Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

VILLAGES ET HAMEAUX

Les villages et hameaux de cette commune sont:

Le Beaumas, gros village dans la plaine;

La Combe, hameau;

Novialle, hameau sur la route n° 4 conduisant de Chaudesaigues à St-Chely;       Oyez, sur le Bex , joli village;

Pradels, village près de la route et du chef-lieu;

Recoules, village;

La Verniolès, village;

Vaillette, sur le Bex, et qui appartenait, en 1470, à Draguinet de Lastjc. A peu de distance de là se trouve St-Juéry ou l'île de ce nom, ainsi désignée , parce que la rivière en fait le contour. Il existait autrefois dans ce lieu deux châteaux dont les seigneurs étaient différents. L'un portait le nom de château supérieur ou souverain de St-Juéry. On voyait, en 1578, la maison neuve du château souverain de St-Juéry. Il y avait une famille du même nom. Pierre de St-Juéry vivait en 1269 ; il maria sa fille Isabeau avec noble Robert de Chaliers. Pierre de Pradines ou de Chaliers figure à la date de l'année 1439. En 1537 N.-Claude Aribert fit hommage du château supérieur à Antoine de Lorraine, baron de Mercœur, qui avait épousé Renée de Bourbon , dame de Ruynes , d'où relevait St-Juéry. Guillelmine de Fontanges, femme de François Aribert, seigneur de St-Juéry, eut deux enfants, Guyon et Agnès Aribert, qui moururent jeunes. La mère hérita de la seigneurie, qu'elle donna ensuite à Pétre-Jean de Fontanges, son neveu ; celui-ci en jouissait en 1616; il fut père d'une autre Guillelmine qui, par son mariage, célébré la même année 1616 avec Louis d'Escorailles de Roussille, porta dans cette maison la propriété de St-Juéry; avec celles de Palmont, de Cropières, etc.; c'était au château souverain- qu'elle habitait. En 1654; à la suite de grands débats avec N.-François de Rochemaure, seigneur du Fraysse, qui jouissait de la terre de St-Juéry, donnée en dot à sa femme; Rigal d'Escorailles, son beau-frère , se mit à la - tête de 25 hommes, s'empara du château souverain , et le dépouilla de son mobilier. Il fut condamné par la cour, à la restitution et au paiement de 4,000 liv. comme dommages et intérêts. Le marquis de Roussille, baron de Cropières, était seigneur du même lieu en 1770. St-Juéry a encore appartenu aux familles de Vernols et de Brezons, puis au collège de Sf-Flour et à la famille de Montvallat. Pierre de Montvallat, dit Borme-Charre, en était possesseur en 1666.

L'autre château, dit de Belvezeix, avait pour maître, l'année 1616, Henri de Belvezeix, qui le vendit à noble François de Montvallat, seigneur de Borme-Charre, en 1620.

Ces deux châteaux n'existent plus de nos jours. On ne voit même plus la chapelle de St-Antoine, qui dépendait de celui de Belvezeix , et se trouvait non loin de Vaillette. L'île de St-Juéry appartient au Rouergue.

Autres pages à voir