Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

Voir toutes les pages du dictionnaire statistique du Cantal

 La commune de Chanterelle aujourd'hui

 Ces pages ayant été numérisées nous ne pouvons garantir une fidélité exacte à 100% du texte malgré le soin apporté à sa correction.

Chanterelle

 

— La commune de Chanterelle, canton de Marcenat et arrondissement de Murat, à 1 myr. 6 k. du chef-lieu du canton, et à 4myr. 8 k. du chef-lieu d'arrondissement, est limitée au nord,'par la commune d'Egliseneuve (Puy-de-Dôme); au sud, par Condat ; à l'est, par Mongreleix, et enfin à l'ouest, encore par Condat.

La surface de son territoire est de 525 hectares, dont 50 h. en terres labourables d'assez bonne qualité, 150 h. en prairies, 200 h. en terres vaines, et 100 h. eu bois de diverses essences.

Elle est arrosée par la rivière de la Rue et les ruisseaux de Loubinoux et d'Egliseneuve.

Chanterelle faisait partie de Condat, mais il fut distrait de cette commune par une loi du 10 juin 1847. On en détacha 11 villages et 14 hameaux formant un total de 184 maisons qui renferment, d'après le dernier recensement, 882 habitants.

Chanterelle, le chef-lieu de la commune, est un village composé de 17 maisons. Il est bâti sur le sommet d'un monticule, près de la limite du Puy-de-Dôme, au nord et sur le ruisseau d'Egliseneuve. Il s'y trouvait une chapelle qui fut érigée en succursale peu après 1840. Elle était sous l'invocation de saint Fabien; mais comme elle tombait en ruines et que son vaisseau était insuffisant pour recevoir la population, cette chapelle a été démolie et à sa place les habitants viennent de construire une église dont l'architecture est convenable; elle est dans la forme des églises latines, avec deux chapelles latérales; le chœur a trois pans coupés. Ce monument, resté sous l'invocation de saint Fabien, est surmonté par un clocher octogone que l'on aperçoit de fort loin.

La commune a aussi fait construire, depuis peu d'années, un presbytère très-convenable pour sa destination.

Mais comme cette commune est de création récente, on n'y trouve encore ni école de garçons, ni école de filles, ni maison commune.

On y voit les ruines d'un vieux château que l'on croit avoir été rasé par les Anglais, mais on n'est pas bien renseigné sur la famille qui l'habitait.

Chanterelle avait donné son nom à une famille qui a possédé ce fief pendant long-temps. Géraud de Chanterelle est mentionné dans l'acte de foi et hommage que l'abbesse de Lavassin rendit, en 1302, à Bernard de Latour-d'Auvergne. Guillaume de Chanterelle fut inscrit à l'armoriai de 1450. Claude de Chanterelle fut convoqué au ban de 1543. Sébastien de Soualhat de Fontalard était seigneur de Chanterelle en 1676. Cette famille vint plus tard se fixer a Champagnac.

Les villages et hameaux de cette commune sont:

Le Bac-de-Chanterelle, gros village sur la montagne et au nord-est de Condat.

La Bastide, village.

Belle- Vue, hameau.

La Broth, village près de Chanterelle.

Chey-de Vergne. village.

Las Coste, hameau.

Lascombe, village. ,

8° La Grangeoune-de- Luscombe, hameau.

La Grangeoune-de-Laubinoux, hameau.

10° Loubinoux, village.

11° Les Palies, hameau.

12° La Marquerie. hameau.

13° La Montagne-près-de-Chanterelle , hameau.

14° Le Moulin-de-Paisière, hameau.

15° Parpaleix, hameau habité par la famille Andraud qui jouit depuis longtemps d'une haute considération dans le pays.

16° La Ribeyre-Basse , hameau.

17° La Ribeyre-haute, hameau.

18° La Ribeyre-de-Chanterelle, hameau.

19. Savignat, village.

20° Sistrière, village.

21° La Tabatie, village.

22° La Touche, hameau.

23° Les Travers-près- Chanterelle, hameau.

24° La Vergne, village.

La commune de Chanterelle, comprise dans celle de Condat, qui relevait de la sénéchaussée d'Auvergne, était régie par la coutume, et dépendait de Riom, judiciairement.

 

P. De C.

Autres pages à voir