Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

ARRONDISSEMENT DE MAURIAC

 On a vu que le Cantal se distribuait par quartiers, pour ainsi dire, entre les divers arrondissements qui le composent. Le quartier du Nord-Ouest forme l'arrondissement de Mauriac , limité par le Puy-de-Dôme au Nord, la Corrèze à l'Ouest ; au Sud, l'arrondissement d'Aurillac, terminé par la ligne ci-dessus indiquée, et, à l'Est, l'arrondissement de Murat, dont nous avons fait connaître aussi la ligne extrême. Le Puy-Mary détermine le sommet de l'angle dessiné par les deux derniers arrondissements, et, par conséquent, leur point de contact commun avec l'arrondissement de Mauriac; de même que le Plomb-du-Cantal marque le point où se touchent les arrondissements d'Aurillac, Murat et St-Flour.

Il y a six cantons dans l'arrondissement de Mauriac , savoir : les cantons de Pleaux, Mauriac, Sagnes et Champs, cantons frontières ; ceux de Riom-desMontagnes et de Salers, cantons intérieurs.

Le canton de Pleaux s'étend de la rive gauche de la Basse-Maronne et de la Basse-Bertrande, jusqu'à la rive droite de l'Auze, en comprenant la rivière d'Incon, et les plateaux de Pleaux et d'Ally. Pleaux, chef-lieu, à t6 kil. Sud-Ouest de Mauriac, est une petite ville située sur une plaine fertile, à peu de distance de la rivière d'Incon et très-près de la limite occidentale du département. Hauteur: 631m. Cette ville possède un petit séminaire.

Le canton de Mauriac s'étend de la rivière d'Auze jusqu'à la partie inférieure du cours de la Sumène ; il comprend les plateaux de Mauriac et du Vigean, le bassin du Labiou jusqu'à la Dordogne, et partie des bassins de la rivière de Mars ou de Chevade , du Marliou et du Marladet. Mauriac, troisième ville du département, en est le chef-lieu ; elle est située au pied du petit puy de St-Maiy, sur les flancs d'une colline baignée par le petit ruisseau de St-Jean , qui se jette un peu plus bas dans la rivière d'Auze; la Dordogne n'en est éloignée que de 8 à 10 kil. L'édifce le plus remarquable de la ville est l'église de Notre-Dame-des-Miracles, beau monument gothique , dont le chœur et la porte principale paraissent remonter au IX° ou X° siècle; elle renferme quelques bons tableaux. Mauriac est à 698 m au-dessus du niveau de la mer.

Le canton de Saignes se développe dans le bassin de la Basse-Sumène, comprend les parties inférieures des ruisseaux du Vioulou et du Soulou, et les plateaux situés entre la Sumène, la Dordogne et la Rue, jusqu'à 8 ou 9 kil. environ au-dessus de l'embouchure de ce dernier cours d'eau. Sagnes, chef-lieu, est un gros bourg situé dans une vaste et belle plaine, au Sud et non loin de la Sumène. Au milieu du bourg et sur un rocher, se distinguent encore les vestiges d'un fort dont les Anglais s'emparèrent en 1387.

Le canton de Champs s'étend au Nord de la Rue, entre la Dordogne, la limite du Puy-de-Dôme et celle du canton de Marcenat; il renferme les plateaux et chaînons de l’Artense, le bassin de la Tarentainc et les vallons qui descendent à la Basse-Rue, jusqu'au ruisseau du Couderc. Le bourg de Champs, chef-lieu du canton, est bâti dans un petit vallon, sur les bords du ruisseau des Sarrasins, qui se jette dans la Tarentaine à 2 kil. de cet endroit.

Le canton de Riom-des-Montagnes est principalement formé par le bassin de la Veronne, le bassin de la Haute-Sumène , partie de ceux du Viourou et du Soulou, et les plateaux de Trizac ; il s'étend de la rivière de Chevade à la rivière de Rue. Le chef-lieu , Riom-des-Montagnes, est un joli bourg construit dans la vallée de Veronne et baigné par cette rivière. C'est à 2 kil. de là , et au château de St-Angeau, que le Gouvernement a placé le siége d'une Ferme régionale.

Apchon, autre gros bourg du même canton, est voisin du premier; il occupe le faite des montagnes qui bordent au Sud la vallée de la Rue et commande cette vallée. Deux rochers de basalte resserrent entre eux les maisons de ce bourg; celui du Nord est couronné par les ruines du fort château d'Apchon , demeure d'une des familles les plus puissantes de l'Auvergne.

Le canton de Salers est baigné par la rivière de Mars ou de Chevade, la HauteMaronne, la rivière d'Aspre et la rivière de Bertrande; il comprend, avec le grand plateau de Salers, d'autres plateaux situés entre les rivières qui viennent d'être désignées, et remonte jusqu'aux puys d'Eron, de la Tourte, Mary et Chaveroche. Salers, son chef-lieu , est une ancienne petite ville située à l'angle que forme le plateau du même nom , en regard du confluent de la Maronne et de la rivière d'Aspre; il occupe une plate-formè très-élevée qui présente un admirable point de vue sur les vallées et gorges de Saint-Paul, de Vieilmur , du Malrieu et de Fontanges. Ses maisons sont remarquables par leur belle construction en pierres de taille et par les tours qui les décorent. Il faut visiter, à Salers : l'église, monument gothique où l'on voit -un saint sépulcre d'un travail très-curieux, et divers tableaux qui méritent aussi l'attention de l'artiste; la chapelle de Notre-Dame-deLorette , ornée de belles sculptures en relief; cette chapelle est en grande vénération. Hauteur donnée par M. de Bouillct: l i60m.

N'oublions pas, dans le canton de Salers, deux bourgs importants : St-MartinValmeroux et Fontanges, tous deux situés dans la vallée de Maronne. Le premier rappelle, par l'architecture régulière et massive de quelques maisons, la physionomie de Salers; son église n'est pas sans intérêt, soit par l'inscription singulière qu'elle porte sous le porche, soit par ses sculptures. Fontang-es est un village très-gracieux, décoré d'une belle promenade et d'élégantes habitations, parmi les-quelles on doit citer le château de M. de Lamargé. Dans un rocher du voisinage,

on remarque diverses excavations faites de main d'homme et qui rappellent l'ancien château de la famille de Fontanges.

 

Autres pages à voir