Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

BASSIN DE L’ALLIER

La grande chaîne que nous venons de suivre divise le Cantal en deux bassins principaux : le bassin de la Loire et le bassin de la Garonne. Le premier, resserré entre les deux branches septentrionale et méridionale que forme, la ligne des montagnes en pivotant autour du groupe cantalien, ne comprend à-peu-près que la cinquième partie du département. C'est un triangle irrégulier qui a pour sommet le Plomb-du-Cantal ou le Puy-de-Bataillouze, et dont l'axe est dirigé vers le Nord-Ouest. Les eaux de ce bassin descendent dans l'Allier qui les porte à la Loire.

Toutes les autres parties du territoire cantalien, c'est-à-dire les 4/s du département, dépendent du bassin de la Garonne; mais une subdivision notable s'opère ici entre les bassins secondaires de la Dordogne et du Lot, tributaires l'un et l'autre du fleuve méridional de la France.

L'un des chaînons du Cantal se détache du Plomb lui-même, s'incline vers le Sud-Ouest jusqu'aux environs de Vezac, où il se déprime sensiblement et prend la forme d'un plateau qui s'allonge, en suivant la même direction, jusqu'auprès de la Capelle-del-Fraisse; il se courbe ensuite vers le Nord-Ouest, fuit vers St Mamet, Roumegoux, et s'échappe du département par la commune de St-Saury. Au nord de ce chaînon, toutes les eaux se déversent dans la Dordogne. Celles qui descendent au contraire du revers méridional, aboutissent au Lot.

Ainsi le Cantal est compris dans trois bassins de second ordre : ceux de l'Allier, du Lot et de la Dordogne. Ces trois bassins ont leur unique point de contact au Plomb-du-Cantal. Le bassin de Dordogne est le plus important par l'espace qu'il occupe et le nombre de ses affluents dans le Cantal.

L'Allier ne reçoit des montagnes de la Haute-Auvergne qu'une seule rivière considérable: l'Allagnon.

Ce cours d’eau, déjà décrit dans le Dictionnaire statistique, se compose de trois ruisseaux homonymes qui descendent, l'un du Puy-de-Bataillouze, l'autre du Cantal, le troisième des escarpements d'un mont voisin. Il coule vers le Nord-Est et se grossit, à droite : de l'Arcueil qui descend de la Margeride; de l'Agnolou, venu des environs de St-Poncy ; du ruisseau de Verteserre et du ruisseau de Grenier-Montgon, également formés dans les plateaux voisins de la Margeride; à gauche : du ruisseau de Bournantel qui naît près du col d'Entremont; du ruisseau de Brujalenne; de la rivière d'Allanche qui s'échappe du Cezalier, du ruisseau de Peyrusse, et de la Sionne , originaire du Cezalier; cette dernière augmentée de la Voyrèze ou rivière de Blesle et du ruisseau de Berthoneix, l'un et l'autre sortis des montagnes du Luguet. L'Allagnon passe près de Murat, de la ChapelleAllagnon, de Molompize et de Massiac, pénètre dans le département de la Haute-Loire , à 4 kil. à-p'eu-près de cette dernière ville, et se jette dans l'Allier, au-dessous de Charbonnières (Puy-de-Dôme).

Un autre affluent de l’Allier, la Cronce , est également originaire du Cantal; mais elle entre dans la Haute-Loire a si peu de distance de la Margeride, où elle prend sa source, qu'on peut la considérer comme appartenant a ce dernier département. Les ruisseaux de Soulages, de Lergne et du Mul lui portent leurs eaux et complètent la part hydrographique du bassin de la Loire, dans la région cantalienne.

Autres pages à voir