Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

Voir toutes les pages du dictionnaire statistique du Cantal

  La commune du Claux aujourd'hui

  Ces pages ayant été numérisées nous ne pouvons garantir une fidélité exacte à 100% du texte malgré le soin apporté à sa correction.

Claux (Le)

— La commune du Claux a été démembrée de celle de Cheylade depuis plus de vingt ans ; elle dépend du canton et de l'arrondissement de Murat.

Elle est bornée au nord par Cheylade ; au sud, par le Puy-Mary; à l'est, par la Vigerie et Dienne, et à l'ouest, par le Falgoux.

Sa surface territoriale comprend 2,450 hectares, savoir : 200 hect. en terres cultivées, d'un produit très-médiocre à cause de la proximité des montagnes; 1,700 hect. en prés et pacages à vacheries dans les vallons, et de bonne qualité; 500 h. en bois, la majeure partie en essence de sapins; le reste en terres vaines.

Elle est arrosée par la rivière de Rue, les ruisseaux de la Buzade, de la Selle, de Molle, de la Rochone, de la Morinie, du Cros-de-Couprou et de Cros-Chaumeil. Non seulement ces ruisseaux servent à l’irrigation, mais ils sont encore utilisés pour quelques usines et moulins.

La population est de 720 habitants; elle occupe 14 villages et 145 maisons.

Le Claux, chef-lieu, à 1 myriam. 8 kilom. de Murat, consiste en un assez gros bourg situé à l'origine du Vallon de Cheylade , vers le Puy-Mary. On y voit quelques jolies maisons nouvellement bâties.

L’église, dédiée à saint Philippe, fut construite et dotée, en 1775, par Martin de Falcimagne. Jean Chavanon, originaire du Claux, lui donna une rente de 160 liv. Elle a été érigée en succursale avec un vicariat. Il s'y trouve un presbytère, une maison d'école et une maison commune.

On remarque des gonds scellés dans les ouvertures des grottes du Puy-de-laTourte.

Le Claux a fait partie de l'ancienne seigneurie de Falcimagne, dont le chef-lieu était au Sargier; elle appartenait à Bertrand de Traverse, qui la vendit, en 1265, à Eustache de Beaumarchès, bailly des montagnes. Ses descendants la possédèrent jusqu'en 1351, où Bernard, vicomte de Villemur, baron de Calvinet, la vendit franche et noble, avec droit de fourches, à Guillaume et Pierre d'Anjoiny. Elle confinait aux terres de l'évêque de Clermont, du seigneur de Dienne appelées del Lac-Mary, du cellerier du monastère d'Auxillat, du Falgoux et du seigneur d'Apchon. Il y avait alors au Claux une maison seigneuriale. Michel d'Anjoiny céda cette terre, en 1649, à N.-Isaac Dufour, trésorier général de France. En 1717, Marie de Murat, représentant son frère Amable, fut dame de Falcimagne; elle avait épousé Etienne Dauzat, conseiller du roi, doyen de la Cour du Parlement. Lors de son veuvage, la terre fut saisie et adjugée, moitié à maître Devet, procureur, et moitié à Jean de Murat. Charles d'Estaing, seigneur de Revel, l'était aussi, en 1725, de Falcimagne. Enfin cette terre passa par alliance, en 1740, avec Claude de Montboissier.

Les habitants de la seigneurie de Falcimagne avaient des droits considérables, en 1514, dans les forêts du seigneur et dans celles de la duchesse de Bourbon.

Les villages et hameaux de la commune du Claux sont:

Les Aubars, village qui avait donné son nom à une famille propriétaire du Caire.

2' Les Baritoux, hameau.

Chamalières, village qui appartenait, en 1459, à Rigal de La Jarrige; il est situé sur le ruisseau de ce nom.

Codessou, village.

Codernat, hameau.

Eibets, village.

Ezbalis, hameau.

8° Fontoneyre, village.

Fraisse, village.

10° Giraldeix, village sur un ruisseau.

11° La Jarrige, village.

12° Le Martinet, hameau avec une jolie maison d'habitation. Jean Jouve en était seigneur en 1691; Jean Chapel de La Salle, qui le possédait en 1706,1e vendit à M. Teillard, de Murat.

13° La Maurinie-Soutrone et la Maurinie-Soubrone, villages. Ce fief était, en 1610. à Jacques de La Broha. Son fils le vendit, en 1620, à Guyon de Traverse, qui le céda à N. de Béral, son petit-fils. Hugues de Béral, seigneur de Chabannes, le possédait en 1692.

Le nom de la Maurinie a fourni, par son étymologie, le sujet d'une légende remontant aux croisades. Au XIII° siècle, un chevalier auvergnat aurait épousé en Palestine une belle Maure qui avait embrassé la religion chrétienne; l'ayant ramenée avec lui dans son pays, il voulut consacrer son souvenir en donnant son nom à l'habitation qu'il y possédait.

14° La Pegre, village. Ses habitants prétendaient, en 1697, avoir des droits sur la terre de Crévecœur.

15° La Padèle, hameau.

16° Le Poux, hameau.

17° Le Pré-de-Lavergne, hameau.

18° Le Pré-Long, hameau.

19° Le Sargier, village qui était au XVII° siècle le chef-lieu de la terre de Falcimagne.

20° Le Sol, hameau.

21° La Vialle, village.

Le Claux, faisant partie de la commune de Cheylade, était régi parle droit écrit.

Cette commune se trouve loin de toute voie de communication. Les neiges y séjournent durant plusieurs mois. Son commerce consiste dans la vente des bestiaux et la fabrication du fromage.

 

Autres pages à voir