Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

  

 Voir toutes les pages du dictionnaire statistique du Cantal

La commune de Freix Anglards aujourd'hui

Document tiré  du Dictionnaire Statistique du Cantal de Déribier-du-Chatelet  Edition de MDCCCLII  (1852) Volume 3/5.

Ces pages ayant été numérisées nous ne pouvons garantir une fidélité exacte à 100% du texte malgré le soin apporté à sa correction. 

 

Freix-Anglards.

 

 — La commune de Freix-Anglards est comprise dans le canton de St-Cernin et dans l'arrondissement d'Aurillac.

Cette commune, de nouvelle formation, a été érigée par une loi du 30 décembre 1838 aux dépens de la commune de St-Cernin, dont faisait partie son territoire.

Elle est bornée à l'ouest par les communes de St-Illide et d'Ayrens; au sud, par Ayrens et Jussac; à l'est, par St-Cernin ; au nord, également par St-Cernin.

Elle est arrosée par la rivière de Soulane, qui prend sa source à peu de distance du point où elle pénètre dans cette commune, qu'elle traverse de l'est à l'ouest-sud-ouest; par le ruisseau de Peyrot et d'autres, d'une moindre importance.

La commune de Freix-Anglards comprend trois sections.

Son territoire, qui occupe en partie un plateau nu et froid , est volcanique au nord et à l'est, schisteux vers l'ouest. Il produit en assez grande quantité du seigle et du sarrasin, et renferme d'excellentes prairies. Toute la partie occidentale de la commune consiste en une vaste plaine inculte et couverte de bruyères où paissent de nombreux troupeaux de moutons. Cette plaine était autrefois hérissée de forêts qui se rattachaient aux bois de la Bontat, mais qui ont été détruites.

La population se compose de 897 habitants pour 9 villages, 9 hameaux et 149 maisons.

Freix-Anglards, chef-lieu, est situé à 6 kil. de St-Cernin et 6 myr. d'Aurillac. Bâti à l'extrémité d'une plaine longue, mais étroite, il est exposé au midi; mais sa position élevée le rend très-froid pendant l'hiver. Les maisons en sont assez belles, mais irrégulières et disposées sans ordre. Un chemin vicinal traverse le bourg et va joindre à Ouzeau la route impériale d'Aurillac à Clermont, par Mauriac.

L'église, dédiée à saint Jacques et à saint Philippe, domine ce lieu ; elle a été bâtie dans les premières années du siècle actuel, sur l'emplacement d'une petite chapelle desservie autrefois par un des prêtres de St-Cernin. Le plan de cet édifice religieux est mal entendu. Le chœur a été réparé ; il présente quelques peintures à fresque et un autel assez élégant. L'église a deux chapelles latérales.

Le premier curé de Freix-Anglards fut M. Charlaton; il fut remplacé par M. Bergeron, auquel a succédé M. Chauvin, curé actuel.

On voyait autrefois, au fond d'une allée appartenant à M. Bastid, les restes de deux tours dont on ignore la destination et l'histoire. Ces débris ont aujourd'hui disparu.

Les villages et hameaux de la commune sont:

Barbarsac, hameau.

Bastignac, village assez important.

Beynaguet, et 4° Borde, beaux villages cachés dans des bosquets de noyers, de pommiers et d'autres arbres fruitiers, et abrités contre les vents du nord par les rebords de la plaine qui est coupée presqu'à pic à l'entrée de ces villages. Le village de Beynaguet a donné son nom à une famille.

Favari et son moulin, village assez considérable.
Freyssinhès, petit village.
La Bouygue, hameau.
La Brunie et son moulin, village. On y voit un banc de sable très-étendu.

La Maison-Rouge, hameau.

10° La Montagne, hameau.

11° La Panonne, hameau.

12° L'Extrait, hameau.

13° Luzclade, hameau

14° Roussy, hameau.

15° Sarrus et son moulin, village. Non loin de là, sur une colline, on a découvert des débris de briques et pierres taillées, ainsi que des cuillers en cuivre, de vieilles lampes et d'autres ustensiles en bronze et airain. La tradition ne rapporte rien sur les habitations auxquelles ont appartenu ces objets, ni sur l'événement qui a causé leur ruine.

16° Sestriers, hameau.

17° Vernuejouls, village.

 

Autres pages à voir