Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

THÉORIE DES EAUX MINÉRALES.

Nous avons dit que le sol du Cantal était, au commencement du monde, composé de^gneiss, de micaschistes et de granites primitifs; que cette première écorce s'étant fendue sur un grand nombre de points, des roches plutoniques, des trachytes, des domites et des basaltes avaient successivement traversé les failles des terrains plus anciens; avaient rempli ces failles, où, dépassant leurs bords, s'étaient épanchés dans les vallées. Etudions les conséquences de ces phénomènes.
Un temps de repos ayant succédé à chaque éruption, les matières fondues, sorties par les fentes, ont fini par se refroidir et se solidifier; et, comme leurs racines se prolongent toujours au-dessous des formations préexistantes, il est résulté de ce retrait des fissures ou canaux qui s'avancent d'autant plus vers le centre du globe, qu'on les suit par la pensée entre deux, couches dont l'éruption a eu lieu à une époque plus rapprochée de celle où nous vivons.
Les substances fondues, projetées avec violence vers les bords des ouvertures que nous avons appelées des cratères de soulèvements, les ont fortement relevés.
Or, comme ces forces soulevantes agissaient sur des lames solides, ces dernières se sont brisées à une certaine distance des failles, et, par suite du mouvement de bascule qui a dû s'opérer, la partie voisine de la fracture par contre-coup s'est abaissée et a produit des dépressions plus ou moins étendues, qu'il faut distinguer de celles qui résultent de l'action des torrents et des ruisseaux.
Ces derniers phénomènes ont ainsi complété les canaux dont nous parlions tout-à-l'heure. Après avoir pénétré profondément et avoir franchi les extrémités inférieures des lames déplacées , ils ont remonté le long des fractures par contrecoup, et ont ainsi donné naissance à des syphons renversés, dont les longues branches s'ouvrent autour des cratères , et les courtes branches dans les vallées et les bassins ou sur les pentes qui composent leurs parois.
Supposons maintenant que les eaux pluviales s'engagent dans l'ouverture supérieure du syphon et qu'elles arrivent à une grande profondeur, elles deviendront plus chaudes et dissoudront des quantités variables de matières solides, de sels et de gaz qui se forment incessamment à la surface du noyau métallique incandescent placé au centre de la terre.
Les parois des canaux peuvent aussi ajouter quelques éléments; mais elles ne les fournissent pas tous, car on trouve dans les eaux minérales sorties des fentes des granites, des bicarbonates de soude et de chaux qui sont étrangers à la composition de ces roches.

Autres pages à voir