Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

PLATEAUX

Les rivières et ruisseaux que nous avons indiqués creusent dans le Cantal des vallées , des vallons ou des gorges, suivant l'étendue ou l'ampleur des bassins arrosés par eux; entre ces bassins règnent des plateaux qui se rattachent aux divers groupes des montagnes Celto-Arverniques; leur hauteur varie entre 300 et 1600m. Un grand nombre de cours d'eau sont originaires de ces plateaux, dont le développement couvre une vaste partie du territoire. Nous citerons parmi eux:

L'immense plateau dit : La Planèze, entre la Trueyre et l'Allagnon; il commence près de Talizat , ainsi que nous l!avons dit, et se termine,à proprement parler, sur les bords de la Près, affluent de la Trueyre. Hauteur moyenne: de 1000 à1050m.

Les plateaux des communes de Chavagnac, Chalinargues, Vernols, Landeyrat, entre l'Allagnon et le bassin de la Rue. Hauteur moyenne : 1100 a 1200m.

Celui du Luguet, séparé du précédent par la rivière d'Allanche, et qui s'avance très-loin dans le Puy-de-Dôme. Hauteur moyenne : 1250 à l050m.

Le Haut et le Bas-Limon, entre les vallées de Santoire et de Rue. Hauteur moyenne du Haut-Limon : 1350m, du Bas-Limon: 1150m.

Le plateau de Trizac, entre la Sumène et la Chevade ou rivière du Falgoux. Il varie de 1100 à 1450m.

Les plateaux d'Anglards, de Mauriac et du Vigean, entre les bassins de Sumène et d'Auze: de 750 à 850m. Le plateau de Salers, à peine séparé du précédent par la haute vallée d'Auze , et qui se continue par ceux d'Ally et de Pleaux, entre l'Auze et la Maronne; il descend de 1350m à 850m environ. A ce plateau se rattachent les hautes montagnes situées entre Aspre et Maronne, de 1100m à plus del600m.

Le plateau d'Ourzeau, 870m; ceux de Saint-Santin et de Rouffiac, entre 600 et 630m; les camps de Saint-Paul, entre les bassins de Maronne et de Cère, 540 à 560m.

Les camps de la Grillère, 650m, et le plateau qui, des collines de la Capelle-del-Fraisse, remonte vers Labrousse, entre le bassin de Cère et celui du Lot. Ce dernier plateau s'élève de 700 à 800m au-dessus de Labrousse; il se rétrécit et forme une chaîne qui monte de plus en plus vers le Cantal.

On pourrait encore désigner les plateaux tourmentés de l'Artense, qui prennent une immense étendue dans le Puy de-Dôme, et montent de 600 à 1100m environ; celui qui se développe entre la Margeride, la Chapelle-Laurent et l'Arcueil, 960 à 1020m ; ceux qui s'étendent entre Pierrefort et Cezens, 1050 à 1100m; ceux au-delà de Jabrun, qui s'élèvent de 1100 jusqu'au-delà de 1400m, et plusieurs autres.

Autres pages à voir