Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

Voir toutes les pages du dictionnaire statistique du Cantal

La commune de Cussac aujourd'hui

  Ces pages ayant été numérisées nous ne pouvons garantir une fidélité exacte à 100% du texte malgré le soin apporté à sa correction.

CUSSAC

 

— Cette commune est comprise dans le canton sud de St-Flour et dans cet arrondissement. Elle s'étend du nord-est au sud-ouest. Elle est bornée au nord par la commune de Paulhac; à l'est, par celles des Ternes et de Neuvéglise; au sud et au couchant, par la petite rivière d'Epie, qui la sépare d'Oradour et de Cézens. Sa surface territoriale comprend 1,350 hectares, dont 750 hect. en terres cultivées; 550 hect. en prés et pacages. Il n'y a point de bois.

Elle est arrosée par le ruisseau d'Epie et celui de Cussac ou Mezel. On y compte 694 habitants qui résident dans 6 villages, 2 hameaux et 128 maisons.

Cussac, le chef-lieu, est un gros bourg situé à 1 myriamètre 5 kilomètres de St-Flour, et dominant la plaine. Le ruisseau qui porte son nom coule près du village. Ce cours d'eau reste à sec pendant plus de six mois de l'année, et dans les grandes sécheresses on est souvent obligé d'aller au loin pour abreuver les bestiaux. La charte de Clovis dite Cussac; il y est dit qu'il existait à Cussac trois métairies occupées par Bernard, Aufer et Odon, serfs, payant 13 deniers et 3 mesures de blé.

L'église de Cussac remonte à une haute antiquité; elle est sous le patronage de saint Amand. L'an 1010, Pons de Turlange, chevalier, donna au monastère de St-Flour cette église, qui lui était échue en partage dans le traité passé avec ses frères. A cette époque reculée, il paraît que les seigneurs faisaient construire des églises avec leurs deniers et sur leurs propres terrains; ils les cédaient ensuite aux habitants, moyennant des dîmes, dons et casuels payés aux ecclésiastiques qui en rendaient compte au moyen d'une rétribution fixe. Parfois, les seigneurs faisaient don de ces dînes aux monastères. L'église de Cussac était de la mense épiscopale et formait une vicairie perpétuelle à la collation de l'évêque. Antoine Bonnet était curé de Cussac en 1680, et Louis d'Orfeuille, prieur d'Andenne, en 1728.

Il a existé une famille du nom de Cussac. Archambaud vivait en 1180. Eboin de Cussac, prêtre de St-Flour, en 1260. François de Cussac était archidiacre de la cathédrale de St-Flour en 1618.

La seigneurie de Cussac devint la propriété de la maison de Lastic. Pons Bompar de Lastic, chevalier, seigneur de Valeilles, rendit hommage à l'évêque de St-Flour en 1470, pour Cussac, Paulhac, Oradour, les Ternes et le village d'Esnaurat qui n'existe plus aujourd'hui. Louis de Lastic était seigneur de Cussac en 1506; noble Pierre de Langeac l'était en 1528, et noble Folquerand de Gilbertés posséda cette seigneurie en 1684, par suite de son mariage avec Louise de Larochefoucault, dame de Lastic et de Rochegonde Joseph Barthélemy était en 1718 seigneur en partie de Cussac.

Ce bourg tomba en 1591 au pouvoir des religionnaires, qui lui firent éprouver des pertes considérables.

La commune était située en pays de coutume.

Les villages et hameaux de cette commune sont:

Badabec, village.

La Chassagne, village sur la rivière d'Epie et à la limite du canton.

Farges, village près du même cours d'eau.

La Jarrige, village entre deux puys et au sud de Cussac.

Lascols, village bien situé, auprès d'un marais de 1,600 arpents, connu dans le pays sous le nom de Narse. Cette narse était autrefois une forêt. Ce qui le confirme, c'est qu'elle fournit beaucoup de tourbe et qu'on en tire des sapins encore entiers. La narse devient un lac pendant l'hiver et se change en un pacage d'assez bonne qualité pendant l'été. On y péchait beaucoup de sangsues, il y a 60 ans. Elles avaient disparu depuis, mais on commence à en retrouver une certaine quantité. Guerin du Chambon fit hommage à l'évêque de St-Flour pour Lascols, en 1333. Bernard Rattier en était seigneur en 1397. Pierre de Brohé, savant de ce temps-là, fit hommage de cette terre à l'évêque, en 1506. Lascols appartenait à Jacques Rongier, avocat de St-Flour, en 1668.

Moulin-d"Aubax . hameau.

7° Moulin-de-Farges, hameau.

Cussac fut imposé à 3,200 liv. dans la répartition de l'impôt de 1696.

Les terres de cette commune, quoique la température y soit froide, sont d'assez bonne qualité. Comme dans les autres parties de la Planèze, elle fournit des seigles et des orges.