Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

VILLAGES ET HAMEAUX

Les villages et hameaux de la commune sont:

Arjaillez, village.

Belbezet, hameau. Il s'y trouvait un ancien château qui appartenait en 15-tO à François de Montjou, héritier d'Antoine, seigneur de St-Clément et de Laroquc, qui le tenait en fief des seigneurs de Brezons.

La Besseyre, village.

La Borie , hameau, voisin du précédent.

La Boyle, hameau dans la vallée. On y. voyait un château composé de trois tours, dont la plus petite subsiste seule aujourd'hui. Des fouilles récentes ont fait découvrir dans cette propriété de M. Henry, de St-Flour, une trentaine de boulets et beaucoup de balles.

6° Le Bourguet, village dont nous avons -déjà parlé, chef-lieu d'un démembrement de la paroisse. Son presbytère a été fait nouvellement et dans des conditions convenables.

7° Chantal, village et moulin.

8° Les Charnides, village.

La Cluse, hameau. «

10" Combadiêre, hameau.

11° Cros-Bas, village.

12° Cros-IIaut, village dans le vallon de Brezons.

13° Les Granges, village.

14° La Doulvadenche, village sur la montagne.

15° L'Estival, village.

16° Les Fabrichounes, hameau.

17° Les Fabraiches, village.

18° Fareyre, village.

19° La Fraissinette, village sur la montagne.

20° Gourbèche, village dans la vallée. »

21° La Griffoul, hameau, près duquel paraissent encore les vestiges d'un château. Ce manoir était adossé à un rocher très-élevé et bien fortifié. Mérigot Marcheix, l'un des routiers qui désolèrent le plus nos montagnes, ne pouvant s'en emparer par la force, usa, pour en venir à bout, d'un stratagème en rapport avec les moyens de guerre de l'époque. Il avisa de détourner le ruisseau de Riailler et de le conduire sur le rocher; le ruisseau formant alors cascade sur les bâtiments du fort, y causa de grands dégâts, obligea le seigneur à capituler et à payer une forte rançon. On a rapporté par erreur le même fait au sujet du château de Brezons.

22° Inchastang, village dans le vallon.

23° Laudonnez, village.

24° Liadières-Hautes, village.

25° Lidar, village déjà mentionné comme le lieu où fut commis l'assassinat d'un cadet de Brezons.

26° Livernaix, village.

27° Lustrande, gros village dans le vallon.

28° Méjennassière, village où s'élevait jadis un prieuré qui fut uni au monastère de St-Flour en 1292. La chapelle de Méjennassière était dédiée à sainte Madeleine, et dépendait autrefois de l'abbaye de Val-Luisant ou du Bouchet. Il y avait encore dans ce village un château qui appartenait, en 1366, à Marfred de Murat, seigneur de Montlausy, près de Maurs. Ce château dut être détruit, ainsi que le prieuré, lors de l'invasion des Anglais.

29° Montréal, village, jadis seigneurie de la famille de Brezons, avec un château déjà cité comme relevant du monastère de St-Flour. On aperçoit encore, mais presque entièrement effacés, les vestiges d'une tour qui en faisait partie. Le château dominait la plaine, qui présentait au-dessous de lui un paysage agréable et fertile. D'après M. Deribier, les traces d'une voie romaine se découvriraient près de Montréal.

30° Plain-de-la-Roche, hameau.

31° La Praderi, village dans le vallon.

32° La Quérille, village.

33° Rochières, village.

34° Roche-Servières, hameau près du bourg, et site primitif du château de Brezons.

35° Rieutort, hameau.

36° Serveyrette.

37° Savissages, hameau.

38° La Vergnette, village dans la vallée, avec un beau pont sur la rivière de Brezons. M. de Lastic de Lescure, syndic de la noblesse d'Auvergne aux Etats-Généraux de 1789, l'avait fait construire, parce qu'alors la route de St-Flour au Mur-de-Barrez traversait ce village. La Vergnette formait une seigneurie dépendant de la maison de Lastic , dont une branche était venue s'établir à Vigouroux ou Vigueroux par suite du mariage, en 1607 , d'Annet de Lastic, fils de Louis et d'Antoinette de Tourdes, dame de Velzic, avec Françoise de Barthomier. Cette branche est aujourd'hui réunie à celle de Parentignat, près Issoire. Il en sera parlé ailleurs.

39° La Vidalenche, village.

Girarde de Montmorin, sœur de Bompart et fille d'Hugues de Montmorin , possédait en 1319 plusieurs fiefs dans le mandement de Brezons, qui relevait de la baronnie de Pierrefort.

Les habitants de la châtellenie de Brezons n'étaient pas d'accord avec leur seigneur sur la loi qui les régissait; ils prétendaient appartenir au pays de droit écrit, tandis que le sire de Brezons leur appliquait le droit coutumier. En 1614 intervint un arrêt qui jugea que cette terre était régie par le droit écrit.

P. de C...

Autres pages à voir