligre, de Pontal, d'Angle, de Moulis, etc.

Sa population est de 767 habitants, répartis dans 18 villages, 9 hameaux et 119 maisons.

Le chef-lieu de Pers est un petit bourg à 1 myr. de St-Mamet et à 2 mj r. 4 kit. d’Aurillac. Il est situé sur la rive gauche du ruisseau de son nom. Son église seule est remarquable. Elle est ancienne et jolie et sous l'invocation de saint Martin. Elle avait été réunie à l'archidiaconat d'Aurillac avant 1234, puisque cette année-là, Hugues de Latour, évêque de Clermont, nomma à sa cure, sur la présentation de Giraud, archidiacre. N. de Leyrits en fut recteur en 1281 ; Bégon de Rozet, en 1397 ; Guillaume Ayrard,en 1329. François Brousse fut cure en 1557; François Vigier, en 1676; Jean Moissat, en 1765. Après l'établissement du collège des jésuites a Aurillac, le bénéfice de la cure de Pers leur fut donné, en 1661, pour accroître leurs revenus alors fort médiocres. L'évêque de Clermont et l'archidiacre d'Aurillac consentirent à cette donation.

Pers a été une seigneurie avec un château, possédés en 1251 par Durand de Montal. Chatard de Roche-Dagoux, en épousant Delphine de St-Vandille, devint seigneur de Pers. 11 le vendit à N. Pierre de Durban, damoiseau, seigneur de Roumegoux; il acheva de s'acquitter du prix convenu avec Georges de Parlan .en 1398. Georges, en M38, vendit un affar qui dépendait du château de Pers.

Louis de Méallet, seigneur de Largues et de Roumegoux, était coseigneur de Pers en 1500. Jean de Lapanouse jouissait de l'autre partie en 1530. Jean de Barriac, comme seigneur dt! Roumegoux, vendit, en 1608, à Antoine de Corn, plusieurs parcelles de terre provenant du seigneur de Fargues. La partie de Pers appartenant au Sr de Parlan, seigneur de Viescamp, était, en 1768, à François Théodore de La Serre. Le marquis Des Cars avait une partie des rentes de Pers en 1789. N. Crozet de La place, garde du corps du roi en 1789, habitait Pers. Les villages et hameaux de cette commune sont:

Braconnat, village au nord, vers Espinadel.

Campérier, hameau et ferme qui fut donné, en 1722, à la chapellenie de Ste-Anne-de-Cairols.

Cuirière (la), village dans la plaine, sur le chemin de Roumegoux. En 1354, Pierre de Cayrac, héritier de Guillaume, était seigneur de la Carrière. Il passa un traité avec les habitants sur leurs droits réciproques, par l'arbitrage de Guibert de Marcenat et de Raymond de Folholes.

Carsac. hameau avec un moulin sur lu ruisseau d'Omps.

Combes (las), village et moulin, était un repaire appartenant, en 1511, à Rigal de Carbonnières. Le ruisseau de Pontal passe auprès.

Esquiert, village au nord-ouest du bourg.

Esquirou, village sur un monticule, au sud de Pers. Un médecin célèbre appartenait à une famille de ce nom.

Estaing, hameau.

Fourcade, hameau.

10° Garrigues (las), hameau.

11° Gorbe (la), village dans la plaine:

12° Lanau. hameau.

13° Laval, hameau.

14° Loupiac, village près de Miermont. Géraud Ayrard en était seigneur en 1315.

15° Malberty, hameau au sud de Pers.

16° Mas-sous-Cayrols. hameau.'

17° Miermont. village à la source d'un ruisseau et près de Loupiac. Guy de Lapanouse, seigneur de Viescamp et de Miermont, le vendit, en 1530, à un habitant de Laroquebrou.

18° Mieulet (le), hameau.

19° Moulin-de-Pers, hameau.

20° Ribeyres (les), village et moulin vers la Capelle-Viescamp.

21° Ribeyrol, hameau où M. de Fabrègues avait une propriété en 1789.

22° Rieu (le), village.

23° Rouzet, village sur le ruisseau de Miermont.

24° Selves, village au nord de Pers.

Cette commune est dans un pays de bruyères; elle produit peu de grain, mais beaucoup de châtaignes. Elle est très-boisée. On y élève des moutons. Pers était de droit écrit relevant d'Aurillac.