Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

Voir toutes les pages du dictionnaire statistique du Cantal

 La commune de St Paul des Landes aujourd'hui

  Ces pages ayant été numérisées nous ne pouvons garantir une fidélité exacte à 100% du texte malgré le soin apporté à sa correction.

Paul-des-Landes (st). — La commune de Saint-Paul dépend du canton sud et de l'arrondissement d'Aurillac. Elle s'allonge du nord-ouest au sud-est, et se trouve bornée au nord par la commune d'Ayrens; au sud, par celles d'Ytrac, de Nieudan et de la Capelle-Viescamp, qui la confine aussi à l'ouest; et à l'est, par celles d'Ytrac et de Crandelles. Elle est arrosée par les ruisseaux de Riouneyre, de Lavaur, de la Pèze, de Chapsal, de Meyrou, de Mauze, etc.

Sa surface territoriale est de 1,900 hectares, savoir : 550 h. en terres cultivées d'assez bon produit; 500 h. en prés et pacages bien cultivés; 150 h. en bois, partie en taillis, et 650 h. en bruyères, livrées à de nombreux troupeaux de moutons.

Cette commune a 602 habitants, répartis dans 6 villages et 8 hameaux, formant 120 maisons.

Le chef-lieu de St-Paul, à 1 myr. 5 kil. d'Aurillac, est situé dans la plaine et sur la route d'Aurillac à Tulle. On y voit quelques jolies maisons, dont le nombre s'accroît tous les ans par suite des nombreux visiteurs que lui attire sa position.

L'église, qui est fort ancienne, avait titre de prieuré. Jean de Case, archiprêtre d'Aurillac, était prieur de St-Paul en 1450; deux Jean Capel, Jean de Vergues, vicaire-général de St-Flour, Antoine Chatelain, Jacques de Cambefort d'Oradour, prieur du prieuré royal de Maintenon, furent prieurs de cette commune: le premier en 1635, le deuxième en 1692, le troisième en 1704, le quatrième en 1742 et le dernier en 1776.

Il y avait dans l'église de St-Paul une chapelle dite de Fabry, dont la fondation était attribuée à Eustache Fabry, bailli des montagnes en 1340; elle existait encore en 1691 et des revenus lui étaient affectés.

La seigneurie de Montal appartenait, en 1568, à N. Pierre de Viescamp ou de la Panouse, et elle passa ensuite dans la maison de Montai. En 1497, N. de Reboul était coseigneur de St-Paul.

Il y a à St-Paul beaucoup de fours à chaux qui donnent de grands revenus.

Les villages et les hameaux de cette commune sont:

Bac (le), village sur une butte.

Borie (la), village.

Botnéjo, hameau.

Cognaguet, hameau.

Domingé, hameau.

Escouderc, village.

Gardain (le), hameau

Hôpital (l'), nommé aussi d'Albinhac, village. Il y avait jadis une chapelle dite de Noire- Dame-d' Albinhac . dont Guillaume des Royets était chapelain en 1583. L'Hôpital était un fief qui fut habité en f482, par Amaury de Montai, également seigneur de la Prade, d'Arpajon. En 1617, l'Hôpital fut le rendez-vous des ennemis de la reine-mère et des agitateurs de l'époque, pour lesquels le prévôt Lacarrière fut un ennemi terrible.

La famille d'Albin a longtemps habité le lieu de l'Hôpital ; elle possédait de belles propriétés et un château à tourelles. Antoine d'Albin n'eut pas de postérité, et la seigneurie de l'Hôpital passa à la famille de Fontanges.

Lavaur, village.

10° Lintilhac, village.

11° Moulin-de-Lavaur, hameau.

12° Peyre, hameau dans les bruyères, où l'on voyait autrefois un dolmen.

13° Prent-y-Garde, hameau où l'on trouve encore un autre dolmen remarquable.

14° Radaix, hameau sur la route impériale n° 126.

Il a, dit-on, existé autrefois dans cette commune un village nommé Bayord, mais dont il ne reste plus de traces.

Un évènement remarquable, du Ve siècle, a été la bataille livrée, à ce que l'on croit, en 4M entre Aétius, général romain, et Théodoric, roi des Visigoths, contre Attila, roi des Huns; elle a été appelée Bataille des Champs-Catalauniques ou Champs-Mauriaques. Les savants ne sont pas flxés sur le lieu et même la province où elle s'est livrée : les uns croient que ce fut dans les plaines de Châlons, d'autre près d'Orléans et en Auvergne, dans les landes d'Anglards. On voudrait que les champs mauriaques ou catalauniques fussent compris dans cet espace, entre St-Santin-Cantalès, Nieudan, St-Etienne-Cantalès, la Capelle-Viescamp, Ytrac, Crandelles, Ayrens, St-Victor Le centre de l'action aurait été dans la commune de St-Paul-des-Landes, dans cette grande plaine, entre Lintilhac, Lavaur, la Serre, Peyry et L'Hôpital.

Cette opinion, qui pourrait se rattacher à celle qui place la bataille près d'Anglards, vu les nombreuses années qui y combattirent et qui devaient couvrir cet espace considérable, a une grande probabilité et conservera longtemps des partisans. Il existe un plan topographique de St-Paul-des-Landes, trouvé dans les papiers de feu M. Devèze de Chabrial, selon lequel l'événement aurait eu lieu entre Lintilhac, Peyry et Gosse. (Voyez Anglards.)

On lit dans M. Bouillet, qu'il existe près de St-Paul-des-Landes un monument romain ; que sa plaine, couverte en partie de bruyères, est jonchée de cailloux roulés, de quartz et de silex de diverses couleurs; que ces derniers contiennent très-souvent dans leur intérieur des coquilles (limnées et planorbes); des moules de gyrogonites et des tiges de chara.

Le caractère de cette contrée, dit Legrand (d’Aussi), est querelleur et mutin, d'où de fréquentes batailles sanglantes. On cite particulièrement dans ce nombre Anglards et St-Paul. Il existait même entre ces deux localités une telle rivalité, que jamais, soit dans les foires, soit dans les fêtes ou autres assemblées publiques, leurs habitants ne se rencontraient sans qu'aussitôt il n'y eût assaut de bâtons. La maréchaussée du canton était souvent impuissante pour arrêter ces batteries.

La seigneurie de St-Paul, dit Sistrières, appartenait par indivis au comte de Caylus, au seigneur de Merceville et à Pierre Dubois, Sr Daval. Le Sr Fortet, président au présidial d'Aurillac, possédait plusieurs cens et rentes à St-Paul. Patrice de Mollat, écuyer, tenait un fief à St-Paul.

St-Paul était de droit écrit relevant d'Aurillac, et sa coutume locale celle de Naucelles.

Il y avait un chapitre à St-Paul â la collation de l'évêque. Cette commune fut comprise pour une somme de 1,350 livres dans la répartition de la taille de I696 pour l'élection d'Aurillac.