Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

Voir toutes les pages du dictionnaire statistique du Cantal

La commune de La Capelle Viescamp aujourd'hui

  Ces pages ayant été numérisées nous ne pouvons garantir une fidélité exacte à 100% du texte malgré le soin apporté à sa correction.

 

LA CAPELLE VIESCAMP

 

 

 

La commune de la Capelle-Viescamp fait partie du canton de Laroquebrou et de l'arrondissement d'Aurillac. Elle est bornée au nord par celle de St-Etienne-Cantalès; au sud, par la rivière de Cère qui la sépare des communes de Pers et de St-Mamet; à l'est, par celles de St-Paul et d'Ytrac, et à l'ouest, par St-Etienne et Pers. Cette commune, située à l'extrémité du canton de Laroquebrou, rentre dans ceux de St-Mamet et d'Aurillac sud. Elle est arrosée de l'est à l'ouest par la rivière d'Authre qui se jette dans la Cère; par le ruisseau de la Volpilhère, le ruisseau de Lacamp et le torrent d'Auze. Hérissée de rochers à l'ouest et au sud, la partie nord-est est en bruyères et inculte.

 

La population de la commune se compose de 746 habitants pour 14 villages, 4 hameaux et 127 maisons.

 

Le chef-lieu de Viescamp consiste dans un petit bourg à 8 kil de Laroquebrou et à 1 myr. 7 kil d'Aurillac. Il est situé sur la rive gauche de la rivière d'Authre, à peu de distance de sa jonction avec la Cère. L'église est dédiée à STE-Madeleine; elle a des bas-côtés et pouvait être belle anciennement; mais son état actuel exige de promptes réparations, le chœur menaçant ruine. Il y a une chapelle dédiée à saint Roch. Etienne de Puech-Broussou fut recteur de Viescamp en 1449; François de Fortet , prieur, en 1681, et archiprêtre d'Aurillac; Pierre Lœur, curé, en 1690, et N. Cambefort, prieur, en 1742. Comme on le voit, la Capelle était un prieuré.

 

Les villages et hameaux de cette commune, sont:

 

Auriol, hameau.

 

Calvanhac, village.

 

   3° Cassn, village sur la plaine au nord de la Capelle.

 

   4° La Frescaldie, village.

 

   5° Jalès, sur le ruisseau de la Volpilhère et près de la rivière d'Authre.

 

   6° La Garigue, village.

 

   7° La Guinie, village.

 

   8° Laval, village sur la rivière. . 9° Mariai, village près de Jalès;

 

   10° Moulin-du-Pont, hameau.

 

   11° Moulin-de-Viescamp.

 

12° Puech-Broussou, village dans la plaine, au centre de la commune; les rentes de ce lieu et celles de Viescamp furent données au collège d'Aurillac.

 

13° Le Rieu, village.

 

   14° Vabre, village assez rapproché de la Capelle, mais sur la rive droite.

 

   15° Verniols, village sur la hauteur, dominant la rivière de Cère. 16° La Vieille, hameau.

 

17° Viescamp, village et château sur la rive droite de la rivière d'Authre, remarquables comme ayant été possédés par de grands seigneurs du pays. Le château incendié le 12 juillet 1752 a été reconstruit à la moderne. Il commande altièrement les rocs et les défilés de la rivière d'Auze et présente un aspect extrêmement grandiose. Ce château fut habité, en 1220, par un N. Guibert ; en 1251, par Guillaume Gosselin ; saisi, puis rendu par Astorg d'Aurillac, il fut tenu de lui sous foi et hommage. La famille de Gosselin acheta, en 1343, le fief de Comblat; le château de Viescamp passa, vers 1350, dans celle de Parlan; il était sous la suzeraineté de Guilhaume de Montai, seigneur de Carbonnière, en 1450. Les La Panouze succédèrent aux Montal vers 1521 et restèrent seigneurs de Viescamp jusqu'en 1575, époque à laquelle il passa par mariage à noble Jean de La Valette. Louis de La Valette eut une fille nommée Marianne qui s'allia, en 1753, avec N. Théodose de Lasserre, écuyer dans la compagnie des mousquetaires noirs de la garde du roi; celui-ci fit rebâtir le château. Son fils, Jean-Charles de Lasserre, officier de cavalerie, possédait Viescamp en 1789. Cette famille, originaire du Limousin, jouit encore du beau manoir de Viescamp.