Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

Voir toutes les pages du dictionnaire statistique du Cantal

  La commune de Chaussenac aujourd'hui

  Ces pages ayant été numérisées nous ne pouvons garantir une fidélité exacte à 100% du texte malgré le soin apporté à sa correction.

 Le Lot

Lot (Le), l'une des deux rivières les plus importantes qui baignent le Cantal; l'autre est la Dordogne, Le Lot ne pénètre pas dans le département, mais baigne ses côtes méridionales sur une étendue de 14 kilomètres environ.

Ce qui a été dit, sur le bassin du Lot, laisse peu de chose à ajouter ici. Le Lot ne touche à aucune des localités importantes du département. Un seul chef-lieu de commune, Vieillevie, est situé sur ses bords. On y embarque des vins et du merrain, et ce village présente ainsi un coup d'œil assez animé; ce qui en relève surtout l'aspect, c'est un château en ruines, situé sur les pentes qui dominent la rivière.

La vallée ou gorge du Lot, du coté du Cantal, n'offre qu'une immense côte très-abrupte et très-sauvage. Une partie de cette côte est stérile. On n'y aperçoit qu'un horizon de bruyères et de rochers, sillonné de quelques sentiers en zig-zags et ombragé de quelques châtaigniers. Au bas de la côte croissent des vignes dont le produit est assez estimé. La qualité de ces vins tient sans doute à la douce température des rives du Lot.

Le Lot est une rivière profonde et rapide. Son lit, hérissé de rochers et d'écueils, présente quelques dangers pour la navigation; c'est néanmoins une des voies qui peuvent devenir les plus utiles pour le département, et qui sont destinées à prendre de l'importance lorsque l'industrie cantalienne aura acquis un plus grand développement. Il est à espérer que la canalisation presque terminée jusqu'à Livignac sera prolongée jusqu'à Entraigues ; en attendant, un chemin de halage, ouvert sur presque toute sa longueur, de St-Projet à Entraigues, rend de vrais services aux populations voisines du bassin du Lot, et a fait naître sinon pour la navigation, au moins pour le service de terre, impossible jusqu'à ce jour sur ces rives abruptes, un certain mouvement de ventes et d'échanges.

Deux routes franchissent le Lot au dehors du département, mais près de ses limites; celle d'Aurillac à Rodez par Entraigues, et celle d'Aurillac à Decazeville et Aubin par le port d'Agres. Une troisième route, dite Chemin de grande communication des rives du Lot, se détache de la première à Lafeuillade, passe à Versailles près Cassaniouze et aboutit au Lot, au port de Laspilies, à quelques kilomètres en aval du petit bourg de St-Projet. On projette en ce moment un pont américain à jeter sur le Lot, au gouffre de Coursavie. Ce pont, qui sera très-élevé au-dessus du niveau des eaux et trouvera ses culées naturelles sur les rochers qui bordent la rivière, est destiné à faire communiquer le chemin de grande communication avec la route départementale de Rodez aux rives du Lot, par Salles-la-Source , Marsilhac, St-Cyprien, Conques et Grand-Vabre. Ce sera là la communication normale d'Aurillac à Rodez.

 

Autres pages à voir