Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

EGLISE ET CHATEAU

L'église est sous l'invocation de la Nativité de la Sainte-Vierge. Elle a 21 mètres de longueur et 6 mètres de largeur. Elle est voûtée. On y remarque plusieurs figures bizarres d'hommes et d'animaux. C'était un ancien prieuré dépendant de l'abbaye de St-Géraud d'Aurillac. D'abord annexe de Junhac, elle fut érigée en paroisse en 1506.

Pierre Fortet fut prieur de Junhac et de La Besserette en 1440; Annet Serveyre, recteur en 1532; Pierre Puech-Moussos eu 1578; François Dumas, curé en 1608; François Serieys en 1694; N. Raynal, curé en 1710; Jean Grifleuille en 1716, et N. Navarre en 1789).

La terre et le chateau de La Besserette ont appartenu, en 1310, à Hugues Fabry, docteur en droit, qui en avait fait l'acquisition; en 1374 à N. Visian et Aimery Jory , et en 1378 à Adhémar Jory, bailli des montagnes. Ce dernier échangea la seigneurie de La Besserette contre celle de Lauriac, avec N.-Pierre de St-Ahon, qui fut seigneur de La Besserette en 1459.

On trouve plus tard Pierre de Sermur, qui fut seigneur de La Besserette, Cayrac, Veyrines, Roquénatou, Glenat, St-Victor, etc. Il habitait le château de La Besserette. Pierre avait, en 1480, fait son hommage à N.-Aimery de Montal, baron de Laroquebrou, pour son droit sur le château de Glenat (Glenadet) et pour le tiers de St-Victor. Il avait épousé N.-Jeanne du Charriol, de la maison de Bouillé. Sa mère, qui était fort riche, lui donna tous ses droits sur le château de Thiniêres, en Rouerguc. Jean, son fils, épousa en premières noces (1527) demoiselle Marguerite de Nozières, et en deuxièmes noces, Jeanne de Sévérac dame de La Bâtisse en Bourbonnais. Jean habitait le château de La Bessercttc considéré alors comme place forte. Il avait encore hérité de N.-Guy de Sermur, son oncle, protonotaire du pape, hôtelier de l'abbaye de St-Géraud et prieur d'Orlhaguet. Ce seigneur fit son hommage au roi en 1538 et 1540 pour le château de La Besserette et la châtellenie de La Garde, à Leucamp. En 1374, sa fille Jeanne de Sermur, porta par mariage la seigneurie de La Besserette dans la famille de Fontanges.

Louis de Fontanges était, en 1605, seigneur de La Besserette, Valon, La Capelledel-Fraisse , etc. Il testa en 1022 et donna beaucoup à l'église de La Besserette.

N.-Jean de Fontanges, Sr de La Besserette, Auberoque , etc., épousa, en 1665, Gasparde-Henriette d'Espinchal, fille de feu François, comte d'Humières, Massiac, Espinchal, Les Ternes, et d'Isabeau de Polignac. Elle habitait le château de La Besserette. Jean de Fontanges fit, en 1666, devant M. de Fortia, intendant d'Auvergne, ses preuves de noblesse, et testa en 1573 au château de Valon, en Rouergue. Son fils étant mort après lui sans postérité, la seigneurie de La Besserette passa, en1674, à N.-Henri-Joseph de La Garde, comte de Chambonnas, capitaine des gardes du duc du Maine, par suitc de son mariage avec Charlotte de Fontangcs, héritière de tous les biens de ses parents. Cette dernière était dame d'honneur de Mme la duchesse du Maine en 1095.

En 1741 N.-Joseph de La Garde, marquis de Chambonnas, héritier de Charlotte de Fontanges-d'Auberoque, sa mère, fut seigneur de La Besserette. Cette terre fut vendue à M. N. de St-Martial de Conros, et MM. d'Humières de Conros sont aujourd'hui possesseurs des belles propriétés de la famille de Sermur. Le château a.été incendié pendant la Révolution. 

Autres pages à voir