Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

Voir toutes les pages du dictionnaire statistique du Cantal

La commune de Ste Eulalie aujourd'hui

  Ces pages ayant été numérisées nous ne pouvons garantir une fidélité exacte à 100% du texte malgré le soin apporté à sa correction.

 

Eulalie (Ste)

 

— La commune de Ste-Eulalie fait partie de l'arrondissement de Mauriac et du canton de Pleaux; elle s'étend du nord-ouest au sud-est et est bornée au nord par celles de Drignac et de Drugeac; a l'est, par celle de St-Martin-Valmeroux ; au sud, par celle de St-Cirgues-de-Malbert, et à l'ouest, par celles d'Ally, de Loupiac et de St-Cirgues; elle est arrosée par la Maronne et par les ruisseaux du Breuil et de Montcelles.

La surface de son territoire est de 1,450 hect. 90 a. 02 c., dont 1,419 h. 61 a. 62 c. de propriétés imposables, subdivisées en 503 h. 27 a. 98 c. de terres labourables; 269 h. 16 a. 44 c. de prairies; 12 h. 01 a. 01 c. de jardins; 488 h. 91 a. 43 c. de pacages; 80 h. 74 a 52 c. de forêts; 21 a. 90 a. 40 c. de terres vaines; 58 h. 12 a. 54 c. de bruyères; 5 h. 47 a. 20 c. de superficies bâties, et 31 h. 28 a. 40 c. d'objets non imposables. Sa population est de 950 habitants, répartis dans 1 bourg, 10 villages, 5 hameaux et 154 maisons.

Le sol de cette commune est en partie granitique et en partie volcanique; ses terres sont d'assez bonne qualité, mais elles sont exposées aux érosions sur le versant sud de la vallée de la Maronne, et aux soulèvements qu'occasionnent les gelées sur le plateau qui s'étend à droite de la route impériale d'Aurillac à Mauriac ; ses prairies sont généralement d'un bon produit.

Ste Eulalie, son chef lieu, est un petit bourg éloigné de 15 kilomètres de Pleaux et de 13 de Mauriac; il est agréablement situé, à l'aspect du midi, dans la vallée et sur la rive droite de la Maronne. Son église, qui appartient à l'époque romane et qui est mentionnée dans la prétendue charte de Clovis, est peu remarquable et enfouie en partie par suite de l'exhaussement des terrains environnants, ce qui la rend humide et malsaine; elle est flanquée de trois chapelles consacrées à Notre-Dame, à saint Laurent et à sainte Eulalie. Il y avait autrefois dans ce bourg une communauté de prêtres.

Les villages et hameaux dépendant de la commune de Sainte-Eulalie sont les suivants:

Ambials, village situé sur la rive droite de la Maronne. Ambials était autrefois un prieuré de quelque importance.

Le Chaunial, village à mi-côte, au-dessus de Sainte-Eulalie; il est mentionné dans la charte de Clovis, dépendait du prieuré d'Ambials et était régi par le droit écrit, comme tous ceux qui relevaient de la justice de ce prieuré.

Moulin-du Chaunial, hameau.

Cisterne, village situé sur le plateau.

Le Cros, village sur la rive gauche de la Maronne.

Drom, village. Il est indiqué dans la charte de Clovis.

Moulin-de-Cros, hameau.

Fontenilles, village situé sur la route départementale de Pleaux à Salers; il a été longtemps habité par une famille de Murat, connue sous le nom de Muratde-Fontenilles.

Fredevialle, village près et au nord du bourg de Sainte-Eulalie, sur le plateau qui domine la vallée. Ce village a peut-être été le berceau de la famille de Fredevialle, dont l'un des membres, Rigaud de Fredevialle, fut sénéchal d'Auvergne en 1345.

10° Le Meynial, village au sud-est du bourg et sur la hauteur.

11° Montcelles, village situé sur la rive du ruisseau de ce nom et près de l'embranchement de la route départementale de Salers à Pleaux, avec la route impériale n° 122.

12° Plagnes, hameau sur la rive gauche de la Maronne. On y voit un château très-peu important aujourd'hui, mais qui était en 1582 composé de trois corps de logis considérables; ce château était le chef-lieu d'une seigneurie qui, suivant un ancien terrier écrit en langue romane, appartenait, dès l'an 1219, à la famille de Ribiers, qui prenait par suite indifféremment les noms de Plagnes et de Ribiers. Une demoiselle Hélène de Ribiers porta, en 1417, cette terre en dot à Jean de Currière, originaire de Cheylade, qui dès lors prit le nom de Plagnes qu'il transmit à ses descendants. Cette seigneurie passa plus tard à François Pradel, qui habitait la ville de Salers en 1768, et le marquis de Sauvebeuf la possédait en 1789.

13° Sounnailles, village à peu de distance de Plagnes.

14° Viallard, village. Il est indiqué dans la charte de Clovis. Le terrier de 1219, dont il vient d'être parlé, fait mention de deux autres villages :

Charlhiou et Dalashat, qui n'existent plus aujourd'hui.

 

Autres pages à voir