Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

Voir toutes les pages du dictionnaire statistique du Cantal

  La commune de Leyvaux aujourd'hui

  Ces pages ayant été numérisées nous ne pouvons garantir une fidélité exacte à 100% du texte malgré le soin apporté à sa correction.

LEYVAUX. — La commune de Leyvaux dépend du canton de Massiac et de l'arrondissement de Saint-Flour. Elle est bornée au nord par le département du Puy-de-Dôme (commune d'Auzat-le-Luguet) ; au sud, par celle de Laurie ; à l'est, par le département de la Haute-Loire (commune de St-Etienne-sur-Blesle); à l'ouest,-par la commune de Molèdes et le département du Puy-de-Dôme (commune d'Auzat-le-Luguet). Sa superficie est de 1,467 hectares, dont 605 h. en terres labourables; 91 h. en prairies; 479 h. en pâtures; 187 h. en bois; 80 h. en bruyères, et 20 h. en terres vaines.

Elle est arrosée par les ruisseaux de Barthonnel, de Best et autres.

La population est de 305 habitants dans 5 villages, 1 hameau et 177 maisons.

Leyvaux, le chef-lieu, est à I myriam. 5 kil. de Massiac et à 4 myr. 2 kil. de St-Flour. C'est un très-petit bourg. Son église est dédiée a saint Saturnin et dépendait de l'abbaye de Blesle. Elle devait l'être aussi à saint Biaise, car nous trouvons dans la déclaration suivante, faite en 1728:

Déclaration des revenus de la cure de St-Blaise-de-Leyvaux, par M. Jarrie, titulaire, l'abbesse de Blesle, nominatrice.

Portion congrue dudit curé et secondaire, payée par l’abbesse. . 450 l. s.

                                                                                                 Fondations 11   10

                                                                                                         Casuel 20

CHARGES.

Honoraires du secondaire                                                                  200} 

Entretien de la sacristie, presbytère, etc. .                                          25}  225

Reste net                                                                                                                        256 l.10

On trouve des mines d'antimoine dans les environs de Leyvaux. Cette commune a été augmentée, en 1850, du village de Combalibœuf, détaché d'Auzat-leLuguet (Puy-de-Dôme). Il y a peu d'années, ce lieu n'était qu'un hameau; mais il a eu un accroissement rapide.

Les villages et hameaux de cette commune sont:

Le Breuil, village. Il était, en 1623, habité par M. Serin de La Faye.
Combalibœuf, village.

Courleuge, village.
Leyvaux-Bas, hameau.
5' Marzun, village.

En 1666, Jean de Mourgues habitait Leyvaux. Philippe du Crozet, en 1675.Leyvaux faisait partie de la terre du Luguet. Il était régi par la coutume. On y trouve quelques bois Le sol est granitique et très inégal, et les terres en culture d'un produit très-médiocre.

 

P. de C.

 

Autres pages à voir