Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

GENERALITES

 La commune d'Ally fait partie du canton de Pleaux et de l'arrondissement de Mauriac. Elle a sa direction principale du nord au sud, et pour bornes, au nord la rivière d'Auze qui la sépare des communes de Mauriac et du Vigean; au sud les communes de Loupiac et de St-Christophe; à l'est celles de Drignac et d'Escorailles, et à l'ouest enfin celles de Chaussenac et de Barriac. Elle est arrosée par la rivière d'Auze et par les ruisseaux de Tanieu, la Fon, la Prade, la Garde, Meallet, du Ponget, du Brcuil, etc.

L'étendue de son territoire est de 2,030 hectares, dont 950 hectares en terres labourables, de bonne qualité, sur un fonds volcanique, et produisant seigle, froment, sarrazin, etc.; 800 hect en prés ou pacages bien entretenus; 150 hect en bois qui occupent surtout les côtes de la gorge d'Auze; enfin 150 hectares en rochers et bruyères.

La population de cette commune est évaluée à 1,305 habitants. On y compte 15 villages, 4 hameaux, 215 maisons. Elle a pour chef-lieu un joli bourg situé sur la route départementale de Mauriac à Pleaux et Argentat (.), et distant de Il kilom de Pleaux, 11 kilom de Mauriac. L'église, sous le vocable de saint Vincent, est ancienne, bien tenue, et a été tout à fait restaurée. Elle doit à la dévotion des paroissiens les riches ornements qui l'embellissent. Elle figure une croix; deux transepts en forment les bras. Le chœur est en hémicycle et renferme une chapelle. La corniche est ornée extérieurement de figures d'hommes et d'animaux.

La seigneurie d'Ally a longtemps appartenu à la famille noble de Cayrels. Pierre de Cayrels vivait en 1240; Géraud , son fils, sergent d'armes d'Escorailles, acheta les rentes de Saligoux en 1258; Pierre Cayrels , damoiseau, fils d'Hugues et Célise , sa femme, possédaient beaucoup de rentes et de propriétés dans la commune d'Ally. Ils eurent pour fils Guillaume-Pierre Cayrels, qui habitait l'Anglade; on l'enterra dans l'église d'Ally. Sa seconde  femme, Marguerite de Mauriac, fille de Guy, damoiseau, épousa après sa mort un autre Pierre Cayrels, neveu de son mari.

Ally est ensuite passé dans les maisons d'Escorailles et d'Humières qui en ont joui jusqu'en 1789.